accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Auteur Sujet: réforme des apl: prise en compte du patrimoine  (Lu 278 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet


Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 124148
Re : réforme des apl: prise en compte du patrimoine
« Réponse #1 le: 23 novembre 2016 à 20:45:59 »
Ca semble être un peu à double tranchant, cette histoire...  :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne Kouet-Kouet

  • Ruisseau
  • *
  • Messages: 51
Re : réforme des apl: prise en compte du patrimoine
« Réponse #2 le: 25 novembre 2016 à 12:00:50 »
Merci pour l'info.
Moi définitivement, je décide de m'exclure dans un coin paumé hihihi un petit 35-40 M2 me va parfaitement. Après toute mes péripéties on fini par comprendre que plus loin on se tient du confort mieux on se porte.

Hors ligne feufolette

  • Océan
  • *****
  • *
  • Messages: 8048
Re : réforme des apl: prise en compte du patrimoine
« Réponse #3 le: 25 novembre 2016 à 12:07:14 »
l'artiste est menteur mais l'art est vérité (François Mauriac)

Hors ligne Kouet-Kouet

  • Ruisseau
  • *
  • Messages: 51
Re : réforme des apl: prise en compte du patrimoine
« Réponse #4 le: 25 novembre 2016 à 14:34:57 »
Et oui mais plus dans le futur, ça devient difficile de vivre en dehors d'un bâti en dure ; yourtes de plus en plus mal vues, mobil-homes interdits sauf sur campings, caravanes réglementées à 6 mois de stationnement, terrains de loisirs impossible de réaliser un assainissement etc... etc... etc... et donc impossibilité de déclarer un contexte sorti de l'ordinaire comme résidence principale.
J'ai fais le tour de la question et même cherché des solutions du type malins exp : diviser un terrain en 4 parcelles et poser une caravane au milieu et tous les 3 mois finalement tu es sur une autre parcelle donc tu résides à l'année sur la même parcelle en passant au travers la réglementation en vigueur vis à vis des caravanes.... brefff tout est fait pour nous priver de liberté et d'une vie autonome.
C'est un casse tête chinois alors il reste encore la solution de la campagne profonde si rien ne nous retient près de la ville.

On revient au même point, ne rien posséder hormis un bout de terre pour être chez soi d'une manière ou d'une autre facilite la vie mais les contraintes familiales et le gout du confort ne permettent pas toujours ce dépaysement et retour aux sources.[/size][size=78%] [/size]