14 octobre 2019 à 09:44:52

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Poursuite des intimidations après PRP

Démarré par Marvic, 04 septembre 2012 à 22:29:37

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Marvic

Bonjour Bisane et bonjour à tous
Désolée de n'avoir plus donné de nouvelles mais plus d'internet depuis plusieurs mois.... 2 déménagements........ presque cru un moment que j'en étais sorti et bien non !!!!!!!!!!! lettre ce jour malgré effacement de dettes
" Madame
Nous vous informons qu'une décision de justice vient d'être rendue à votre encontre. Nous faisons immédiatement signifier cette décision par notre correspondant huissier.
Très important : Vous pouvez toutefois mettre un terme à cette procédure à condition de nous adresser un acompte de 450 euros et un échéancier pour le solde de la créance.
Nous comptons vous lire en ce sens très rapidement ce qui évitera des frais supplémentaires à payer. NOus comptons sur votre volonté de paiement négocié et sur votre désir d'honorer vos engagements à l'égard de votre fournisseur.
Recevez Madame, nos salutations distinguées.   signature : recouvrement judiciaire et n° de tel"
Que faire ? je fais une fois de plus appel à vous ! car là je n'en peux plus !
je suis désolée mais je n'ai pas retrouvé mon fil.......... un peu normal puisque j'ai fais l'ermite ces derniers mois ! merci d'avance

mamanrom

Bonsoir Marvic,

cette dette faisait partie de votre dossier bdf?


bisane

Je vous ai créé un nouveau fil, Marvic !  ;)


Il émane de qui, ce courrier ? D'une société de recouvrement ?
Vous pouvez nous le scanner ou faxer ?

Je pense qu'il s'agit d'un énorme bluff, mais mieux vaut se montrer prudent...  :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Marvic

Bonjour Bisane
Merci pour votre rapidité. Alors oui il émane d'une société de recouvrement mandatée par la compagnie d'assurances (loyers impayés) de l'agence immobilière chez qui j'avais les loyers impayés qui faisaient partie de mon dossier bdf.
J'ai recherché ces deux sociétés sur internet et j'ai pu découvrir en effet que mon ex proprio était surement assuré pour loyers impayés jusqu'à concurrence de 30 000 euros (ma dette effacée était de environ 4600).
D'autre part, depuis mon effacement de dette, j'ai aussi eu la preuve que mes cautionnaires ne l'étaient plus depuis janvier 2011 et ont donc été harcelés (et l'un d'entre eux a même cédé) pour rien. La caution ne m'a pas été restituée (pour deux ampoules manquantes). Bref, replonger dans tout ça alors qu'on essaie de continuer à survivre devient plus que pénible  >:(. Je peux bien sûr vous faxer le courrier, pouvez-vous me donner le numéro s'il vous plait ?

celtic

N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance. "

Hippolyte TAINE

bisane

Doc reçu !  ;)

C'est donc bien du bluff !!!  >:( >:( >:(


Ceci étant, et par précaution, faites leur un RAR avec copie de l'homologation par le juge, et qui ressemblerait à ça :


J'accuse réception de votre courrier 24/08/2012, portant pour référence le n° XXXXX.
Je tiens par la présente à vous rappeler que j'ai bénéficié d'une procédure de rétablissement personnel homologuée par le juge de l'exécution du tribunal de XXXX le 26/10/2011 (copie jointe).
Je vous serais en conséquence reconnaissante de cesser vos relances, faute de quoi je me verrais dans l'obligation d'intenter une action en responsabilité à votre encontre, voire à porter plainte pour harcèlement.
Vous souhaitant parfaite réception de la présente, je vous prie d'agréer mes sincères salutations



Et gardez une copie de ce courrier en lieu sûr !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Marvic

Merci beaucoup ! je m'y attèle de ce pas ! ;D et vous tient au courant

Marvic


alcyone

CiterDésolée "et vous tiens au courant" 

pas grave du  moment que vous nous tenez au courant  :P :D :D :D :D

Marvic

Bonjour à tous
Bonjour Bisane désolée de vous solliciter à nouveau !
Me voilà de retour parmi vous ! car j'ai une fois de plus grand besoin de vos lumières !
Petit résumé de ma situation :
-         Avril 2011 : dépôt d'une demande de surendettement dont une dette de loyer d'une valeur de 4500 euros
-         D'avril 2011 au 3 novembre 2011 : je n'ai pu honorer en totalité mes loyers courants, toutefois l'agence immobilière a obtenu de  mon ex cautionnaire (qui ne l'était plus depuis janvier 2011 comme mentionné sur le contrat de location) environ 1800 euros + la caution 1620 euros (état des lieux mentionnant 3 ampoules à changer et un manque de ménage dans la cuisine) + des APL en retard de la CAF ;
-         Pendant l'instruction de mon dossier de surendettement à deux reprises l'agence m'a assignée en justice (en juillet et décembre 2011)
-         Le 14 octobre 2011 : PRP effacement total de la dette
-         Malgré cela les poursuites ont continué en 2012 (je vous en avais fait part le 5 septembre et avais suivi vos instructions) par le cabinet d'assurance de l'agence immobilière et cette année également.
-         En juillet 2013, visite d'huissier en prévision de saisie de biens infructueuse car je n'ai rien, même pas un four....
-         Et récemment la saisie et le blocage de mon compte bancaire..... et deux mois de loyer impayés.....
-         En aôut n'en pouvant plus (une nuit de grande déprime) et pour me défouler je me suis permis d'écrire à la Présidence de la République narrant le harcèlement de mon ex-créancier et entre autres, les dysfonctionnements de cette société. A ma grande surprise, moins d'un mois plus tard, je recevais un appel de la Préfecture suivi d'un de la BDF.
-         D'après ses dires, la BDF avait ressorti mon dossier de surendettement des archives et m'informait que, je cite « toutes mes dettes antérieures au 14 octobre 2011 étaient effacées ». J'ai reçu depuis un courrier confirmant cela et me conseillant de poursuivre en justice les créanciers continuant à me réclamer les sommes antérieures à cette date.
-         Je me suis rendue à la Maison de la Justice et du Droit, une conseillère de l'ADIL m'a reçue et a paru sceptique (j'avais pourtant toutes les preuves avec moi et mon courrier de la BDF) en me disant « c'est impossible qu'il y ait eu autant de vices de forme dans ce dossier je n'ai jamais vu ça, je ne sais pas quoi vous conseiller ».

Je dois absolument aujourd'hui faire en sorte que l'on débloque mon compte bancaire, car je vais recommencer à avoir des dettes si tous mes prélèvements sont rejetés. Ma question aujourd'hui est la suivante : Dois-je entamer une action en justice contre l'agence immobilière, mon ex-propriétaire, son assureur ou bien l'huissier à qui j'ai fais parvenir le courrier de la BDF et qui n'a pas daigné répondre.
Merci beaucoup de m'aider à y voir plus clair et si vous avez la solution.

catsen

Bonjour Marvic


si vous pouviez rester sur votre fil ça nous faciliterait la vie :D :D :D :D :D :D
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

catsen

qui est ce qui vous poursuit le cautionnaire? car c'est à lui que vous devez de l'argent votre propriétaire a lui été dédommagé ;)
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

bisane

Difficile de raccrocher les wagons...  :P

Etes-vous désormais à jour de vos loyers ?
Y avait-il une décision de justice antérieure au plan ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Marvic

12 novembre 2013 à 01:00:27 #14 Dernière édition: 12 novembre 2013 à 11:05:39 par biquette59 »
Bonsoir
Désolée pour le fil mais je l'avais perdu !

En effet dur de raccrocher les wagons et c'est bien là le problème !
"celui qui me poursuit" aujourd'hui est le cabinet d'assurances (car mon ex propriétaire ou l'agence immobilière était assuré(e) pour loyers impayés) c'est à dire celui qui a remboursé les loyers à ma place je suppose car je n'ai eu connaissance de son existence qu'en 2012 !

L'ex cautionnaire (à savoir mon ex mari) lui s'est déjà remboursé à l'époque en 2011 en ne payant plus la pension alimentaire pendant 6 mois.
Je suis à jour de mes loyers pour cet appartement que j'ai quitté le 3 novembre 2011. J'ai été logé par la suite 6 mois dans un logement d'urgence et depuis mai 2012 en logement social.

Non il n'y avait pas de décision de justice antérieure au plan, juste deux assignations pendant l'instruction du dossier de surendettement auxquelles ils ne s'étaient pas présentés et qui avaient apparemment été annulées de leur part sans m'en aviser. J'ai su ensuite qu'ils avaient pris connaissance de la Loi Lagarde.

En haut