accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Auteur Sujet: Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.  (Lu 2807 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #15 le: 06 septembre 2016 à 12:16:14 »
la seule chose à faire c'est de rien payer sur chaque dossier contestable et de tenir sa position (je n'ai pas signé)et s'ils invoquent la solidarité (ce ne sont   ni des sommes modestes   ni des dettes ménagères) Gardez à l'esprit que c'est à eux de prouver l'inverse, lorsque vous aurez conversation ou relation épistolaire avec services contentieux et intimidateurs professionnels.

Oui... Lorsque j'ai découvert les prélèvements sur le compte-joint (désolidarisé depuis), j'ai fait opposition à chacun d'entre eux. Je les ai déjà grassement payé (en intérêts essentiellement) pour un argent dont je ne pense pas avoir bénéficié. Je vous remercie de ce conseil, lequel me confirme déjà tenir la bonne position face à mes "harceleurs" à savoir que je ne vais pas payer si je n'ai pas signé d'une part, qu'il leur appartient de prouver que les sommes sont modestes et / ou ménagères d'autre part. 

s'ils vous poursuivent (assignation ou injonction ) vous ferez valoir vos droits au tribunal et vous avez toutes les chances d'y gagner.
Vu qu'ils le savent autant que vous, il y a peu de chance qu'ils s'y aventurent (faut qu'ils le  payent, l'avocat, même s'il leur fait tarif de groupe )


C'st un peu David contre Goliath... Mais oui, je doute qu'ils me poursuivent pour la plupart. Certains commencent à orienter d'ailleurs mon dossier du service recouvrement vers le "litiges" ou "réclamations".

s'ils ne vous ont pas poursuivi au bout de 2 ans après la dernière échéance impayée, ils ne pourront plus agir en justice pour obtenir le paiement (principe de forclusion)  Vous aurez sûrement droit aux racheteurs de créances et autres personnages désagréables mais ils ne pourront plus rien faire pour vous obliger à payer.   

J'avais effectivement lu le principe de forclusion par ailleurs mais je n'en suis qu'au début de mes déboires (6 mois qu j sais, 3 mois qu je ne paie plus depuis que l'ex n'abonde plus le compte)

quant à ceci :Concernant les organismes de crédits et encore plus ma propre banque, ils ont évidemment manqué de vigilance mais semblent n'en avoir cure...

]ben ils se régalent dans ce type de schéma: après s'être engraissés en intérêts pendant des années, et compte tenu du fait que peu de débiteurs sont naturellement procéduriers et que ceux qui le sont n'ont pas les finances pour, il y a de grandes chances que cela se termine par deux plans bdf dans deux départements différents où chaque co-débiteur payera la totalité du crédit (au taux zéro arraché de haute lutte par le gestionnaire, bien sûr)
[/quote]


J'ai opté pour la fermeté pour ma part.

Ma propre banque dont j'étais client fidèle depuis 8 ans, a validé un crédit renouvelable et une assurance décès à mon nom (en mon absence, signature imitée), joue la montre en me faisant de la flûte verbalement, me mettant des frais divers et variés qu'ils finissent par rembourser dès que je l'ouvre un peu trop fort... A noter qu'ils me tiennent un peu pour les youkoulélés dans la mesure où j'ai mon prêt immo + un conso (avec l'ex qui ne paie pas non plus) chez eux.

J'ai RDV avec mon avocat demain pour voir la conduite à tenir et suivre mon dossier et ma banque vendredi (pour essayer de cloturer ce fichu compte-joint entre autres mais aussi avoir des explications)... A suivre.

Question : indépendamment du reste, dans le chiffrage des dommages et intérêts que je vais demander à mon ex pour les préjudices passés, présents et à venir (et uniquement à elle pour le moment), puis-je "tarifer" ce que j'ai déjà payé dans ces crédits sans le savoir?

Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124741
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #16 le: 06 septembre 2016 à 13:44:37 »
Vous pouvez toujours demander !
Ceci étant, si elle est insolvable, ça ne vous avancera pas à grand chose...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #17 le: 06 septembre 2016 à 16:27:17 »
Vous pouvez toujours demander !
Ceci étant, si elle est insolvable, ça ne vous avancera pas à grand chose...

Pour l'instant, sa toxicité chronique implique surtout MA prochaine insolvabilité!!!!!

Hors ligne feufolette

  • Océan
  • *****
  • *
  • Messages: 8075
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #18 le: 06 septembre 2016 à 18:16:21 »
Vous pouvez toujours demander !
Ceci étant, si elle est insolvable, ça ne vous avancera pas à grand chose...

Pour l'instant, sa toxicité chronique implique surtout MA prochaine insolvabilité!!!!!




 Concernant le chiffrage de préjudice d'origine "délictuelle" ça n'est pas dans les retours d'expérience du forum.   A voir avec l'avocat, voire avec les associations de victimes   dont on vous communique généralement les adresses lors du dépôt de plainte.   


 Ensuite j'aurais fait exactement la même réponse que bisane : poursuivre les insolvables ça ne rapporte pas grand chose.


 M^me s'il n'y a pas insolvabilité totale puisque bien immobilier commun. Et solvabilité partielle toute relative puisque prêts immo à déduire du prix de vente éventuel. 
l'artiste est menteur mais l'art est vérité (François Mauriac)

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #19 le: 07 septembre 2016 à 08:53:09 »
J'en conviens... Elle n'est pas solvable (volontairement ou non) mais possède la moitié de notre bien immo.

Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124741
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #20 le: 07 septembre 2016 à 17:49:36 »
Et vous souhaitez vendre ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #21 le: 07 septembre 2016 à 20:54:28 »
@ Bisane:

La réponse courte : oui!!!!!!

La réponse longue : dans un premier temps, j'avais envisagé de racheter la maison... La rencontre avec un courtier m'avait déjà refroidi dans la mesure où j'ai un prêt conso (qu'on qualifiera de légal celui là puisque je l'ai effectivement co-signé) qui aurait jeté un gros froid sur ma capacité de remboursement... Depuis que j'ai découvert ces multiples crédits... Ce n'est plus possible tant que j'en suis reconnu comme débiteuret, en outre, inscrit au FICP. Par ailleurs, je tente de refaire ma vie d'une part et "affectivement", je ne supporte plus de rester là d'autre part. Bref, je souhaite vendre...





Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124741
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #22 le: 07 septembre 2016 à 21:00:31 »
Donc vous pouvez en effet demander des dommages et intérêts...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #23 le: 08 septembre 2016 à 11:22:29 »
Au sujet des dommages et intérêts et autres...

J'ai donc rencontré mon avocat hier, voici sa position... (que j'espère ne pas déformer, j'avais eu une dure journée avant et je bois le bouillon)

1 / Sur les crédits conso imités : Dans un premier temps, on se fiche des articles 220 et autres, la solidarité entre époux et ses limites, des tentatives de recouvrement... Selon lui, l'imitation des signatures me préserve : co-signer pour soi et un tiers revient à emprunter seul. Devant l'absence de réponses des créanciers de mon ex à mes courriers avec copie de la plainte et contestation de ma part depuis 3 mois, il a estimé que les mois de juillet et aout n'ont pas été favorables à un traitement correct de mes courriers. En somme, il propose d'attendre mi-octobre pour agir si je n'ai toujours pas réponse satisfaisante de l'ensemble des organismes. Et (si j'ai bien compris), saisir le tribunal pour une vérification en écriture (juge si très grossièrement imitées, expert si nécessaire). Bref, il est plutôt optimiste à ce sujet et m'invite avant tout à me concentrer sur la vente de la maison (et recherche de solutions le cas échéant lorsque le report immo prendra fin et m'étranglera).

2 / Sur mes classements FICP, il me suggère d'envoyer un courrier à la BdF afin de demander un état des lieux de mon fichage et d'aviser ensuite. Il trouve étonnant que deux organismes se soient empressés de le faire sans se poser de questions malgré mes courriers... Qui doivent encore être en traitement. En fonction de cet état des lieux, il s'agirait de réitérer ma contestation du crédit et le "fichage" auprès des organismes.

3 / Il va relancer le procureur pour savoir où en est ma plainte contre l'ex (04/2016) pour laquelle je n'ai aucune nouvelle. Il m'explique que 5 mois sans réponse, ce n'est pas si étonnant... notamment avec cette fameuse trêve estivale. Selon lui, plusieurs suites possibles évidemment :
- un classement sans suite
- une poursuite civile
- une poursuite pénale
Je ne sais plus dans quel cas, mais apparemment il pourrait soit renvoyer directement vers le tribunal, soit orienter vers la police ou gendarmerie pour enquête.

4 / La fermeture du compte-joint que je suis de toute façon le seul à abonder et source de lourdeurs administratives. Il ne voit pas d'inconvénient à demander sa clôture (sous condition des deux signatures) et de toute façon reprendre les mensualités des emprunts (immo et conso que j'ai effectivement co-signés) sur mon compte personnel dans la mesure où cette fois, je suis réellement solidaire. Il va envoyer un courrier à l'ex pour lui rappeler ses obligations mais doute que çà lui en secoue une sans bouger l'autre.

5 / Les fameux dommages et intérêts... Il me propose de lister :
- le préjudice financier (ma participation aux emprunts "faux" malgré ma méconnaissance, moitié des sommes qu'elle ne verse pas sur le emprunts "vrais", frais divers [LRAR, frais de déplacements, frais de justice...]...)
- Le préjudice moral : à la louche entre 500 et 1000 (j'hallucine mais bon...) appuyé de documents comme les traitements pour dormir, antidépresseurs, attestations de collègues, familles et amis sur mon état depuis le début des évènements...
Par contre, au regard de son insolvabilité chronique, il se demande si le jeu en vaut la chandelle. Il faut qu'il vérifie si mon dossier serait éligible à la commission d'indemnisation des victimes d'infraction mais en doute.

Voilà pour vous tenir toutes et tous au courant des avancées, en vous renouvelant mes remerciements pour vos conseils, votre "écoute" et votre soutien.

Voilà, c'est tout ce qui me revient pour le moment...


Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124741
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #24 le: 08 septembre 2016 à 11:35:27 »
1/ il me semble inutile que vous saisissiez vous-même la justice. Attendez plutôt les éventuelles réactions des créanciers.

5/ je doute aussi pour l'indemnisation aux victimes...
Et en attente des nouvelles éventuelles de la plainte !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #25 le: 09 septembre 2016 à 11:47:42 »
Merci BISANE!

Alors, toujours dans les nouvelles...

Nième appel aujourd'hui (çà doit être le 6ème en deux semaines sur mon portable ou sur mon lieu de travail) du service recouvrement de C....... B..... (les autres me foutent relativement la paix). A chaque fois, c'est le même cinéma pour un crédit dont je rappelle, ma signature a été imitée et dont je leur ai envoyé ma position par LRAR : ne pas me reconnaitre comme débiteur, copie de la plainte...

Extrait de ma conversation du jour (je note tout de même qu'aucun n'est agressif) :
_ Bonjour M .....
_ Bonjour, que me voulez-vous?
_ Pour le crédit
_ J'ai déjà expliqué çà à votre collègue hier : je suis victime d'une usurpation d'identité, vous avez une copie de ma plainte, mon dossier doit être repris par votre service juridique. Votre collègue devait bloquer les appels de votre service, manifestement, çà n'a pas été fait.
_ Mon collègue n'indique pas cela sur votre dossier, il indique "discussion stérile"
_ Elle le sera tout autant pour votre premier objectif du jour, à savoir récupérer du pognon. Je vais porter plainte pour harcèlement madame, d'autant que je détiens la preuve d'un recommandé datant de plus de trois mois où je vous explique être victime d'usurpation d'identité et une copie de la plainte contre mon ex donc... je ne paierai pas, inutile de m'appeler, je ne vous donnerai pas un centime sans un jugement. Il n'y a pas d'amiable entre nous possible. Voyez avec l'ex-conjointe pour recouvrir
_ Elle ne répond pas à nos appels mais je note que vous oui, c'est tout à votre honneur
_ Oui je réponds et je suis de bonne foi moi. Mais du coup, je suis emmerdé par vos appels qui ressemblent fort à du harcèlement puisque, en plus, je ne vous suis redevable de rien.
_ Pour harcèlement , il faut 7 appels par jour Monsieur
_ Marrant, votre collègue m'a sorti la même ineptie hier... Selon quel article de loi?
_ Je ne sais plus mais j'ai étudié la chose, c'est la loi
_ Il ne savait pas non plus! On vous apprend çà en "formation"?
_ Non, c'est la loi
_ Ben je vais tout de même tenter la plainte, je me demande si un juge ne le verra pas autrement. Surtout que vous avez depuis 3 mois les éléments. Au revoir madame.

Voilà! Qu'en pensez-vous???

Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124741
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #26 le: 09 septembre 2016 à 18:00:29 »
Que vous pouvez en effet porter plainte !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #27 le: 13 septembre 2016 à 10:24:38 »
Bonjour tout le monde,

Toujours dans la suite de mes affaires, j'ai donc eu RDV avec ma conseillère en clientèle bancaire vendredi dernier. Je passe sur le sourire, la café proposé, le défilé de collègues devant le bureau... Bref, une scène aussi inhabituelle que surréaliste!

Après m'avoir demandé où en étaient toutes mes histoires avec mon ex-conjointe :
- Impossibilité de fermer le compte-joint sans la signature de l'autre qui n'est pas joignable
- Pour des raisons pratiques, je reprends les prélèvements "légitimes" sur mon compte perso (immos + un conso que j'ai effectivement co-signés)

Concernant mon litige avec MA banque, il s'avère la chose suivante : A demi-mot, elle m'a avoué qu'il était peu probable qu'ils me poursuivent et que la prêteur (une filiale de la banque) lui avait refilé la patate chaude en lui répondant qu'après tout, c'était chez eux qu'avait été contracté le crédit où ma signature a été imitée. En somme, c'est ma conseillère qui va revenir vers moi pour me faire connaitre leur position. Elle m'a également indiqué que ce n'est pas une mais quatre assurances décès qui avaient été souscrites chez eux à mon nom et au bénéfice de mon ex-conjointe, qui deviendrait presque multimillionnaire si demain, par mésaventure, mes jours devaient s'arrêter! Les contrats doivent tous m'être envoyés durant les prochains jours.

Je me suis donc étonné que, dans l'interstice, le fameux prêteur en question, via son service recouvrement, ait pris contact avec moi par téléphone. Ils n'auraient pas reçu la LRAR de début juillet où j'indiquais avoir été victime d'une usurpation d'identité avec copie de la plainte et que je ne me sentais pas débiteur. La dame, fort gentille au demeurant, m'a indiqué prendre contact avec ma conseillère d'une part et transférer mon dossier au service juridique d'autre part...



Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124741
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #28 le: 13 septembre 2016 à 14:13:25 »
Vous pouvez les clôturer, les assurances ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne gregolens

  • Rigole
  • Messages: 46
Re : Victime de l'ex-conjoint... Ma spirale vers le surendettement.
« Réponse #29 le: 13 septembre 2016 à 17:02:38 »
Vous pouvez les clôturer, les assurances ?

Je suppose que oui... J'ai un seul contrat en ma possession pour le moment, j'attends les autres mais une chose est sûre : je ne paierai pas les cotisations de ses assurances.