accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Auteur Sujet: rupture de la période : les droits du salariés précisés  (Lu 1042 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne catsen

  • Animateur
  • Océan
  • *
  • Messages: 28794
rupture de la période : les droits du salariés précisés
« le: 04 juillet 2014 à 09:23:48 »
http://www.service-public.fr/actualites/003184.html?xtor=EPR-140

En cas de rupture de la période d’essai à l’initiative de l’employeur, le salarié dont le contrat stipule une période d’essai d’au moins 1 semaine doit être prévenu par l’employeur à l’avance (on parle de « délai de prévenance »).
Si ce délai n’est pas respecté, le salarié a droit à une indemnité compensatrice (sauf s’il a commis une faute grave). Son montant correspond aux salaires et aux avantages que le salarié aurait perçus s’il avait accompli son travail jusqu’à l’expiration de ce délai. C’est ce qu’indique l’article 19 d’une ordonnance publiée au Journal officiel du vendredi 27 juin 2014.
En cas de rupture de la période d’essai à l’initiative de l’employeur, le salarié doit être prévenu au moins :
 
    24 heures à l’avance en dessous de 8 jours de présence dans l’entreprise,
     48 heures à l’avance entre 8 jours et 1 mois de présence,
     2 semaines à l’avance entre plus d’1 mois et 3 mois de présence,
     1 mois à l’avance après 3 mois de présence.
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée