Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
11 décembre 2018 à 19:45:29

Ma spirale vers le surendettement.

Démarré par rolandunord, 30 août 2016 à 14:56:02

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Événements liés 

En bas

gavroche

bonjour,
Oui c'est cela  bbbo , vous avez très bien compris et c'est une grande victoire pour vous et ça servira de leçon aux créanciers qui se croient tout permis .
Maintenant attendez sagement un courrier de la BDF , désolé je sais plus où vous en êtes de la procédure .
Bonnes vacances du vous en Prenez

BRUYERE

Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

CcileV

Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

rolandunord

Bonjour,


Pour les suites... J'ai reçu vendredi par courrier simple (et réponse à apporter pour ce vendredi) un courrier de la BDF m'indiquant que le projet de plan était approuvé par mes créanciers.


Sur ce courrier est retenu (comme prévu) la somme de 440 euros par mois pour le premier pallier de 2 ans, lequel servira à rembourser le prêt commun à la consommation avec Mme Ex d'environ 13000. Il restera donc 2600 euros.


Sur l'emprunt Sogetruc ,un astérisque indique "le débiteur n'est pas signataire du contrat" et la somme est à "0".
Concernant les emprunts Cofitruc et carroufchouette, les sommes demandées restent celles des créanciers (pour rappel, je ne les ai pas signés), un asterisque indique "créance écartée de la procédure par jugement du 12/07/2018".


Les emprunts pour la maison apparaissent évidemment mais pas de remboursement sur le premier pallier. EN observation "délai de 24 mois pour réaliser la vente du bien immobilier en indivision au prix du marché. AU terme, redépôt du débiteur ou reprise des conditions initiales. Nouvelle proposition".


J'ai évidemment rappelé à mon gestionnaire que le bien étant en indivision et mon ex ayant disparu sans laisser d'adresse, je ne pouvais légalement pas mettre le bien en vente sans son accord, ajoutant que c'est bien la raison principale du dépôt de mon dossier. Il me propose la procédure (longue selon ses mots) de la licitation que nous avions déjà abordés ensemble sur ce forum... (je crois que je n'ai pas le choix, l'ex n'a pas repris contact avec moi et ne semble pas vouloir le faire bien que la police et le proc l'ai invitée à le faire pour réduire les poursuites).


1/ J'ai donc joint un courrier à la BDF (expliquant cette situation) à mon plan signé et compte l'envoyer avec accord... demain ou jeudi
2 / Euh... qu'advient-il des 2600 euros restants du crédits conso à la fin du premier pallier? à la fin du plan?


Merci d'avance!

BRUYERE

Bonjour Roland,

çà avance quand même.. ;)

Vous avez donc un plan provisoire de 2 ans, destiné à vendre votre bien immo.

Si la vente couvre la totalité des dettes, vous serez (enfin!) tranquille
S'il reste un reliquat (dont tout ou partie des 2600€), vous redéposerez pour le montant restant dû.
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

rolandunord


Bonjour Bruyere,

Je doute pouvoir vendre la maison d'ici deux ans et même si je le faisais, sa valeur doit se situer maxi aujourd'hui à 50000 euros (73000 à rembourser)... Les prix de l'immobilier dans mon fief ayant chuté ses dernières années encore plus fortement qu'ailleurs d'une part, le fait qu'une maison quasi inhabitée se dégrade d'autre part... Elle était déjà estimée à 60000 lors du dépôt du dossier l'année dernière... Bref, il y'aura en tous les cas un reliquat.  >:(


Je commence à craindre qu'on me dise dans 2 ans que je suis finalement en mesure de continuer à payer les traites de la ruine...  :P


Euh petite question... redéposer dans 2 ans, çà peut être un nouveau plan de 7 ans ou alors de 5?


Sinon, en somme, 440*84 mois= 36900 euros et une maison saisie si le plan restait en l'état et dans la mesure où je doute qu'elle se vende pour toutes les raisons déjà évoquées. Ca me révolte certes puisque j'ai été harcelé (peu de le dire) à tort, fiché au FICP pour des crédits non souscrits, n'aurai pu vendre la maison au moment où elle avait de la valeur et tout çà m'aura laissé en miettes, remboursé seul les dettes de l'ex couple, me retrouver en surendettement parce que l'ex n'assume pas ses conneries...


EN tous les cas, qu'on la saisisse ou que je puisse la vendre, je ne peux plus voir cette foutue baraque en peinture (qui s'écaille au demeurant), trop marqué de toute la souffrance engendrée.


Mais ce plan, c'est un moindre mal on va dire. "Positive attitude" chanterait mon artiste préférée!!!

bisane

Il faut en tout cas démarrer la procédure de licitation dans les meilleurs délais !

Les plans, même successifs, ne peuvent dépasser 7 ans.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

rolandunord

Merci pour toutes ces infos! Je vais prendre contact avec un avocat pour mettre en oeuvre l'action en licitation.

rolandunord

Bonjour, voici un petit point sur mon dossier!

Pour rappel, Mme Ex a reconnu tous les faits qui lui sont reprochés en garde à vue en février 2018 mais depuis aucune nouvelle... 

Mon plan a bien démarré avec des remboursements à hauteur de 440 euros par mois depuis septembre (le 21), nous en sommes donc au 3ème mois. 

Ce premier plan d'une durée de 2 ans vise à rembourser le crédit consommation que j'ai effectivement signé avec Mme Ex (au total çà fera 9000 sur 13000 de capital restant dû); les créances où ma signature a été imitée n'ont soit pas été présentées par les créanciers, soit écartée par le juge du surendettement. 

Ce premier plan doit me laisser le temps de vendre notre bien immobilier commun avec Mme Ex, laquelle ne m'a laissé aucune coordonnée, donc aucun accord pour vendre bien qu'elle n'honore plus rien depuis plus de 2 ans et demi. J'ai donc entamé en octobre, avec mon avocat, une action en licitation pour me permettre de sortir de l'indivision et vendre le bien, dont les remboursements seront envisagés dans le prochain plan (dans 2 ans) en fonction de la vente ou non du bien. 

Ce qui me tracasse, c'est ce courrier reçu ce jour (courrier simple) du crédit logement, bref l'assurance en cas de non paiement qui me dit synthétiquement : 

"Dossier : au nom de Mme Ex (mais le courrier m'est destiné)
M Rolandunord, nous apprenons que vous n'honorez plus les mensualités des crédits immobiliers (2 + 1 PTZ). Votre créancier est en droit de demander l'exigibilité immédiate et des poursuites à votre encontre. En notre qualité de garantie bancaire, nous pourrions être amenés à rembourser"

QUESTION... Il me semble que la Sogechouette, était OK avec la BDF pour me laisser 2 ans pour vendre la maison, quelle conduite tenir suite à ce courrier selon vous?

Merci d'avance!

bisane

Vous avez perdu votre fôtô ! :P :P :P :P


A mon avis, c'est à classer... après avoir signalé que ce courrier n'est pas adressé à la bonne adresse !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

BRUYERE

Calendrier mis à jour et fil déplacé ;)

Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

En haut