accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Auteur Sujet: Lettre de saisine alainG  (Lu 303 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne alainG

  • Rigole
  • Messages: 13
Lettre de saisine alainG
« le: 28 novembre 2016 à 13:43:18 »
Ce qui risque de prendre un bout de temps avant que je ne revois un sourire sur la tête de mon banquier...
Ce qui semble être un désagrément minime au regard des autres...

Cétait du second degrés...
Vous avez pris contact avec les différents organismes pour expliquer la situation ?


C'est en cours


LETTRE DE SAISINE


 Madame, Monsieur,
 Par la présente nous sollicitons le bénéfice de la procédure des situations mentionnés aux articles L331-1 et suivants du code de la consommation.
 En effet nous nous trouvons dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.
 En 2011 nous avons lancé le projet d'autoconstruction de notre maison d'habitation. Pour ce faire nous avons mis en commun nos différentes dettes au sein d'un crédit à la consommation et contracté un crédit immobilier à paliers.
 L'allongement des délais de construction et l'arrivée des deux enfants du couple, pendant cette période, et qui a poussé Madame a prendre un congé parental ( Madame a deux enfants à charge d'une précédente union), ont commencés à mettre à mal notre budget.
 Fin 2015 Madame a repris une activité professionnelle, en CDD, en qualité d'aide médico-psycologique et Monsieur, chauffeur routier, a démissionné de son poste pour répondre a une promesse d'embauche qui permettais de limiter les frais de garde des enfants ainsi que les frais de déplacement. Malheureusement cette promesse  ne s'est pas concrétisée  et a mis un coup fatal au fragile équilibre financier du couple. Les premiers impayés sont apparus même si Monsieur a retrouvé rapidement un emploi, en acceptant une baisse de revenus.
Aujourd'hui les CDD de Madame n'ont pas été reconduits et Monsieur subit une procédure de licenciement pour faute avec mise à pied qui le prive de salaire pour l'instant.
 Exerçants dans des secteurs d'activité qui recrutent, nous ne doutons pas de rapidement retrouver un emploi.
 Cependant vous constaterez que dans l'état actuel des choses nous ne pouvons honorer nos créancier sans mettre en péril l'équilibre financier de notre foyer.
Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans une intervention rapide de la commission.
 
[/size]
« Modifié: 28 novembre 2016 à 14:09:21 par BRUYERE »

Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 123229
Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #1 le: 28 novembre 2016 à 16:23:28 »
Pas mal du tout, cette lettre !  bbbo bbbo
Menues corrections...

Votre fil principal est là : J'aime pas novembre



Madame, Monsieur,
 Par la présente nous sollicitons le bénéfice de la procédure des situations mentionnés aux articles L331-1 et suivants du code de la consommation.
 En effet nous nous trouvons dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.
 En 2011 nous avons lancé le projet d'autoconstruction de notre maison d'habitation. Pour ce faire nous avons mis en commun nos différentes dettes au sein d'un crédit à la consommation et contracté un crédit immobilier à paliers.

 L'allongement des délais de construction et la naissance de nos deux enfants pendant cette période, qui a conduit Madame, qui a par ailleurs deux enfants à charge d'une précédente union, à prendre un congé parental, ont commencé à mettre à mal notre budget.

 Fin 2015 Madame a repris une activité professionnelle, en CDD, en qualité d'aide médico-psycologique et Monsieur, chauffeur routier, a démissionné de son poste pour répondre a une promesse d'embauche qui aurait dû permettre de limiter les frais de garde des enfants ainsi que les frais de déplacement. Malheureusement cette promesse  ne s'est pas concrétisée  et a mis un coup fatal au fragile équilibre financier de notre famille. Les premiers impayés sont apparus, bien que Monsieur ait retrouvé rapidement un emploi, en acceptant une baisse de revenus.

Aujourd'hui les CDD de Madame n'ont pas été reconduits [elle perçoit des indemnités chômage ?] et Monsieur subit une procédure de licenciement pour faute (faute qu'il conteste) assorti d'une mise à pied qui le prive de salaire pour l'instant.
 Exerçants dans des secteurs d'activité qui recrutent, nous ne doutons pas de rapidement retrouver un emploi.

 Cependant vous constaterez que dans l'état actuel des choses nous ne pouvons honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre foyer.
Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans une intervention rapide de la commission.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne Smilysoul

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 24620
Re : Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #2 le: 28 novembre 2016 à 17:17:06 »
 Par la présente nous sollicitons le bénéfice de la procédure des situations mentionnés aux articles L331-1 L711-1 et suivants du code de la consommation.
 ;)
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

Hors ligne alainG

  • Rigole
  • Messages: 13
Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #3 le: 02 décembre 2016 à 15:01:49 »
Lettre modifiée en raison d'un changement de situation


Madame, Monsieur,
Par la présente nous sollicitons le bénéfice de la procédure des situations mentionnés aux articles L771-1 et suivants du code de la consommation.
En effet nous nous trouvons dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.
Nos premières difficultés sont apparus courant 2012 en raison de l'allongement des délais de construction de notre maison d'habitation.
Madame, qui a par ailleurs deux enfants d'une précédente union à charge, a dû prendre un congé parental suite à la naissance de nos deux enfants pendant cette période.
Fin 2015, Madame a repris une activité professionnelle en CDD, en qualité d'aide médico-psycologique.
Monsieur, chauffeur routier, a démissionné de son poste pour répondre a une promesse d'embauche qui aurait permis de limiter les frais de garde des enfants et les frais de déplacement..
Malheureusement cette promesse ne s'est pas concrétisée et a mis un coup fatal au fragile équilibre financier de notre famille.
Les premiers impayés sont apparus bien que Monsieur ai rapidement retrouvé un emploi en acceptant une baisse de revenus.
Aujourd'hui les CDD de Madame n'ont pas été reconduits, elle perçoit des indemnités chômage a hauteur de 936 euros/mois et Monsieur subit une procédure de licenciement qui le prive de ses primes et des heures supplémentaires (- 800 euros) et se retrouvera sans emploi au 30 décembre 2016.
L'indemnité chômage de Monsieur, estimé aujourd'hui, serait de l'ordre de 1150 euros/mois.
Monsieur va devoir suivre une formation, indispensable pour continuer à exercer son métier.
Exerçant dans des secteurs d'activité qui recrutent, nous ne doutons pas de rapidement retrouver un emploi.
Cependant vous constaterez que dans l'état actuel des choses, nous ne pouvons honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier du foyer.
Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans l'intervention rapide de la commission.
 

Hors ligne Smilysoul

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 24620
Re : Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #4 le: 02 décembre 2016 à 15:41:10 »
Madame, Monsieur,

Par la présente nous sollicitons le bénéfice de la procédure des situations mentionnés aux articles L711-1 et suivants du code de la consommation.
En effet nous nous trouvons dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.
En 2011 nous avons lancé le projet d'autoconstruction de notre maison d'habitation. Pour ce faire nous avons mis en commun nos différentes dettes au sein d'un crédit à la consommation et contracté un crédit immobilier à paliers.

 L'allongement des délais de construction et la naissance de nos deux enfants pendant cette période, qui a conduit Madame, qui a par ailleurs deux enfants à charge d'une précédente union, à prendre un congé parental, ont commencé à mettre à mal notre budget.

 Fin 2015 Madame a repris une activité professionnelle, en CDD, en qualité d'aide médico-psycologique et Monsieur, chauffeur routier, a démissionné de son poste pour répondre a une promesse d'embauche qui aurait dû permettre de limiter les frais de garde des enfants ainsi que les frais de déplacement.

Malheureusement cette promesse ne s'est pas concrétisée et a mis un coup fatal au fragile équilibre financier de notre famille. Les premiers impayés sont apparus, bien que Monsieur ait retrouvé rapidement un emploi, en acceptant une baisse de revenus.

Aujourd'hui les CDD de Madame n'ont pas été reconduits, elle perçoit des indemnités mensuelles chômage de 936 euros. Monsieur subit une procédure de licenciement qui le prive de ses primes et des heures supplémentaires (- 800 euros) et se retrouvera sans emploi au 30 décembre 2016.
L'indemnité chômage de Monsieur, estimée aujourd'hui, serait de l'ordre de 1150 euros/mois.
Il va devoir suivre une formation, indispensable pour continuer à exercer son métier.
Exerçant dans des secteurs d'activité qui recrutent, nous ne doutons pas de rapidement retrouver un emploi.

 Cependant vous constaterez que dans l'état actuel des choses nous ne pouvons honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre foyer.
Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans une intervention rapide de la commission.
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

En ligne feufolette

  • Océan
  • *****
  • *
  • Messages: 7936
Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #5 le: 02 décembre 2016 à 16:12:37 »
Madame, Monsieur,

Par la présente nous sollicitons le bénéfice de la procédure des situations mentionnés aux articles L711-1 et suivants du code de la consommation.
En effet nous nous trouvons dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.
En 2011 nous avons lancé le projet d'autoconstruction de notre maison d'habitation. Pour ce faire nous avons mis en commun nos différentes dettes au sein d'un crédit à la consommation et contracté un crédit immobilier à paliers.

 L'allongement des délais de construction et la naissance de nos deux enfants pendant cette période, qui a conduit Madame, qui a par ailleurs deux enfants à charge d'une précédente union, à prendre un congé parental, ont commencé à mettre à mal notre budget.

 Fin 2015 Madame a repris une activité professionnelle, en CDD, en qualité d'aide médico-psycologique et Monsieur, chauffeur routier, a démissionné de son poste pour répondre a une promesse d'embauche qui aurait dû permettre de limiter les frais de garde des enfants ainsi que les frais de déplacement.

Malheureusement cette promesse ne s'est pas concrétisée et a mis un coup fatal au fragile équilibre financier de notre famille. Les premiers impayés sont apparus, bien que Monsieur ait retrouvé rapidement un emploi, en acceptant une baisse de revenus.

Aujourd'hui les CDD de Madame n'ont pas été reconduits, elle perçoit des indemnités mensuelles chômage de 936 euros. Monsieur subit une procédure de licenciement qui le prive de ses primes et des heures supplémentaires (- 800 euros) et se retrouvera sans emploi au 30 décembre 2016.
L'indemnité chômage de Monsieur, estimée aujourd'hui, serait de l'ordre de 1150 euros/mois.
Il va devoir suivre une formation, indispensable pour continuer à exercer son métier.
Exerçant dans des secteurs d'activité qui recrutent, nous ne doutons pas de rapidement retrouver un emploi.

 Cependant vous constaterez que dans l'état actuel des choses nous ne pouvons honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre foyer.
Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans une intervention rapide de la commission.


on se prosterne devant eux, pour être recevable  ???   
l'artiste est menteur mais l'art est vérité (François Mauriac)

Hors ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • *
  • Messages: 123229
Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #6 le: 02 décembre 2016 à 17:02:10 »
Pas fait gaffe !  :P


honorer nos échéances...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Hors ligne alainG

  • Rigole
  • Messages: 13
Re : Lettre de saisine alainG
« Réponse #7 le: 02 décembre 2016 à 18:58:32 »


 Cependant vous constaterez que dans l'état actuel des choses nous ne pouvons honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre foyer.
Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans une intervention rapide de la commission.



on se prosterne devant eux, pour être recevable  ???   



C'est vrai que l'image est douteuse...  :P


Merci pour les modifs.
J'ai ouvert un compte chez le facteur avec services minimum et on a rendez-vous avec Crésus mercredi prochain pour valider le dossier avant de le déposer.
Plus que quelques documents à rassembler et on est pas mal!