16 octobre 2019 à 16:42:08

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Besoin d'informations s'il vous plait suite recours contre recevabilité

Démarré par Mima, 08 octobre 2018 à 22:34:41

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Mima

Il vient seulement de le faire, il ne voulait pas le faire pour ne pas me creer plus de tracas... Il est vraiment trop gentil :(
La bdf lui demande de deposer plainte mais il nose pas le faire alors que je lui force la main. Il a rendez vous lundi avec la BDF pour en savoir plus...

bisane

Combien de fois va-il falloir vous dire qu'il n'y a strictement aucun besoin de porter plainte ? ? ? :o :o :o ??? ??? ???
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

agathe

10 février 2019 à 11:23:13 #18 Dernière édition: 10 février 2019 à 11:32:05 par agathe »
auprès de qui a t il contesté sa signature ?
Si monsieur veut que ses droits soient reconnus il n'a pas le choix, il faut déposer plainte (acte officiel) puis dénoncer sa signature auprès des créanciers. Tant qu'il n'y a pas de plainte, les créanciers continueront de ne connaitre que monsieur, les créanciers n'ayant aucun moyen de vérifier que la signature est fausse.
La BDF lui expliquera la situation.

bisane

Citation de: agathe le 10 février 2019 à 11:23:13Si monsieur veut que ses droits soient reconnus il n'a pas le choix, il faut déposer plainte (acte officiel) puis dénoncer sa signature auprès des créanciers.
MAIS NOOOOONNNNN !!!! grrr grrr grrr grrr
Il suffit qu'il dénonce sa signature auprès de chacun des créanciers !
Après, si besoin, il sera temps d'aviser...
Parce qu'il faudra que le créancier démontre que Mr a signé, ce qu'ils vont avoir du mal à faire... :P :P :P  et ce dont ils s'abstiennent, donc, généralement...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

IllicoPresto

« Aimez qu'on vous conseille, et non pas qu'on vοus lοuе. »
Nicolas Boileau-Despréaux

agathe

10 février 2019 à 14:04:53 #21 Dernière édition: 10 février 2019 à 14:06:32 par agathe »
j'attendais bien entendu cette réponse, ayant eu dans bien des dossiers ce genre de problème, je ne peux que mettre ce que la BDF conseille dans ces cas là et par expérience les problèmes finalement se dénouent .
La BDF a ses propres juristes et un service important à la Banque centrale, ce sont eux qui guident les actions à mener dans tous les cas particuliers (surendettement ou autres)

bisane

Citation de: agathe le 10 février 2019 à 14:04:53La BDF a ses propres juristes et un service important à la Banque centrale, ce sont eux qui guident les actions à mener dans tous les cas particuliers (surendettement ou autres)
C'est la moindre des choses... :P


Et l'expérience du forum a très régulièrement démontré, sans qu'il y ait besoin d'une quelconque procédure pénale, donc d'un dépôt de plainte, que le "co-débiteur" non consentant n'avait nullement besoin de porter plainte...En dénonçant sa signature, il préserve ses droits sans nullement nuire au signataire, sinon, bien sûr en ce que ce dernier sera seul responsable du remboursement de ce qui sera devenu sa dette exclusive.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

IllicoPresto

une plainte a de grosse conséquence judiciaire et des frais qui peuvent être très haut + amendes et voir même prison.
la solution de bisane est beaucoup moins risquée.

une procédure judiciaire pour faux et usage de faux même entre conjoint feront que les les conséquences risqueront d'être un peu  lourdes : 45000 euros d'amende et trois ans d'emprisonnement (article 441.1 su Code pénal). Pas très envisageable je pense, vu que les amendes sont hors plan BDF ......
« Aimez qu'on vous conseille, et non pas qu'on vοus lοuе. »
Nicolas Boileau-Despréaux

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Mima

C'est trop tard, mon conjoint à déposé sa plainte...

Mon dossier a été rejeté, je suis dévastée, j'ai juste envie de me jeter par la fenêtre, je ne suis plus en état de ne rien faire.

Quelles possibilités ai je?

Merci de votre aide...

Mima

La BDF lui a demandé de déposer plainte sous peine de ne pas prendre en compte sa demande, idem du côté des établissements de crédit qui lui demandent une copie du dépôt de plainte pour lever le fichage et les poursuites

agathe

et bien voilà !!!!
c'est ainsi.
quel est le motif de votre irrecevabilité
vous pouvez contester l'irrecevabilité au près de la BDF qui fera suivre au juge et qui réétudiera votre dossier.
vous étiez un peu prévenue de la conséquence de votre démission qui se rajoute aux fausses signatures, il va falloir chercher une défense sérieuse.

Mima

Démission? Je n'ai jamais démissionné de mon emploi...

Non je ne peux pas contester l'irrecevabilité, il est indiqué que cette décision n'est pas susceptible d'appel...

Occultation de ma situation financière, mon statut d'employée de banque dit que je connaissait les risques (je ne fais pas dans le crédit à la consommation...) et usurpation d'identité de mon conjoint sont les motifs de l'irrecevabilité...

noirkate

La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

En haut