accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Auteur Sujet: Quand, comment et à quel propos saisir le médiateur bancaire ?  (Lu 78 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne bisane

  • Administrateur
  • Océan
  • *
  • Messages: 121156
Plusieurs question récentes sur le forum m'incitent à éclaircir certains points, sur le rôle et les fonctions du médiateur bancaire, sur ce qu'il est habilité à faire et la procédure à respecter pour le saisir.

Rappelons tout d'abord que le médiateur est en quelque sorte l'ultime recours (avant la procédure judiciaire) en cas de litige (voire de conflit) avec votre banque.
Ultime, cela signifie qu'il faut avoir "épuisé" les autres recours et que vous ne pouvez donc saisir directement le médiateur si, par exemple, votre agence refuse de vous délivrer un chéquier.
Les étapes à respecter sont les suivantes :
- effectuer une réclamation, si possible en RAR, à votre conseiller et/ou à votre directeur d'agence
- saisir le service clients
Ce n'est que si ces démarches n'ont pas abouti (et que vous en avez la preuve) que vous pouvez saisir le médiateur, qui dispose alors de deux mois pour vous apporter une réponse.

L’adresse de votre médiateur bancaire figure sur votre relevé de compte ou sur le site internet de votre banque, ou ici : Liste des Médiateurs bancaires issue du site officiel de la Banque de France
courrier simple pour saisine médiateur bancaire


Un bon résumé : Vous avez un litige avec votre banque ? La démarche à suivre en quelques étapes.
« Modifié: 06 décembre 2016 à 17:48:36 par bisane »
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...