c nounoujo qui va passer devant le juge

Démarré par nounoujo, 08 février 2010 à 13:12:42

« précédent - suivant »
En bas

nounoujo

08 février 2010 à 13:12:42 Dernière édition: 08 février 2010 à 19:39:35 par bisane »
bonjour à tous et merci d'exister.
Voila toute mon histoire.
je suis mariée depuis 30 ans, j'ai 2 grand garçons 26 et 28 ans.
mon mari n'était au courant de rien.

Pendant 20 ans j'ai accumulé les crédits à la conso. Plus 1 crédit immobilier. Au début, par confort, pour offrir à mes hommes une vie agréable, puis les années passant pour payer les mensualités de + en + grosse ' jusqu'à 8000 EUR/ mois), je prenais un crédit pour payer les mensualités des autres jusqu'en 01 / 2010 où j'ai perdu pied.
les impayés se sont accumulés, les courriers et les coups de téléphones aussi, j'étais dépressive et dans un état de stress énorme, mais mes hommes ne se sont aperçu de rien, ils n'étaient au courant de rien. Peur du facteur, peur de laisser mon mari répondre au téléphone, sur le qui-vive en permanence. Perte du sommeil, fatigue, épuisement nerveux.
En 07/2009, j'ai perdu ma maman, ça a été le coup de grâce, un mois après je faisais une tentative de suicide (ratée de peu) en laissant des lettres pour expliquer à mes hommes ce que j'avais fait et dans quelle m....e je les laissais. J'ai fais 8 jours en soins intensifs, puis 3 semaines de clinique psy pour essayer de me remettre. pendant ce temps, mon mari a tout découvert, après des jours d'explications, et de remise en question, ils ne m'ont pas laissé tomber. Nous avons décidé de faire face ensemble.
début septembre 09 nous mettons notre maison en vente et nous liquidons l'assurance vie de mon mari pour avoir des liquidités avant même d'avoir déposé un dossier à la BDF .
Notre dossier a été déposé le 07 septembre 09 montant estimée de notre dette 260 000 EUR et accepté le 23 septembre 09 parce que nous avions mis notre maison en vente. Estimée à 320 000 EUR.
Mais le 13 octobre 09 le C.....M faisait appel ( il veut qu'on vende notre maison !!)malgré l'intervention de notre conseiller à la BDF il maintient l'appel par principe et notre dossier partais devant le juge.
A partir du mois du 05 novembre 09 nous avons mis en place chaque mois des virements pour chaque créancier et les agences faisaient visiter notre maison.DUR, dur !
Nous avons eu la chance de signer un compromis de vente le 13 janvier 10, montant de la vente     308 000 EURmais je ne sais plus à combien se monte notre dette puisque les intérêts ont continués à s'accumuler.
Dernière bonne nouvelle, nous passons devant le juge Mercredi 10 février , plus que 2 jours. j'ai préparé un recap pour le juge, la preuve des virements, le compromis de vente et j'ai une trouille bleu.
Je dis toujours JE, mais mon mari est auprès de moi, très démoralisé, dépressif,mais présent, nos garçons aussi, donc la famille resiste. Mais à coeur vaillant rien d'impossible, donc je vais aller me battre et je vous tiendrais au courant.
a très bientôt.
Nounoujo :-\
Nounoujo

sophie33

je vous souhaite que cette journée du 10 soit pour toute votre famille le début du soulagement avec une décision en votre faveur

Michel

08 février 2010 à 13:55:41 #2 Dernière édition: 08 février 2010 à 14:09:52 par Michel »
Bonjour NOUNOUJO,

Vous avez signez un compromis de vente , et son produit va vous permettre d'apurer toutes vos dettes.
Vous vous préoccupez des intérêts qui allourdissent la note et vous avez raison car celà peut allez très vite (compte tenu de votre dette, si vous ne versez rien vous pouvez comptez 4000 EUR mensuels, sinon vous retranchez de cette somme les montants versés X le nombre de mois)  mais si le juge vous rend recevable , votre dossier repartira en BDF , puis en passage commission, préparation de plan, notification aux créanciers ...... etc et ces derniers actualiseront votre dette initiale, majorée des intérêts et autres frais.

Le plus important je pense c'est que la vente s'opère au plus tôt et que vous touchiez les fonds et remboursiez dans la foulée sans attendre la mise en place d'un quelconque plan, personnellement je n'en vois plus l'intérêt sinon que de prolonger encore plus longtemps et augmenter encore cette dette d'intérêts supplémentaires au moment ou ils actualiseront les créances auprès de la BDF.

Dès que vous avez les fonds, vous négociez un par un avec les créanciers pour tenter de diminuer les frais contre un versement total immédiat et courrier de confirmation de leur part le cas échéant.

Je vous souhaite d'avoir votre recevabilité mais voyez vous une fois encore ce créancier a fait appel pour plusieurs raisons :
- 1 il évite que la BDF se prononce sur un moratoire
- 2 pendant tout ce temps du délai de passage jusqu'au juge il alourdit votre dû d'intérêts et autres frais
- 3 il est sur d'être payé avec le produit de la vente.

Donc pour moi sachant que votre maison va être vendue, le plus important c'est de disposer très rapidement du produit de la vente.


sosrene

08 février 2010 à 14:23:19 #3 Dernière édition: 08 février 2010 à 14:25:01 par sosrene »
Bonjour Nounoujo,

CHAPEAU pour tout ce que vous avez traversée...vous êtes près de la sortie du tunnel...gardez surtout le moral et calinez votre homme - lui aussi ira mieux quand ce sera terminé...là vous n'êtes plus à quelques EUR d'intérêts près...

Vous avez eu la force de vous redresser - la paix n'est plus très loin...

Courage et Bravo, René

Michel

08 février 2010 à 14:52:35 #4 Dernière édition: 08 février 2010 à 16:44:15 par Michel »
Citation de: sosrene le 08 février 2010 à 14:23:19
.là vous n'êtes plus à quelques EUR d'intérêts près...


Euh rené, étant entendu le montant de l'encours et si l'on y ajoute les 8% de frais par échéance non payée , celà représente tout de même la somme de 4000 EUR mensuels , lesquels à leur tour génèrent des intérêts (la boule de neige) ;

Jose33120

Bonjour NOUNOUJO

Ce que vous avez fait ,malheureusement du à cette spirale infernale, est souvent le drame.  On n'en peux plus des appels incéssant des créanciers, de vivre dans la peur, dans soit disans l'incomprehension des êtres qui nous sont chères. Mais souvent c'est mal les connaitre et aprés nous nous appercevons que nous avions des torts car même si nous connaissons peu ceux que l'ont  aiment il arrive qu'ils ont un grand coeur.

En attendant vous avez repris le flambeau et je vous félicite , pour vous d'abord et votre famille. Se serrait les coudes, affronter ensembles cela est beaucoup plus facile que tout seul. Dans une équipe on est tous pour gagner le combat qui est mené.

Je vous souhaite beaucoup de courage et si vous avez besoin de nous alors n'hésitez pas  poser nous les questions  et nous répondrons du mieux que nous le pourrons.

José33120
le bonheur est au bout du chemin,
la route sera longue mais heureuse à la fin.

mouche

Bonjour Nounoujo,

Je viens à mon tour, vous apporter tout mon soutien .............    Vous avez traversé de lourdes épreuves et je peux vous comprendre, car mon parcours ressemble au vôtre sur certains points  (je n'ai plus envie d'en parler, mais j'y pense souvent).

Maintenant, je pense que vous êtes sur la bonne voie et que tout va rentrer dans l'ordre rapidement.  Une fois la vente conclue, le prêt immo sera soldé et vous pourrez aussi solder d'autres prêts dont les intérêts coûtent très cher.  Je pense notamment aux revolvings.

Ensuite, une nouvelle vie va commencer et vous reprendrez tout à zéro.

Courage pour le JEX et pleins d'ondes positives...

Bises,

mouche


Tous les messages sont un espoir ...

julia26

Bonjour Nounoujo

Je me joint a tous nos amis pour vous apporter mon soutien

Vous avez traverse de dures épreuves

Je souhaite sincèrement que ce 10 Février sera la date qui vous apportera une vie meilleure pour vous et votre famille  faite de quiétude et de sérénité

Courage !! vous arrivez au bout du tunnel
Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent.

bisane

En tout cas, Nounoujo, je crois que vous n'avez pas grand chose à craindre du JEX !
Et j'espère que vous pourrez souffler bientôt !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

nounoujo

merci,
Michel je pensais que si le juge confirmait notre recevabilité, se serait la bdf avec le concours de notre notaire  qui gèrerai à nouveau notre dossier en réglant directement les créanciers sitôt les fonds encaissés soit le 30 mars, sans repasser par un plan de financement quel intéret aurais-je à faire un plan puisque en principe nous pourrons régler la presque totalité de nos dettes.
dois je demander au juge que cela se passe ainsi, ou dois je récupérer notre dossier et le gérer moi-même. Je ne suis pas sure d'en être capable.

bisane

Nounoujo, la BDF ne gèrera rien à votre place...

Cependant...
Si le JEX vous accorde la procédure, et donc vraisemblablement un moratoire, vous aurez le temps de mettre les choses en place sans risquer les poursuites.
Et pour la vente, tant que l'acte définitif n'est pas signé... il ne faut pas arrêter la procédure de surendettement.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Michel

oui Nounou comme dit bisane vous faites les 2 en même temps.

Vous jouer le chrono, si la vente et le versement des fonds intervient avant la mise en place du moratoire vous soldez pour éviter l'alourdissement de la dette , si c'est le moratoire avant , là vos dettes sont gelées et vous avez le temps pour régler tranquillement

nounoujo

bonjour et merci de vos conseils,
la nuit (courte ) fait surgir des questions
lors du passage devant le juge, a la fin du résumé et de la mise à jour de notre situation puis-je suggérer le moratoire, ou dois-je simplement présenter les faits et attendre la décision du juge?

ISI

Ne suggérez rien à un juge, nounoujo.
Faites ressortir votre situation en délicatesse, soulignez que vous auriez besoin de temps pour "vendre".
Je vous souhaite bon courage.
Nounou d'enfer!

nounoujo

merci IST pour vos conseils. je croise les doigts, mais en principe notre maison est vendue, nous signons la vente définitive le 31 mars chez le notaire.
Demain j'essaierai d'expliquer clairement et simplement notre situation et m'en remettrait à la clairvoyance du juge.
maintenant, je vais essayer de penser à autre chose , pas simple.
à bientôt

En haut