Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
15 décembre 2018 à 11:07:28

Et moralement ?

Démarré par Mazelle, 26 mars 2018 à 10:41:25

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Mazelle

26 mars 2018 à 10:41:25 Dernière édition: 26 mars 2018 à 19:50:01 par bisane »

Bonjour à tous,


J'ai appris il y a quelques jours la déchéance des termes de mon crédit immobilier, avec toute la detresse que cela entraine et que je vous épargne car je pense que vous l'avez tous vécu d'une façon ou d'une autre.
Si j'ai réussi à faire face à de nombreuses épreuves dans ma vie, je reconnais que là, je n'y arrive absolument pas.


J'oscille entre tous les états possibles et inimaginables avec une intensité hors du commun : du désespoir à la haine, en passant par la culpabilité, la honte, le sentiment d'injustice.. Bref. J'ai fait le tour des émotions humaines et je n'arrive pas à mettre "pause" sur mon cerveau. Je pense en permanence, incapable de me concentrer sur autres choses. J'ai des "flash" de choses qui me viennent à l'esprit et que je n'arrive pas à controler. Je m'éparpille totalement, noyée dans la masse d'information.. M'est venue alors à l'idée de poster ici ce message pour savoir : comment faites-vous. Comment avez-vous fait pour réussir à remettre de l'ordre ... ? Comment faites-vous pour surmonter ces bouffées d'angoisses ? Cette impression de devenir fou ?
[size=78%]Je vis avec ce sentiment d'oppression, d'angoisse... dès que mon portable sonne c'est des vents de panique ; pareil à l'idée d'aller voir mes mails. Bien sûr je ne dors plus ou très mal, je pleure pour un oui ou un non... [/size]
Le plus dur étant l'absence de réponse et la lenteur administrative...
J'ai lancé des bouteilles à la mer, et rien. Je suis face à moi-même et je crois que c'est l'aspect le plus dur à vivre pour moi. Je me surprends à espérer une amélioration/solution lorsque je lis certaines choses, mais ça dure quelque seconde avant que cette négétivté revienne. Je ne vois pas l'ombre d'une solution ; les portes se ferment une à une... le fait aussi de tomber sur des personnes qui, sous pretexte que vous êtes dans une situation financière compliquée, vous traite comme une incapable.
J'essaie de me dire que c'est "matériel" : j'ai la santé, j'ai un travail, je vis bien grâce à mon salaire... mais mes arriérés me plombent littéralement le moral.
je porte la culpabilité, autant que la honte, forcément... Mais la haine/sentiment d'injustice aussi : oui, j'ai fait une erreur... Une grosse erreur et je hais ce système qui laisse des gens frauder, détourner des fonds en toute impunité quand toi, pauvre particulier qui connait un incident de vie, te retrouver acculer de toute part en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire.
J'aimerai tellement pouvoir accélerer les choses. Dans mon cas, la vente de ma maison résorberait a peu près tous mes problèmes... Mais c'est long, long, long et en attendant je vis en état de panique total. Tétanisée avec des milliers de questons, doutes : et si, et si.. et si. Et si cette maison ne se vend pas ?!


Moi qui suis d'habitude battante, là j'ai envie de tout laisser tomber. D'abandonner. De baisser les bras. Je cherche desespérement quelque chose, une infime petite porte de sortie, sur laquelle me racrocher. Je veux croire que ma situation est encore récupérable, mais tout me laisse penser que c'est mort de chez mort.


J'imagine que le contre-coup tout frais y est pour quelque chose dans cette submersion de ressentis...
Mais concrètement combien de temps avant que cet effet s'apaise un temps soit peu ?
Avez-vous des "solutions", des "astuces" pour réussir à gérer ce flot d'émotions ? Comment réussissez-vous au quotidien ?
J'imagine que, comme dans un deuil, il y a des étapes à passer ? Quelles sont-elles ?


Je suis désolée de plombée cet espace avec mon gros coup de mou, mais je ne sais pas du tout à qui m'adresser. Je sais plus du tout par quel bout commencer...


Fil principal : Mutisme/absence d'humanité : en route vers le désastre?

noirkate

Bonjour !


La solution est peut être dans le dossier de surendettement ???


L'angoisse, les sentiments de honte et de culpabilité ont été le lot de quasiment tout le monde sur ce forum ...La panique aussi face à certains harcèlements de créanciers ..


Pour ma part, la recevabilité de mon dossier de surendettement a fait retomber le soufflé, même si j'ai encore des périodes d'angoisse que je combat avec le "rescue" des fleurs de bach et des petites granules homéopathiques .. Placébo ou effet réel, en tous cas le résultat est là.


Le fait  d'avoir mis noir sur blanc ma situation financière m'a beaucoup aidée aussi ...


Depuis quand avez vous mis votre maison en vente ?? Et ne partez pas avec des idées négatives telles que "et si cette maison ne se vend pas" ? Vous l'avez bien achetée vous, donc pas de raison qu'elle ne plaise pas à d'autres acheteurs ...


En lisant ce forum, vous avez du voir que la plupart des situations trouvent une solution ...Quant aux lenteurs administratives, quelquefois elles nous arrangent aussi !!!


Essayez de voir le positif d'abord ... vous dites que vous avez la santé et un travail et c'est vraiment le principal , croyez moi ! Je m'occupe de gens en situation très très précaire, donc je sais de quoi je parle ; et ce n'est pas le contact avec ces rejetés du système qui me font culpabiliser sur mes erreurs  ; à chacun son parcours...


N'écoutez pas les gens qui veulent vous culpabiliser .. Personne n'est à l'abri d'erreurs, ou d'accident de la vie ..Moi je me suis mise moi même dans ma situation pécuniaire détestable, mais j'ai fini de culpabiliser .. Je vais arranger ça toute seule..enfin avec l'aide de la BDF .. Je ne demande rien à personne de mon entourage et personne n'a le droit de me juger ..


Les créanciers et les banques qui nous prennent de haut c'est monnaie courante .. Dites vous qu'ils font leur boulot, un point c'est tout et que ce ne sont pas ces employés qui vous font la leçon qui vous sortiront de votre situation .. Laissez glisser ..Moi je me dis que peut être leur situation financière n'est pas plus brillante ...Et ce n'est pas parce que nous sommes dans la mouise, que nous ne sommes pas des personnes respectables ..


Je vous souhaite bon courage et surtout un apaisement .. La roue finit toujours par tourner ..
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

Mazelle


Bonjour,
Et merci de votre réponse... un peu d'humain, ça fait chaud au coeur. Votre recul vous permet de voir un peu de positif dans ma situation ; j'ai du mal à le voir, mais le lire fait toujours un peu de bien même si je n'arrive pas encore à m'y raccrocher vraiment.


J'ai appris la déchéance mercredi dernier. Ma maison n'est pas encore en vente. Elle sera estimée... le 6 avril ! Et je croise les doigts car j'ignore totalement à combien elle le sera. Donc double angoisse : le montant et ... la vente.
En gros, j'attends un peu de savoir à quelle sauce je serai mangée...


Je l'ai acheté à l'époque, en l'état : vieille bicoque, isolée dans un village ; pas très cher (98K euros, et je dois 58Keuros aux contentieux). Personne n'en voulait. J'ai entrepris des travaux (refait la SDB, la cuisine que j'ai équipée, refait les sols, toutes les menuiseries en double vitrage), mais les choses ne sont pas finalisées, d'où ma peur de ne pas vendre... Elle est viable, mais reste toute la façade à faire et surtout, victime des catastrophes naturelles (quand je dis que je cumule...) à 2 reprises : le toit a pris cher également. Ce sont 2 types de travaux qui pèsent lourds dans la balance...


J'essaie encore de négocier avec la banque ... mais ils font tous la sourde oreille. Je vais tenter le médiateur, mais je ne vois pas concrètement ce qu'il pourrait faire. J'ignore (et trouve l'info nullepart) si quelqu'un est en mesure de revenir en arrière après une déchéance de terme d'un crédit immobilier.
Le fait de la vendre me permettrait de purger cette dette et m'enlever cette épée de Damoclès. Je ne veux pas passer par le surrendetement car je ne veux pas que ma maison soit "bradée". Après, quoiqu'il arrive, je la vendrais...


Pourtant des situtions compliquées j'en ai eu ; mais une fois le coup accusé, j'arrivais à rebondir, trouver une issue, une petite porte, mais là : rien... Tout ce que je trouve comme possibilité, se ferme aussitôt.
C'est comme le "coup de grâce" et trouver du positif là-dedans c'est dur.
Sans indiscrétion, avant de réussir à gérer le surplus d'émotions, combien de temps avez-vous mis ?
Je n'ose pas en parler autour de moi (à l'exception de ma compagne) : en avez-vous parler ?
Je suis comme vous, habituellement, j'extériorise par l'écrit, mais là, même ça, je n'y arrive pas tellement les choses se bousculent dans mon esprit...


Je suis désolée, je jette un peu mon desespoir ici... je suis consciente de ne pas être la seule à traverser tout ça... Mais j'avoue être totalement dépassée pour l'instant.

agathe


le surendettement ne demande pas qu'une maison soit bradée mais vendue au prix du marché a l'heure actuelle il n'a pas beaucoup d'autre solution de plus vous aurez un délai (souvent deux années) pour essayer de vendre.
réfléchissez bien, le dossier à toute chance d'être la meilleure de solutions, vous permettant d'abaisser tous vos prêts à des taux sans aucune concurrence, un délai pour essayer de vendre cette maison, une protection contre les saisies. et surtout un sentiment que le poids que vous avez sur vos épaules est beaucoup moins lourd.
Après c'est à vous de voir, surtout ne faites aucun rachat.


noirkate

je pense comme Agathe qu'un dossier de surendettement vous permettrait d'y voir plus clair ..Et votre maison ne sera pas bradée .


Mais la déchéance étant récente, je comprends que vous soyez dans cet état actuellement .. Prendre du recul prend un certain temps ...


Ma situation est différente, mais la panique m'a prise et j'ai mis 2 ou 3 mois avant de me décider pour le surendettement, mais rien que le dépôt a été un réel soulagement, car je me suis dit que je prenais enfin la situation en main .. J'ai psychoté certains jours pendant un peu plus d'un mois jusqu'à la réception de la recevabilité, imaginant toujours le pire, mais la lecture du forum m'a aidée, car j'ai vu qu'il y avait  toujours des solutions même pour des cas semblant désespérés .


Mais quand on ne comprend rien à ce qui nous tombe dessus, il y a toujours quelqu'un pour expliquer le fonctionnement des diverses joyeusetés judiciaires,  et aider à réagir et à la rédaction de courriers divers ...
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

bisane

Lien vers votre fil principal, que j'insère aussi dans votre 1er message :  Mutisme/absence d'humanité : en route vers le désastre?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut