Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
17 décembre 2018 à 19:07:06

Lettre de saisine marionob

Démarré par marionob, 22 juillet 2018 à 19:15:42

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

marionob

22 juillet 2018 à 19:15:42 Dernière édition: 22 juillet 2018 à 20:22:06 par CcileV »
Fil principal : https://forum-entraide-surendettement.fr/index.php?topic=27099.0;topicseen

Voici un BROUILLON de la lettre

Par la présente, nous sollicitons le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 L 711-1 et suivants du Code de la consommation.En effet, nous nous trouvons actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.Nous avons en effet contracté au fil des années plusieurs crédits revolving et consommations, pour faire face aux dépenses liées aux biens d'équipement, la vie courante et à l'arrivée de notre fille.Ces crédits, réduits au minimum au départ, et correspondant à notre capacité de remboursement, ont rendu difficile au fil du temps la gestion du quotidien : difficulté à régler d'une part les échéances, et de l'autre mes charges fixes et incompressibles, ainsi que celles liées à l'alimentation et l'habillement.
Durant des années,nous avons réussi tant bien que mal à équilibrer nos comptes. Mais cela est devenu beaucoup plus compliqué à partir de 2016 (arrivée de notre enfant) ou l'accumulation de crédits divers (consommation, revolving, automobile) contractés durant les 5 années précédentes nous ont amené à choisir une solution de regroupement de crédit (en 2017) plutôt que de déposer un dossier de surendettement.

Notre situation par la suite ne s'est pas améliorée malgré le regroupement de crédits puisque nous avionsdes difficultés à équilibrer notrebudget.Monsieur est parti en formation une année en 2016, et avait des frais de route.
Nous nous sommes également séparés un moment l'an dernier (2017), entrainant double frais, Madame était restée à la maison, Monsieur hébergeait tantôt chez un ami, tantôt chez un autre, devait quand même donner une partie des charges à ses hôtes.Pour combler ce manque, nous avons été tenté d'utiliser les réserves des crédits revolving non clôturés lors du regroupement de crédit et de négocier de nouveaux prêt afin d'honorer l'échéance de notre crédit principal et nos autres charges (impôts, loyer, etc.).

Tous ces piochages dans les réserves, pensant toujours que « ça irait » et qu'on y arriverait nous ont conduit dans une situation inextricable.Nous veillons à préserver un compte sain et à diminuer nos charges courantes (nous recherchons une assurance moins chère, avons résilié des services  superflus ect) Le mois dernier la banque a rejeté tous les prélèvements et a bloqué la carte bancaire. Ne nous laissant plus rien jusqu'à réapprovisionnement du compte.

Les derniers « piochages » ont servi àcombler le découvert et pouvoir subvenir au besoin de notre fille.A ce jour, nous sommes à jour de nos charges courantes.
Les prélèvements des organismes de crédits ont été annulés, et nous versons chaque mois la même somme aux créanciers.

Seul le regroupement de crédit est payé la moitié de la mensualité car cette partie est prélevée sur le salaire de madame.

De plus, Madame sera « contrainte » de partir en formation d'ici un an, formation obligatoire, payée par l'employeur, mais avec une perte de salaire de 150/200€ environ (car perte des primes de nuits, week-end, et service)

Nous sommes pacsés et avons une petite fille de trois ans.

Vous constaterez que dans l'état actuel des choses, nous ne pouvons plus honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre budget. Nous ne pourronspas sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre commission.nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation actuelle.
Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au traitement de mon dossier.

CcileV

22 juillet 2018 à 20:55:31 #1 Dernière édition: 23 juillet 2018 à 06:43:49 par CcileV »
Proposition :

Par la présente, nous sollicitons le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.

En effet, nous nous trouvons actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.

Nous avons en effet contracté au fil des années plusieurs crédits revolving et consommations, pour faire face aux dépenses liées aux biens d'équipement, à la vie courante et à l'arrivée de notre fille.
L'utilisation en particulier de crédits renouvelables, a rendu difficile au fil du temps la gestion du quotidien : difficulté à régler d'une part les échéances, et de l'autre nos charges fixes et incompressibles, ainsi que celles liées à l'alimentation et l'habillement.

En 2017 nous avons choisi de procéder à un regroupement de nos divers crédits (consommation, revolving, automobile) mais cela n'a pas suffi pour améliorer notre situation financière du fait de divers aléas de la vie qui ont impactés nos revenus et nos charges.
Nous avons alors utilisé de nouveau certaines des réserves de crédits renouvelables pour combler le découvert bancaire et subvenir à nos besoins.

Nous avons par ailleurs engagé plusieurs démarches pour reprendre notre budget en main (renégociation des assurances, résiliation de services superflus, etc.) et nous sommes pour le moment à jour de nos charges courantes.
Les autorisations de prélèvements des organismes de crédits ont été annulées, et nous nous efforçons de verser chaque mois la même somme aux créanciers.
Mais force est de constater que nous nous retrouvons aujourd'hui dans une une situation inextricable, d'autant que le salaire de Madame fait l'objet d'une saisie pour le paiement du regroupement de crédit (c'est bien ça ?).

Nous sommes pacsés et avons une petite fille de trois ans.
Actuellement les revenus mensuels de Madame s'élèvent en moyenne àxxx€, ceux de Monsieur à xxxx€ pour des charges courantes de xxxx€ et un endettement global de xxxx€.
De plus, Madame devra suivre une formation professionnelle obligatoire l'an prochain, payée par l'employeur, mais avec une perte de salaire de 150/200€ environ (car perte des primes de nuits, week-end, et service).

Vous constaterez que dans l'état actuel des choses, nous ne pouvons plus honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre budget.

Nous ne pourrons pas sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre commission et nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation actuelle.
Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au traitement de notre dossier.
Veuillez agréer......
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

bisane

Cela n'a pas suffi, sans t à la fin.

Il s'agit d'une saisie ou d'une cession sur salaire ?
N'aviez-vous pas évoqué des frais de déplacement alourdis pour votre formation ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

CcileV

Citation de: bisane le 23 juillet 2018 à 06:31:46Cela n'a pas suffi, sans t à la fin.

Tu aurais pu corriger directement  ;) C'est fait  ;)
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

marionob

Bonjour
Donc je ne parle pas de la formation de monsieur ayant entrainé des frais?
Ni de notre séparation ?


Il s'agit d'une cession pardon

CcileV

Vous pouvez en parler si vous le souhaitez mais, si vous déposez à deux finalement, il vaut mieux, à mon avis,  ne pas trop mettre l'accent sur l'instabilité de votre couple.
Pour les frais de formation : si vous pouvez indiquer et justifier un chiffre significatif du coût qui est resté à la charge de Monsieur ça vaut le coup, sinon c'est juste un dépense parmi d'autres à mon sens.
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

marionob

Bonsoir
Ultime relecture..


Dois je mettre un paragraphe « madame autant monsieur autant crédits autant »??

bisane

Je ne comprends pas votre question...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

marionob

Dans ma lettre, dois je mettre une partie résumant nos salaires et nos charges ? Ou ce n'est pas nécessaire?

bisane

Heu....
Citation de: CcileV le 22 juillet 2018 à 20:55:31Actuellement les revenus mensuels de Madame s'élèvent en moyenne àxxx€, ceux de Monsieur à xxxx€ pour des charges courantes de xxxx€ et un endettement global de xxxx€.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut