Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
24 octobre 2018 à 05:59:12

DIAGNOSTIC BIPOLAIRE AVANT DEPOT DOSSIER DE SURENDETTEMENT

Démarré par praxis, 19 avril 2018 à 13:24:21

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

CcileV

Citation de: praxis le 20 avril 2018 à 14:22:27Je ne pourrais déposer le dossier que fin mai puisque j'ai souscris un crédit renouvelable le 24 février.


Raison de plus pour ne pas souscrire de nouvelle LOA car pour le dossier BDF c'est considéré comme un crédit.

Par contre si l'on se base sur le fichier que vous avez complété je ne vois pas comment vous pouvez payer 10x30 = 300€ en plus des 365€ de LOA et des 2180€ de charges courantes avec un revenu de  2840€...
Ça veut dire que vous ne payez pas d'essence, ni de courses diverses. Peut-être que c'est possible si Crésus vous l'a conseillé mais ça paraît difficile à tenir.
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

agathe

d'accord avec Ccilev n'envisagez pas un paiement de vos créanciers vous n'en avez pas les moyens si le tableau est juste, la priorité étant de déménager et de faire face aux frais inhérents

praxis

Oui effectivement je vais suivre vos conseils qui me sont précieux. Si je ne vends pas ma voiture rapidement je la garde, je verrai bien...


Merci à vous

bisane

Comment pouviez-vous payer plus de 6000 € de mensualités ? ? ?  :o ???
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

praxis

En tombant dans la spirale de reprendre des crédits comme beaucoup sûrement surajouté à ma maladie ou inversement...

bisane

Les dates de souscription sont d'autant plus importantes...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

noirkate

Etant donné le nombre de vos crédits pour des montants de remboursements impossibles à tenir, vous ferez bien, contrairement à moi, de parler de votre bipolarité  dans votre lettre de saisine .. Et il faudra joindre un certificat médical et une preuve de suivi psy ..
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

praxis

Bonjour,


oui mon psychiatre va faire un certificat médical et prendre l'attache de mon assistante sociale, donc je le préciserai dans ma lettre de saisine ce qui nécessairement mettra en lumière la causalité médicale de mon parcours financier chaotique pour aboutir au catastrophique. Je me dis que j'ai eu de la chance d'être diagnostiqué ça me permet de comprendre beaucoup de choses sur mon fonctionnement... Je suis maintenant sous traitement avec une ALD et un accompagnement psychiatrique ad hoc.


Merci à vous

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

praxis

Certes mais le diagnostic ne préjuge pas du début de la maladie qui forcément est bien antérieure comme me l'a expliqué le psychiatre...

agathe


les dates de souscription sont importantes pout tous les dossiers, pouvez vous remplir le tableau SVP


noirkate

certains crédits récents ont certainement été utilisés pour en rembourser d'autres !! Moi j'ai fait des crédits pendant plus de 30 ans !! Néanmoins il faut quand même préciser les dates des crédits en cours ; c'est demandé sur le dossier de la BDF.


Sinon, oui la maladie doit être là depuis belle lurette !!! mes premiers symptomes sont apparus quand j'avais une vingtaine d'années ( et je suis en retraite)  ! Mais à cette époque, le bon diagnostic ne se faisait pas !
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

Caren

Citation de: bisane le 22 avril 2018 à 18:44:39
Citation de: bisane le 22 avril 2018 à 08:09:55
Les dates de souscription sont d'autant plus importantes...


Citation de: praxis le 22 avril 2018 à 19:46:46
Certes mais le diagnostic ne préjuge pas du début de la maladie qui forcément est bien antérieure comme me l'a expliqué le psychiatre...

Bien évidemment qu'un diagnostic posé à l'instant T ne se confond pas avec un processus à l'œuvre depuis T - X années, mais il l'éclaire et en souligne la causalité, comme vous disiez.
Le certificat médical et votre lettre de saisine expliquant les raisons de votre parcours et de votre surendettement auront sans nul doute leur poids pour faire pencher la balance de la commission du côté d'une recevabilité de votre dossier. Néanmoins, votre dossier ne sera pas pour autant "médicalisé" par la bdf qui le traitera selon ses règles et son cadre de pensée qui ne relèvent en rien du champ médical, d'autant plus que si la bdf est dans un 1er temps seule décisionnaire de la recevabilité d'un dossier, la procédure dans son ensemble laisse bien entendu aux créanciers leurs mots à dire également.
Or, produire de telles dettes en 2 ans, par exemple, n'aura pas le même impact que si ces mêmes dettes sont produites en 20 ans, par exemple, et c'est pourquoi la remarque de Bisane a toute son importance.
Que le tableau du forum soit rempli en conséquence permet d'affiner les réponses qui vous sont faites et, comme le souligne Noirkate, les dates de souscription sont de toute manière à compléter dans le dossier.


Citation de: noirkate le 22 avril 2018 à 22:09:43
Mais à cette époque, le bon diagnostic ne se faisait pas !

L'acte de poser un diagnostic existe depuis des siècles. De tous temps, il y en eut de bons et de mauvais, si l'on peut dire, car ce manichéisme est surtout très relatif dans la mesure où un diagnostic ne peut qu'être fonction d'un cadre théorique et clinique déterminé.
À l'époque dont vous parlez, de "bons" diagnostics se posaient tout autant que maintenant !
En précisant aussi que pour être diagnostiqué, il faut bien évidemment une circonstance ou un évènement nécessitant la rencontre d'un médecin, psychiatre en l'occurrence.

bisane

Je me permets d'ajouter : quel que soit le "diagnostic" et/ou la "maladie", aucun ne justifie pleinement (entièrement) un rapport "maladif" à l'argent, que, peu ou prou, nous avons tous, sous différentes formes. Autrement dit, aucun n'est LA cause du surendettement. Si l'on est diabétique et que l'on mange un pot de confiture, on peut difficilement incriminer son diabète dans la cause principale et unique du coma diabétique qui s'en suit... L'on peut en revanche tenter d'expliquer ce qui a fait que cet acte soit devenu "indispensable" à l'instant T, ou ce qui, dans le parcours, a conduit à répéter la prise d'une cuiller de confiture.
Quoi qu'il en soit, il convient au final d'expliquer ce qui a empêché de ne pas plonger ses doigts dans le pot de confiture !  :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

noirkate

23 avril 2018 à 07:58:04 #44 Dernière édition: 23 avril 2018 à 20:59:02 par Caren »
Citation de: noirkate le 22 avril 2018 à 22:09:43
Mais à cette époque, le bon diagnostic ne se faisait pas !


En ce qui concerne le bipolarité, le diagnostic exact se faisait parfois 15 ans après les 1er symptômes ! C'est ce que je voulais dire !

Citation de: Caren le 23 avril 2018 à 01:04:46produire de telles dettes en 2 ans, par exemple, n'aura pas le même impact que si ces mêmes dettes sont produites en 20 ans


C'est bien pourquoi il faut sans doute expliquer que la souscription des crédits ne date pas d'hier, même si ceux qui apparaissent semblent récents .. A force de faire des crédits pour en rembourser d'autres, on est tranquille avec les anciens, mais c'est l'engrenage ...

La bipolarité est une trouble psychique grave ! Un vrai fléau pour soi et son entourage ! Et quand on n'est pas soigné correctement, impossible de ne pas "tremper don doigt dans le pot de confiture" !! Ce n'est pas seulement un rapport maladif à l'argent  ...c'est carrément un des symptômes de cette maladie ; l'impossibilité de stabiliser ses finances tout comme il est impossible de stabiliser son humeur sans aide médicale ....

Donc dans le cas de la bipolarité, on peut dire que c'est la cause du surendettement, surtout quand le "bon" diagnostic est posé tardivement ...Je pense qu'il faut être bipolaire pour admettre cela .. La chimie de notre cerveau étant différente de celle d'un non bipolaire ...

La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

En haut