Lettre de saisine - CLO67

Démarré par CLO67, 18 septembre 2014 à 10:53:31

« précédent - suivant »
En bas

CLO67

18 septembre 2014 à 10:53:31 Dernière édition: 18 septembre 2014 à 11:35:48 par biquette59 »
1er jet de ma lettre de saisine, en sachant qu'elle doit être certainement raccourci et amélioré

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.

Ayant déjà bénéficié d'un dossier de surendettement en 1999, dû à l'époque au licenciement puis séparation du père de mes enfants.
j'ai depuis Juin 2000 eu la charge totale (financière) de mes deux enfants, et du dossier de surendettement que j'avais préféré reprendre à mon nom seul vu instabilité de mon ex conjoint.
Embauchée en CDI en Octobre 2000. j'ai commencé à rencontrer des difficultés en 2007 lorsque mon fils aîné a eu 20ans, et que je ne bénéficiai plus de l'aide des Allocations familiales (perte de 500e).
Entre 2008 et 2012 j'ai déménagé à plusieurs reprises pour des raisons personnelles, et économiques, ceci a déstabilisé mon budget fragile.
j'ai pris mon 1er credit en Aout 2008 pour l'achat urgent de mon lave linge et frigo qui m'ont laché.
Ma veille voiture m'a laché aussi fin 2008, j'ai profité de mon avantage Collaborateur XX pour obtenir un prêt ( 4mois 0% d'interet sans mensualité)puis revendre mon véhiCule et enracheter un nouveau etc..Cette facilité a influencé sur ma stabilité financière dans mon endettement, puisqu'à deux reprises j'ai dû revendre un véhicule à perte (-5000e°
Nous avons  vécu de 2008 à 2010 dans un petit logement vétuste avec des frais de chauffage hallucinant(300e par moi l'hiver).
j'ai fait un premier rachat de prêt en 2009 en apprenant ma mise au chomage partiel ( qui a duré 18 mois), en mai 2009 j'ai  fait une énorme depression avec TS j'aidû être hospitalisé d'urgence en « Urgences Médicales et Psychiatriques », puis fait un séjour de 4 mois en Hopital de jour
Durant cette période j'ai subi une baisse de revenus importantes, à compter d'octobre 2009, j'ai cumulé les emplois, jusqu'à 3 par moments ce jusqu'en Février 2014 afin de tenter de faire face.
j'ai eu recours à d'autres réserves d'argent  et carte magasin alimentaire pour tenter de faire face à mes difficultés,
Cependant, je n'ai pas réalisé que ces différentes utilisations ne faisaient que m'enfoncer plus gravement dans l'endettement.j'ai toujours pensé qu'avec mes emplois accumulés je remontrai la pente.
j'ai entre 2010 et 2014 prit des prets perso pour racheter mes prets conso.
Actuellement ,je vis avec mon compagnon qui est autoentrepreneur dégageant un revenu de :
Avec Mes  2enfants qui sont sans emploi et percoivent le RSA.
Avec les deux enfants de mon compagnon 1 we sur 2.
Mes revenus sont de 1971/mois
Montant total de mes prets : 72000e
Mensualité : 2000e

Je me trouve dans l'impossibilité de faire face à nos échéances depuis 09/2014. j'ai fait opposition aux prélèvements de tout mes prêts afin de ne plus m'endetter et de pouvoir honorer mes charges courantes.

bisane

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.

J'ai auparavant bénéficié d'un dossier de surendettement en 1999, dû à l'époque au licenciement puis séparation du père de mes enfants.

j'ai depuis Juin 2000 eu la charge financière totale de mes deux enfants, et du dossier de surendettement que j'avais préféré reprendre à mon nom seul compte tenu de l'instabilité de mon ex conjoint.

Embauchée en CDI en Octobre 2000, j'ai commencé à rencontrer des difficultés en 2007 lorsque mon fils aîné a eu 20ans, et que je ne bénéficiai plus de l'aide des Allocations familiales (perte de 500e).
Entre 2008 et 2012 j'ai déménagé à plusieurs reprises pour des raisons personnelles et économiques [je crois que c'est à préciser, ça], ceci ayant eu pour conséquence de déstabiliser mon budget fragile.
j'ai pris mon 1er crédit en Aout 2008 pour l'achat urgent d'un lave linge et d'un réfrigérateur, les miens étant hors d'usage.
Ma veille voiture m'a lâchée aussi fin 2008, j'ai profité de mon avantage Collaborateur XX pour obtenir un prêt (4 mois à 0% d'intérêts sans mensualité), puis revendu mon véhicule et en racheter un nouveau etc.. Cette supposée facilité a au contraire influencé négativement ma stabilité financière, puisqu'à deux reprises j'ai dû revendre un véhicule à perte (-5 000 EUR). [vous pouvez expliquer ?]
Nous avons  vécu, avec mon nouveau compagnon, de 2008 à 2010 dans un petit logement vétuste avec des frais de chauffage excessifs (300e par mois l'hiver).

j'ai fait un premier rachat de prêts en 2009 en apprenant ma mise au chômage partiel (qui a duré 18 mois), en mai 2009 j'ai  fait une énorme dépression assortie d'une tentative de suicide. j'ai alors été hospitalisée d'urgence en « Urgences Médicales et Psychiatriques », puis fait un séjour de 4 mois en Hôpital de jour[/color].
Durant cette période j'ai subi une baisse de revenus importante, mais à compter d'octobre 2009, j'ai cumulé les emplois, jusqu'à 3 par moments ce jusqu'en Février 2014 afin de tenter de faire face à mes différentes échéances.

j'ai donc eu recours à d'autres réserves d'argent  et carte magasin alimentaire pour tenter de faire face à mes difficultés.
Cependant, je n'ai pas réalisé que ces différentes utilisations ne faisaient que m'enfoncer plus gravement dans l'endettement.j'ai toujours pensé qu'avec mes emplois accumulés je remonterai la pente.

j'ai, entre 2010 et 2014 contracté divers prêts personnels afin de racheter mes prêts conso [revolvers ?].

Actuellement ,je vis avec :
- mon compagnon qui est autoentrepreneur et dégage un revenu de xxxx EUR
- mes  2enfants qui sont sans emploi et percoivent le RSA
- les deux enfants de mon compagnon 1 we sur 2.


Mes revenus sont de 1971/mois
Montant total de mes prets : 72000 EUR
Mensualités : 2000 EUR

Je me trouve dans l'impossibilité de faire face à nos échéances depuis 09/2014. j'ai fait opposition aux prélèvements de tout mes prêts afin de ne plus m'endetter et de pouvoir honorer mes charges courantes.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

catsen

est ce qu'il y a eu une perte de salaire pendant le chomage partiel?

montant de la perte de revenus pendant l'arrêt maladie (y a il une reconnaissance ou mise à 100 %)?  etes vous encore suivie?


je pense qu'il faudrait faire un lien entre le chomage partiel et la dépression

dire aussi que 3 emplois nuisait à votre santé un peu fragilisée

;)
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

CLO67

19 septembre 2014 à 00:57:02 #4 Dernière édition: 19 septembre 2014 à 01:02:07 par CLO67 »
 

Oui j'ai eu uneperte de revenus mais combien je ne sais plus, faut que je cherche.
Par précaution, j'ai contacté l'association qui m'a suivi pendant 4 mois pouor avoir certificat du psy, ils m'ont dit de passer le chercher, je la joindrai au dossier si vous me le conseillez.
Et non je ne suis plus suivie, j'ai continué suite à cette grosse crise à l'époque mais j'ai craqué et arrêté, maintenant ca va mieux et quand ca va pas bein j'attends que ca passe.
Bon ce we je me replonge dans mes papiers, pour voir tout ces details,parce que là la chronologie des évènements importants je m'y perd ::)

bisane

On attend les précisions, donc !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

CLO67

21 septembre 2014 à 02:02:32 #6 Dernière édition: 21 septembre 2014 à 02:38:07 par CLO67 »
Alors... j'ai passé la journée à faire le tri dans 7ans de ma vie ::) ::)  pas facile et pas sans douleur :(

J'en ressors encore plus perdu dans ma lettre , car j'ai tenté de renseigner plus précisément certains évènements mais j'arrive pas à faire court, et doser jusqu'ou développer, l'esprit de synthèse n'a jamais été mon fort!! ffouR

J'ai repris ma lettre avec en vert les commentaires plus détaillés, et en rouge les questions soulevées.
J'aurai besoin de votre aide pour une trame pour simplifier mais avec les détails que vous pensez necessaires:

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.
J'ai auparavant bénéficié d'un dossier de surendettement en 1999, dû à l'époque au licenciement puis séparation du père de mes enfants.

j'ai depuis Juin 2000 eu la charge financière totale de mes deux enfants, et du dossier de surendettement que j'avais préféré reprendre à mon nom seul compte tenu de l'instabilité de mon ex conjoint.

Embauchée en CDI en Octobre 2000, j'ai commencé à rencontrer des difficultés en 2007 lorsque mon fils aîné a eu 20ans, et que je ne bénéficiai plus de l'aide des Allocations familiales (perte de 500e).
Entre 2008 et 2012 j'ai déménagé à plusieurs reprises pour des raisons personnelles et économiques [je crois que c'est à préciser, ça],en aout 2007, j'ai pris un appartement avec mon ami de l'époque , après 6 mois de vie commune, j'ai découvert l'alcoolisme et irresponsabilité financière (qui dépensait sans compter et demandait à sa mère veuve de renflouer ses comptes) de cette personne, ,
j'ai donc prit un logement en urgence en mars 2008 pour mes enfants et moi-même
.
En 2010 le logement étant insalubre et me coutant des factures avec des sommes inouies de chauffage, j'ai à nouveau déménagé avec mes enfants pour un logement neuf et décent.
Puis enfin nous avons décidés avec mon compagnon actuel, mes enfants de vivre ensemble et avons déménagé en dec 2012à l'adresse actuelle. Depuis sept 2014 nous avons le fils de mon conjoint (car nouvellement scolarisé a coté de chez nous)
ca je ne sais pas si je peux le mettre en sachant que rien n'est officiel, la maman il me semble continue de percevoir allocation pour son fils
ceci ayant eu pour conséquence de déstabiliser mon budget fragile.
j'ai pris mon 1er crédit en Aout 2008 pour l'achat urgent d'un lave linge et d'un réfrigérateur, les miens étant hors d'usage.
Ma veille voiture m'a lâchée aussi fin 2008, j'ai profité de mon avantage Collaborateur XX pour obtenir un prêt (4 mois à 0% d'intérêts sans mensualité), puis revendu mon véhicule et en racheter un nouveau etc.. Cette supposée facilité a au contraire influencé négativement ma stabilité financière, puisqu'à deux reprises j'ai dû revendre un véhicule à perte (-5 000 EUR). [vous pouvez expliquer ?]
Le « concept » de vente véhicule collaborateur est le suivant :
Nous achetons des véhicules neufs (ce qui implique un règlement du prix de la carte grise et de 3% du prix à la commande) avec reduc allant de 10 à 35%, nous avons obligation de garder ce véhicule 4 mois, puis nous pouvons le revendre.
j'ai acquis 2 véhicules entre fin 2008 et 2009 je les ai revendus sans problèmes= aucune perte, ensuite l'état a bloqué la vente au personnel pour un problème juridique, je me suis donc retrouvé sans voiture puisque je venais de vendre la 2ème, j'ai donc acheté une vieille ocass à un collègue (2000e) en mai 2009, ce véhicule est tombé en panne définitive en sept 2009, entretemps les ventes collaborateurs ayant reprises, je n'avais ^pas le budget pour acheter une nouvelle occasion, j'ai donc racheté un véhicule avec le concept collaborateur, que j'ai gardé 10 mois car impossible de le revendre, j'ai perdu 3000e. Ensuite j'ai misé sur de petits véhicules que je pensais plus vendable(twingo), j'ai revendu la 3ème inextrémis avec une perte de 500e, la 4ème je l'ai renvendu en dec 2013 5000e au lieu de 8000 soit encore 3000e de perte. j'ai toujours le résidu de ce prêt en cours, je n'ai actuellement plus de véhicule personnel.
Nous avons  vécu, avec mes enfants, de 2008 à 2010 dans un petit logement vétuste avec des frais de chauffage excessifs (300e par mois l'hiver).

j'ai fait un premier prêt perso  en Janvier 2009 (pour racheter tout les petits revolving et carte magasin)en apprenant ma mise au chômage partiel (qui a duré 12 mois)(De Mai 2009 a Juin 2010 (Entre 50 ET 60 EUROS DE PERTE DE SALAIRE), devant l'instabilité et la difficulté déjà importante de ma situation étant seule avec 2 enfants cette annonce de chomage partiel m'a énormément fragilisée,en mai 2009 j'ai  fait une énorme dépression déclenchée par une tentative de suicide imprévisible. j'ai alors été hospitalisée d'urgence en « Urgences Médicales et Psychiatriques », puis fait un séjour de 4 mois en Hôpital de jour (arret de travail de mai à aout 2009 avec perte de salaire de 200e)
Afin de faire face à mes problèmes financiers j'ai à compter  d'octobre 2009 cumulé les emplois( heures de ménage), jusqu'à 3 par moments ce jusqu'en Février 2014 afin de tenter de faire face à mes différentes échéances.
Avec mes enfants n'étant plus à ma charge fiscalement mais vivant toujours sous mon toit et mon cumul d'emplois, j'ai reçu des avis d'impositions sur le revenu élevés à payer.
En février 2014 mon état physique et moral devenant menacant, j'ai décidé d'arrêter le cumul d'emplois, afin de ne pas sombrer une nouvelle fois.
Depuis Dec 2013 j'avais une petite activité en Autoentrepreneur, que j'ai stoppé en fin oct 2014

j'ai donc eu  recoursde 2009 à 2012 à des réserves d'argent  et carte magasin alimentaire pour tenter de faire face à mes difficultés. Puis de 2012 et en janvier 2014 j'ai contracté divers prêts personnels m'ayant permis de payer les réserves prises précédement.
Cependant, je n'ai pas réalisé que ces différentes utilisations ne faisaient que m'enfoncer plus gravement dans l'endettement.
j'ai toujours pensé qu'avec mes emplois accumulés je remonterai la pente, puisque les fins de prets se situent entre 2016 et 2017 je pensais qu'en travaillant ardument encore 3 ans j'uy arriverai, seulement je ne peux plus payer plus de 2000e de mensualités et ne peux physiquement travailler plus 70 heures par semaines et mettre à nouveau ma santé en danger (est ce que je le met ca ? car dépassement de durée de travail légal !)

Actuellement ,je vis avec :
- mon compagnon qui est autoentrepreneur et dégage un revenu de xxxx EUR
- mes  2enfants qui sont sans emploi et percoivent le RSA
- les deux enfants de mon compagnon 1 we sur 2.

Mes revenus sont de 1971/mois
Montant total de mes prets : 72000 EUR
Mensualités : 2000 EUR
Nos charges mensuelles hors credits sont de: 2151e

Je me trouve dans l'impossibilité de faire face à nos échéances depuis 09/2014. j'ai fait opposition aux prélèvements de tout mes prêts afin de ne plus m'endetter et de pouvoir honorer mes charges courantes.


 

bisane

Désolée pour la douleur, mais j'espère qu'elle aboutira à un soulagement !  xxl! xxl! xxl!



Citation de: CLO67 le 21 septembre 2014 à 02:02:32Le « concept » de vente véhicule collaborateur est le suivant :
Nous achetons des véhicules neufs (ce qui implique un règlement du prix de la carte grise et de 3% du prix à la commande) avec reduc allant de 10 à 35%, nous avons obligation de garder ce véhicule 4 mois, puis nous pouvons le revendre.
j'ai acquis 2 véhicules entre fin 2008 et 2009 je les ai revendus sans problèmes= aucune perte, ensuite l'état a bloqué la vente au personnel pour un problème juridique, je me suis donc retrouvé sans voiture puisque je venais de vendre la 2ème, j'ai donc acheté une vieille ocass à un collègue (2000e) en mai 2009, ce véhicule est tombé en panne définitive en sept 2009, entretemps les ventes collaborateurs ayant reprises, je n'avais ^pas le budget pour acheter une nouvelle occasion, j'ai donc racheté un véhicule avec le concept collaborateur, que j'ai gardé 10 mois car impossible de le revendre, j'ai perdu 3000e. Ensuite j'ai misé sur de petits véhicules que je pensais plus vendable(twingo), j'ai revendu la 3ème inextrémis avec une perte de 500e, la 4ème je l'ai renvendu en dec 2013 5000e au lieu de 8000 soit encore 3000e de perte. j'ai toujours le résidu de ce prêt en cours, je n'ai actuellement plus de véhicule personnel.

Trop complexe pour figurer dans la lettre de saisine, ça...
Essayez de détailler le tout, avec les sommes, en note, dans la partie destinée à cet effet.




Citerpuis fait un séjour de 4 mois en Hôpital de jour (arret de travail de mai à aout 2009 avec perte de salaire de 200e)

La précision me semble importante.


Conservez ma version sur le cumul des emplois dans la lettre, et mettez de même une note dans la partie revenus.

La suite me paraît très confuse... et non indispensable...

Je conserverais également "ma" version, en modifiant juste cela, ainsi :
Durant cette période j'ai subi une baisse de revenus importante, mais à compter d'octobre 2009, j'ai cumulé les emplois, jusqu'à 3 par moments ce jusqu'en Février 2014 afin de tenter de faire face à mes différentes échéances.
Ce cumul a entraîné une hausse d'impôts que je n'avais pas anticipée, alors que, dans le même temps, mes deux enfants, âgés respectivement de de xx et xx en 2009, n'étaient plus considérés comme étant à ma charge par le fisc, mais l'étaient dans les faits, puisque ne percevant aucun revenu et étant logés chez moi.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

CLO67

Ok je vais retravailler tout ca, merci bisane :)

J'ai demandé une attestation de séjour pour les 4 mois de suivi en hopital de jour, est-il préférable que j'en mette une copie dans mon dossier?

SkarO

"Vivre simplement... Pour que simplement d'autres puissent vivre." Gandhi

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

CLO67

Oui je vais reviendre soumettre ça Bisane, mais journée chargée ce jour jour et les deux suivants, j'ai imprimé notre discussion "lettre saisine CLO67 "aujourd'hui pour reprendre ça plus clairement, je remet le + vite possible..
Par contre Bisane vous me parlez de partie "spécifique" ou renseigner mes notes , ces parties se trouvent sur le dossier de surendettement? car j'ai pas vu (j'ai pour le moment que la version imprimé)

CLO67

23 septembre 2014 à 01:00:46 #12 Dernière édition: 23 septembre 2014 à 01:03:10 par CLO67 »
Citation de: bisane le 18 septembre 2014 à 13:02:29
Entre 2008 et 2012 j'ai déménagé à plusieurs reprises pour des raisons personnelles et économiques [je crois que c'est à préciser, ça], ceci ayant eu pour conséquence de déstabiliser mon budget fragile.
 

Du coup je ne précise pas les raisons de mes déménagements successifs? je me suis un peu étendue sur le sujet précedement, mais du coup je mets rien, ou je tente de synthétiser ( :-\ )?

bisane

Citation de: CLO67 le 23 septembre 2014 à 01:00:46
Citation de: bisane le 18 septembre 2014 à 13:02:29
Entre 2008 et 2012 j'ai déménagé à plusieurs reprises pour des raisons personnelles et économiques [je crois que c'est à préciser, ça], ceci ayant eu pour conséquence de déstabiliser mon budget fragile.
 

Du coup je ne précise pas les raisons de mes déménagements successifs? je me suis un peu étendue sur le sujet précedement, mais du coup je mets rien, ou je tente de synthétiser ( :-\ )?

Tout dépend de vos précisions...  :P


Pour le reste, il y a des pochettes réservées à chaque type de renseignements.
C'est dans ces pochettes de "justificatifs" qu'il vous que vous explicitiez le pourquoi du comment...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

bisane

Pas vraiment réussi un franc élagage !  :P :P :P



Madame , Monsieur,


Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.

J'ai auparavant bénéficié d'un dossier de surendettement en 1999, dû à l'époque à mon licenciement [le votre ou celui de votre ex ?] puis à la séparation d'avec le père de mes enfants.

j'ai depuis Juin 2000 eu la charge financière totale de mes deux enfants, et du dossier de surendettement que j'avais préféré reprendre à mon nom seul compte tenu de l'instabilité de mon ex conjoint.

Embauchée en CDI en Octobre 2000, j'ai commencé à rencontrer des difficultés en 2007 lorsque mon fils aîné a eu 20ans, alors que je ne bénéficiais plus de l'aide des Allocations familiales (perte de 500e).

Entre 2007 [problème de date... 2007 ou 2008 ?] et 2012  j'ai déménagé à plusieurs reprises pour des raisons personnelles (séparation en mars 2008, ayant découvert  l'alcoolisme et l'irresponsabilité financière de mon compagnon de l'époque) et économiques, ceci ayant eu pour conséquence de déstabiliser mon budget fragile.
En effet, ayant pris un logement en suite à cette séparation, nous avons  vécu, de 2008 à 2010 dans un petit logement vétuste engendrant des frais de chauffage excessifs (300e par mois l'hiver).
En 2010 ne pouvant plus subir ces dépenses énergétiques, j'ai à nouveau déménagé pour un logement neuf et décent jusqu'en 2012, date depuis laquelle nous vivons avec mon compagnon actuel et mes enfants dans notre maison à XX.

j'ai pris mon 1er crédit en Aout 2008 pour l'achat urgent d'un lave-linge et d'un réfrigérateur, les miens étant hors d'usage.
Ma vieille voiture m'a lâchée aussi fin 2008. j'ai profité de mon avantage Collaborateur XX pour obtenir un prêt (4 mois à 0% d'intérêts sans mensualité) pour financer l'achat d'un véhicule. Il s'en est suivi une succession d'achats et de rentes qui n'ont pas été à mon avantage [Voir document annexe détaille].

j'ai fait un premier rachat de prêts en 2009 en apprenant ma mise au chômage partiel (qui a duré 18 mois).
En mai 2009, face à cette cette situation, j'ai fait une énorme dépression assortie d'une tentative de suicide. j'ai alors été hospitalisée d'urgence en « Urgences Médicales et Psychiatriques », puis fait un séjour de 4 mois en Hôpital de jour.
Durant cette période j'ai subi une baisse de revenus importante d'environ 200e/mois, mais à compter d'octobre 2009, j'ai cumulé les emplois, jusqu'à 3 par moments, jusqu'en Février 2014, afin de tenter de faire face à mes différentes échéances, ce qui a nui à ma santé déjà fragilisée, me conduisant à interrompre ces cumuls.
Ce cumul a par ailleurs entraîné une hausse d'impôts que je n'avais pas anticipée, alors que, dans le même temps, mes deux enfants, âgés respectivement de 21 et 20 ans en 2009, n'étaient plus considérés comme étant à ma charge par le fisc, mais l'étaient dans les faits, puisque ne percevant aucun revenu et étant logés chez moi.

Ne sachant comment faire face, j'ai eu recours à diverses réserves d'argent et cartes de magasins alimentaires, ne réalisant que trop tardivement que ces différentes utilisations ne faisaient qu'aggraver ma situation. j'ai toujours pensé qu'avec mes emplois accumulés je finirais par remonter la pente.

j'ai, entre 2010 et 2014 contracté divers prêts personnels afin de racheter mes prêts revolvings à des taux et des mensualités moins élevés.


Actuellement, je vis avec :
- mon compagnon qui est autoentrepreneur et dégage un revenu de xxxx EUR
- mes  2enfants qui sont sans emploi et perçoivent le RSA
- les deux enfants de mon compagnon 1 we sur 2.

Mes revenus sont de 2067/mois
Le montant total de mes prêts est de 72000 EUR, pour des mensualités de 2000 EUR.

Je me trouve dans l'impossibilité de faire face à nos échéances depuis septembre 2014. j'ai fait opposition aux prélèvements de tout mes prêts afin de ne plus m'endetter et de pouvoir honorer mes charges courantes.


Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut