17 novembre 2019 à 06:10:27

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

lettre saisine la trouille

Démarré par la trouille, 19 octobre 2017 à 21:23:00

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

la trouille

19 octobre 2017 à 21:23:00 Dernière édition: 01 novembre 2017 à 15:29:12 par la trouille »
Par la présente, nous sollicitons  de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles article L 711-1 et suivants du code de la consommation n'étant plus en mesure de faire face aux encours de nos dettes.

L'endettement de Madame fait suite à son divorce en 2008 occasionnant des charges qu'elle n'avait pas auparavant et pour Monsieur à de nombreuses périodes de chômage et de dépression.


Nous avons eu recours aux réserves, aux prêts puis aux rachats de crédits , force est de constater que ces pratiques ont largement aggravé notre situation.

Nous avons fini par prendre conscience de notre détresse financière et psychologique et mis en place les mesures de sauvegarde qui s'imposaient :
Assainir notre situation financière,nous avons dénoncé nos prélèvements et mis en pace une mensualité de contact pour nos
créanciers conforme à notre capacité financière et qui puisse nous permettre de faire face à nos charges incompressibles.
Ces mesures de sauvegardes ne sont certes pas suffisantes par elles mêmes et seule votre intervention serait en mesure de nous sortir de cette situation.

Nous sommes endettés à hauteur de 118204€, pour des mensualités  de 1485€, alors que nos revenus s'élèvent à 2940 € et nos charges incompressibles à xxxx €.

Monsieur sera à la retraite au 01/12/2017 et percevra une pension de xxxx €. Madame est adjoint administratif et a un enfant à charge.

Nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation.
Nous nous tenons à votre disposition pour toutes informations complémentaires que vous jugerez utiles au bon déroulement de la procédure.
Nous vous remercions de votre attention et nous vous prions d'accepter, madame, monsieur l'expression de nos salutations distinguées.

merci de votre aide  ;D

bisane

article L 711-1 et suivants, et non L 331-1.

Il faut tout rédiger en "monsieur" et "madame".

Il y a quelques fautes et imprécisions, mais surtout :
1/ une grosse maladresse ici :
une perte d'allocations (Familiales APL_ supplément familiale) suite au départ de mes 2 ainés
2/ cela, il faut le dire différemment :
nous avons dénoncé nos prélèvements et mis en pace une mensualité de contact
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

la trouille

20 octobre 2017 à 18:04:14 #2 Dernière édition: 20 octobre 2017 à 18:08:16 par la trouille »
ok merci bisane

la trouille


la trouille

Citation de: bisane le 20 octobre 2017 à 07:09:50Il faut tout rédiger en "monsieur" et "madame

par contre là je vois pas désolée

agathe

Mettez "madame" en parlant de vous et "monsieur" en parlant de votre ami

la trouille

ok merci Agathe
Citation de: bisane le 20 octobre 2017 à 07:09:50une perte d'allocations (Familiales APL_ supplément familiale) suite au départ de mes 2 ainés

par contre en relisant ça fait un peut monstrueux la mère qui se plein d'avoir perdue ses allocs
:-\

agathe

Sî vous saviez comme c'est courant de plus se sont vos droits et c'est pour vos enfants.

Smilysoul


Par la présente, nous sollicitons  de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles article L 711-1 et suivants du code de la consommation n'étant plus en mesure de faire face aux encours de nos dettes.


L'endettement de Madame fait suite à son divorce en 2008 occasionnant des charges qu'elle n'avait pas auparavant et pour Monsieur à de nombreuses périodes de chômage et de dépression.


Nous avons eu recours aux réserves, aux prêts puis aux rachats de crédits , force est de constater que ces pratiques ont largement aggravé notre situation.

Nous avons fini par prendre conscience de notre détresse financière et psychologique et mis en place les mesures de sauvegarde qui s'imposaient :
Assainir notre situation financière, nous avons révoqué nos prélèvements et mis en place une mensualité de contact pour tous nos créanciers conforme à notre capacité financière et qui puisse nous permettre de faire face à nos charges incompressibles.
Ces mesures de sauvegardes ne sont certes pas suffisantes par elles mêmes et seule votre intervention serait en mesure de nous sortir de cette situation.
Madame est adjoint administratif avec 1 enfant à charge et Monsieur (à la retraite au 01/12/17), endettés à hauteur de 118 204€ dont les mensualités  sont de 1485€ hors charges pour des salaires de 2940 euros.
Nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation.
Nous nous tenons à votre disposition pour toutes informations complémentaires que vous jugerez utiles au bon déroulement de la procédure.
Nous vous remercions de votre attention et nous vous prions d'accepter, madame, monsieur l'expression de nos salutations distinguées.


L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

la trouille


la trouille

Citation de: Smilysoul le 20 octobre 2017 à 18:25:49

Par la présente, nous sollicitons  de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles article L 711-1 et suivants du code de la consommation n'étant plus en mesure de faire face aux encours de nos dettes.


L'endettement de Madame fait suite à son divorce en 2008 occasionnant des charges qu'elle n'avait pas auparavant et pour Monsieur à de nombreuses périodes de chômage et de dépression.


Nous avons eu recours aux réserves, aux prêts puis aux rachats de crédits , force est de constater que ces pratiques ont largement aggravé notre situation.

Nous avons fini par prendre conscience de notre détresse financière et psychologique et mis en place les mesures de sauvegarde qui s'imposaient :
Assainir notre situation financière, nous avons révoqué nos prélèvements et mis en place une mensualité de contact pour tous nos créanciers conforme à notre capacité financière et qui puisse nous permettre de faire face à nos charges incompressibles.
Ces mesures de sauvegardes ne sont certes pas suffisantes par elles mêmes et seule votre intervention serait en mesure de nous sortir de cette situation.
Madame est adjoint administratif avec 1 enfant à charge et Monsieur (à la retraite au 01/12/17), endettés à hauteur de 118 204€ dont les mensualités  sont de 1485€ hors charges pour des salaires de 2940 euros.
Nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation.
Nous nous tenons à votre disposition pour toutes informations complémentaires que vous jugerez utiles au bon déroulement de la procédure.
Nous vous remercions de votre attention et nous vous prions d'accepter, madame, monsieur l'expression de nos salutations distinguées.




c'est marrant de parler à la façon Alain Delon lol

bisane

Citation de: Smilysoul le 20 octobre 2017 à 18:25:49Assainir notre situation financière, nous avons révoqué nos prélèvements et mis en place une mensualité de contact pour tous nos créanciers conforme à notre capacité financière et qui puisse nous permettre de faire face à nos charges incompressibles. Ces mesures de sauvegardes ne sont certes pas suffisantes par elles mêmes et seule votre intervention serait en mesure de nous sortir de cette situation.

Je persiste à dire qu'il faudrait tourner cela autrement...


Citation de: Smilysoul le 20 octobre 2017 à 18:25:49Madame est adjoint administratif avec 1 enfant à charge et Monsieur (à la retraite au 01/12/17), endettés à hauteur de 118 204€ dont les mensualités  sont de 1485€ hors charges pour des salaires de 2940 euros.

Ca, ce n'est guère cohérent...  :P
Plutôt quelque chose du genre :
Nous sommes endettés à hauteur de 118204€, pour des mensualités  de 1485€, alors que nos revenus s'élèvent à 2940 € et nos charges incompressibles à xxxx €.
Monsieur sera à la retraite au 01/12/2017 et percevra une pension de xxxx €. Madame est adjoint administratif et a un enfant à charge.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

la trouille

merci bisane je vais voir ça ce week-end

En haut