Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
14 novembre 2018 à 19:23:10

CR retenue plus élevée que mes créances actuelles

Démarré par Fanie, 04 novembre 2018 à 11:07:54

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Événements liés 

En bas

Fanie

04 novembre 2018 à 11:07:54 Dernière édition: Hier à 20:01:59 par bisane Raison: tableau joint »
Bonjour,
J'ai déposé un dossier de surendettement le 20 septembre 2018 et j'ai reçu vendredi 2 novembre  le courrier de "recevabilité et orientation vers un réaménagement des dettes".
J'étais soulagée mais en lisant le détail, je me rends compte que la mensualité retenue par la commission est trop élevée. Pour faire ce calcul, ils ont pris en compte mon 13ème mois (perçu en novembre) + 14,58 éme mois perçu en juin) et ils les ont lissé sur 12 mois, ce que je comprends mais ma difficulté à ce jour est que pour démarrer à remboursser, ça va être très compliqué car lorsque je perçois mon salaire sur les autres mois, ça fait une différence d'environ 700 euros. Donc lorsque je fais mes calculs (même en réduisant au maximum les dépenses, il me manquera plus de 500 euros).
De plus, je ne peux compter sur mon 13eme mois de novembre car j'ai sollicité en début septembre mon employeur pour qu'il me fasse une avance de ce 13ème mois afin de régler des dettes.
De ce fait, je n'aurai pas mon prochain supplément de salaire avant juin 2019.
La mensualité de la commission est plus élevée que la mensualité de mes créances actuelles (650 euros en plus).
Que puis-je faire par rapport à cette mensualité calculée par la commission ?
Dois-je attendre le plan ou les contacter dès maintenant ? Et si rien n'est négociable, je vais certainement devoir arrêter la procédure et que va-t-il se passer avec ma banque qui (suite à l'information de la recevabilité) va certainement retirer mon découvert autorisé. De plus, à la date de recevabilité, nous venions juste de recevoir nos salaires et aucun prélèvements encore retirés donc nous n'étions pas à découvert. J'ai 1 CB à paiement différé qui passe demain donc je vais même dépasser mon découvert autorisé... J'ai peur d'avoir aggravé ma situation avec le dépôt du dossier !
Merci par avance pour vos conseils

agathe

Toutes vos ressources doivent être prises en compte, 13ème mois et primes diverses doivent intégrées, C'es à vous de les gérer de façon à tenir votre plan.. . Un plan peut être fait en tenant compte que cette année vous n'aurez pas ce revenu, le tout est de tout dire à votre gestionnaire.

Très étonnant que la mensualité de la Commission soit plus élevée de 650 euros que vos engagements et que la Commission vous est déclarée surendettée. Peut être avez vous des déchéances du terme où vous n'avez plus de mensualités.
vous allez recevoir un message d'accueil prenez la peine de le lire attentivement et remplissez rapidement le tableau qu'il contient afin que l'on comprenne mieux la situation.

BRUYERE

Bonjour Fanie,

Voici donc le message d'accueil : merci de remplir le tableau qu'il contient et de l'insérer dans votre premier message, cela nous permettra de vous conseiller efficacement ..

A partir de la recevabilité, vous ne devez plus payer aucun créancier , cela devrait vous permettre de commencer à mettre de l'argent de ôté..

Bonjour et bienvenue à vous !

1 - Tout d'abord merci de lire ces billets ! (clic sur le texte en bleu pour accéder aux informations
)

- vous n'arrivez plus à gérer votre budget : que faire
- Liens et informations utiles sur le surendettement


2 - Pouvez vous remplir le tableau se trouvant sur ce fil et le mettre dans votre premier message ? Merci d'avance !
Tableau résumant la situation financière


3 - Un peu plus long ... pouvez vous nous raconter ce qui vous a amené au surendettement ?
- cela nous permettra de mieux connaitre votre situation !
- nous vous aiderons du mieux que nous pourrons !
- Sur ce site aucun jugement ni critique ! c'est un forum d'entraide !

Prenez le temps de tout lire, de remplir ... puis de poser vos questions précises.
Nous nous efforcerons d'y répondre de notre mieux.

Le premier message que vous avez posté a permis de créer un fil de discussion qui vous est propre et sur lequel vous devrez désormais rester pour soumettre toutes vos questions (sauf exceptions que nous vous indiquerons le cas échéant).
Nous vous conseillons de mettre votre fil dans vos favoris pour y accéder facilement

Voir également  les lettres types :
lettres type (modèles)
ainsi que :
Trucs et astuces pour filtrer vos appels !!!

et pour terminer...
nous vous rappelons que vous pouvez à tout moment accéder :
- à vos messages personnels (en haut à droite de la page)

- au mode d'emploi
- au plan-guide du forum
- qu'il est toujours conseillé de se rapprocher de :
   ->  l'
association cresus
  -> ou autre  association de défense de consommateurs
  -> et/ou d'un travailleur social (conseillère ESF ou Assistante Sociale
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

Fanie

Bonsoir,

Je viens de joindre à mon message initial le tableau complété (j'espère ne pas m'être trompée).

Depuis la semaine dernière, j'ai joins l'AS de mon travail qui m'avait conseillé de faire le dossier de surendettement, elle m'a dit de voir avec la gestionnaire de la Bdf mais je n'ai pas ses coordonnées. J'ai donc pris 1 rdv à la Bdf de ma ville et j'ai rdv mardi à 11h40.

Voici également une explication sur la situation qui nous a mené au surendettement =

Nous sommes un couple marié avec 2 enfants à charge de 9ans ½ et 8 ans et sommes en CDI tous les 2 (avec des salaires pour mon mari qui varient en fonction des mois pouvant aller de 1300 à 1900 euros et me concernant j'ai un fixe de 1670 euros sur 14.58 mois)
En 2009, j'ai changé d'emploi pour de meilleures conditions professionnelles et familiales. J'étais en CDI et j'ai démissionné pour un autre  CDI dans une entreprise (B) plus stable. J'ai accepté ce nouvel emploi en étudiant la différence de salaires qui devaient être qu'une baisse d'environ 150 € par mois car mon futur employeur me proposait une reprise d'ancienneté (situation que nous avions pris en compte lors de mon choix). Malheureusement, le temps de mon préavis (de 2 mois), cet employeur (B) a fusionné avec un autre organisme (C) Pour devenir un nouvel établissement (D) et j'ai donc été embauchée sous contrat avec (D) et dans lequel la reprise d'ancienneté n'existait plus. J'ai donc eu une très grosse perte de salaire, ce qui a rendu notre quotidien difficile car nos prêts (immobilier et consommations) étaient calculés sur nos anciens revenus. Cette perte annuelle a correspondu à 9117€ entre ma déclaration de revenus 2009 et celle de 2010.
 
Suite à cela, nous avons rencontré des difficultés financières importantes que nous avons cru pouvoir assainir en utilisant nos réserves d'argent mises à notre disposition et nous avons également été tenté de souscrire de nouveaux crédits pensant que cela nous aiderait à faire face à nos charges courantes.
Nous avons cherché diverses solutions comme solliciter notre banque pour renégocier le taux de notre prêt immobilier qui était à 6,54% (TEG) mais nous avons obtenu notre première baisse qu'en 2015, nous avons revu à la baisse nos charges et dépenses. Nous avons également tenté de trouver des solutions dans le regroupement de crédit à 2 reprises (un avec session sur salaire "CR--IS" en 2013 et revu en 2016 et un chez "CO--IS" en février 2018) mais, nous nous sommes enfoncés un peu plus dans les dettes.
 
Ces crédits, au départ, correspondant à notre capacité de remboursement, ont rendu difficile au fil du temps la gestion du quotidien : difficulté à régler d'une part nos échéances, et de l'autre part nos charges fixes ainsi que celles liées à l'alimentation.
Durant des années, nous avons réussi tant bien que mal à équilibrer nos comptes mais cela est devenu de plus en plus compliqué.
Nous faisons maintenant le constat que ces différentes échéances grèvent au contraire notre budget et que ces crédits ont aggravé notre situation financière et fragilisé notre quotidien. Nous avons, à ce jour cumulé des échéances et des factures que nous n'arrivons plus à honorer ainsi que notre découvert autorisé dépassé.
 C'est pourquoi nous avons décidé sous conseil de l'AS de mon travail de monter un dossier de surendettement.
Nous avons conscience d'une part de notre responsabilité et du fait que nous aurions dû réagir avant mais nous pensions sincèrement pouvoir nous en sortir seuls et travaillant tous les 2, nous pensions ne pas être légitime dans une demande de dossier de surendettement. Maintenant que l'AS nous a convaincu de faire cette démarche  nous souhaitons pouvoir sortir de cette spirale du surendettement en retrouvant une situation financière qui nous permette d'honorer nos remboursements.
Notre peur désormais est le calcul de la mensualité retenue sur le courrier de recevabilité car elle est à environ + de 650 euros de nos échéances actuelles...

Encore merci pour vos conseils apportés!

Caren

Bonjour,

Les calculs du tableau du forum établissent une Capacité de Remboursement (CR) de 2324 € (case D24) qui se trouve être dans les clous de celle calculée par la bdf.

Vos mensualités contractuelles s'élèvent quant à elles à 1679 €.

Être endetté, c'est avoir un total de remboursements inférieur ou égal à votre CR.
Être sur-endetté, c'est lorsque ce total est supérieur à la CR.
Force est donc de conclure que vous n'êtes pas sur-endettés et que vous devriez même avoir un surplus de 645 € par mois.

Néanmoins, avec un dossier, la bdf retient bien comme perspective de remboursement la CR qu'elle a calculée.

Peut-être y aurait-il à revoir quelque peu la gestion de votre budget mensuel...

bisane

Les montants des lignes 67 et 68 sont-ils les bons ?


Caren a raison, et il est même étonnant que votre dossier ait été recevable et que votre AS n'ait pas souligné ce fait.
D'aucun rêveraient de disposer de 1400 € par mois pour les dépenses courantes pour 4 personnes...
Que s'est-il passé pour que vous cumuliez environ 2000 € d'impayés ?
Pourquoi n'étiez-vous pas mensualisés pour les impôts ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Caren

Citation de: bisane le 11 novembre 2018 à 07:29:52Que s'est-il passé pour que vous cumuliez environ 2000 € d'impayés ?
Soit découvert + retard de mensualité.
Mais auxquels s'ajoutent les retards de charges...

Et pourquoi un si gros crédit en 2018 ? À quoi a servi l'argent ?
D'autant que vous dites aussi avoir demandé une avance à votre employeur sur le 13ème mois...

Donc oui, que s'est-il passé ?

bisane

Citation de: Caren le 11 novembre 2018 à 12:30:09Mais auxquels s'ajoutent les retards de charges...
Non, je n'avais pas comptabilisé le découvert "autorisé"...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

agathe

le surendettement n'est pas réel, ce sont vos retards de charges qui le crée et cela va être réglé en moins d'un mois. Après vous pouvez faire face à vos différents crédits sans aucun problème.
Ne serait il pas préférable de négocier des échéanciers pour apurer vos charges en retards tout en continuant de payer votre maison.
Si vous avez une gestion drastique pendant 3 à 4 mois vous ne devriez plus avoir de difficulté, faites bien les calculs.
Si vous laissez le dossier à la BDF vous allez payer beaucoup plus tous les mois ce ne peut être autrement, votre dossier n'aurait pas dû être recevable.

Fanie

Merci pour vos retours !

Pour répondre à vos questions :

Comme je vous l'expliquais, j'ai changé de travail en 2009, ce qui a entraîné 1 baisse de salaire mensuelle d'environ 750 euros et suite à ça, nous avons contracté divers crédits revolving puis il faut l'avouer 1 très mauvaise gestion de notre part donc spirale d'endettement.
Pour ma part, j'ai retrouvé seulement le même niveau de salaire depuis presque 2 ans mais avec de gros crédits. Le crédit en février 2018 ne correspond pas à 1 achat c'est également 1 regroupement de ces crédits.
Pour le retard des impôts sur le revenu :
Nous ne payions pas d'IR jusqu'en 2017 puis  cette année, nous avons eu 42 euros par mois et là, nous sommes passés à 102 euros par mois mais comme nous avons eu à 2 reprises dans l'année des rejets de prélèvements, nous avons perdu le bénéfice de la mensualisation et ils nous réclament la totalité du solde - idem pour la taxe foncière.

Sur les années précédentes où nos revenus étaient moins élevés et nos crédits plus importants, mon mari a eu 3 ans de suite des arrêts maladie de plus de 3 mois chaque année, ce qui avait entraîné des fortes baisses de salaire et à nouveau la tentation d'utiliser les réserves pour honorer les créances - grosse erreur, nous en sommes désormais bien conscients!
Comme nos salaires varient beaucoup d'1 mois à l'autre, nous utilisions toujours notre découvert et lorsque les primes arrivaient, elles étaient directement absorbées par le découvert et lorsque nous avions ensuite des imprévus type panne de chaudière, réparation de la toiture pour fuite, panne de la voiture (qui vieillit car elle a 12 ans donc beaucoup de réparations), nous n'avions pas l'argent de côté donc dettes. Nous avons fonctionné comme celà jusqu'à cette année et nous avons essayé de rétablir nos comptes progressivement. Nous nous sommes aperçu que nous pouvions encore réduire nos charges courantes = nous comptons actuellement (en dehors des crédits) 1650 euros par mois.

Nous sommes conscients que nous avons désormais des revenus très convenables mais comme nous avons cumulé des retards et surtout suite à un désaccord avec notre fournisseur de gaz qui a duré pratiquement 1 an et qui a entraîné 1 facture de régularisation de 545 euros, j'ai contacté l'AS de mon travail car nous étions menacés de coupure de gaz. Cette dernière, nous a orienté vers 1 dossier de surendettement. Nous avons vraiment hésité car nous pensions justement que nous pourrions redressé notre situation en essayant de négocier des arrangements pour payer nos retards. Mais l'AS nous a vivement  conseillé de faire le dossier donc nous avons suivi ses conseils.

Effectivement, je pense qu'il serait peut-être  mieux de stopper mais maintenant, j'ai peur que la situation ne se soit empirée car la banque et les créanciers ont été informé de la recevabilité et ils ne seront peut-être plus ouvert à la négociation. De plus, notre banque va nous retirer notre découvert autorisé et si nous arrêtons la procédure, je ne sais pas si elle acceptera de nous redonner ce découvert (qui est aujourd'hui à -1900e), ce qui aggraverait notre situation...
Enfin, nous nous posons énormément de questions!

Encore merci pour vos conseils!

bisane

Il y a en effet de quoi se poser des questions...
Cependant, à vous lire, j'ai l'impression que vous n'avez à aucun moment adapté vos dépenses à vos variations de revenus, ce que vous allez être contraints de faire pendant un certain temps. A vous d'évaluer si vous vous en sentez capables et dans quelle mesure.
Or, comme le dit Agathe, en appliquant la CR retenue par la BDF, et donc une gestion drastique, vous pouvez redresser le situation en quelques mois.
Un plan, lui, vous obligerait à l'appliquer pendant de nombreux mois.


Vous n'avez pas répondu à ceci :
Citation de: bisane le 11 novembre 2018 à 07:29:52Les montants des lignes 67 et 68 sont-ils les bons ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Fanie



Vous n'avez pas répondu à ceci :
Citation de: bisane le 11 novembre 2018 à 07:29:52Les montants des lignes 67 et 68 sont-ils les bons ?
Excusez-moi, j'ai oublié cette question.
Oui, ces montants sont les bons, ce sont des crédits qui se finissaient pour l'un ce mois-ci et pour l'autre le mois prochain.



bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Fanie

Merci, je vous raconterai ce soir
Bonne journée !

Fanie

Hier à 19:41:15 #14 Dernière édition: Hier à 19:43:54 par Fanie »
J'ai eu 1 rdv à la BdF ce jour à 11h40 mais ce n'était pas avec ma gestionnaire donc j'ai eu quelques réponses :

-          - La personne m'a informé que le plan ne devrait pas se mettre en place avant avril minimum. Par rapport à la capacité de remboursement et le fait que ce soit lissé sur 12 mois, elle me conseille de faire un mail à mon gestionnaire BdF pour l'informer de mes inquiétudes vis-à-vis de nos différences de salaires d'1 mois à l'autre et notre capacité à honorer le plan dés sa mise en place. Elle dit qu'il pourrait peut-être en tenir compte pour les paliers du plan à mettre en place.

-         - Nous sommes en cession dur salaire avec CRE--IS donc elle me dit de faire attention à eux et qu'il faut que je m'assure qu'ils fassent bien la demande à nos employeurs de ne plus prélever sur nos salaires.

-         - Concernant les erreurs sur l'état déclaratif des dettes, elle m'a dit que ce n'était pas grave car la BdF va demander l'état des dettes actuelles à chaque créancier. Je recevrais ce document également vers le mois de décembre et si je constate des erreurs, je devrais leur faire savoir.

-         - Concernant mon découvert qui n'a pas été reversé par ma banque suite au fait que nous étions en positif à la date de recevabilité : elle me dit que comme nous avons des CB différées qui sont passées le 3/11 pour les dépenses d'octobre, elle pense que la banque devrait prendre en compte les utilisations d'octobre et donc considérer que nous étions à découvert à la date de recevabilité... Mais elle n'était pas sûre sur ce point.
J'aiJ'ai rdv avec ma banque jeudi à 11h00 donc j'aborderai ce sujet ainsi que les différents courriers que je continue de recevoir de leur part sur des prélèvements rejetés et les frais bancaires engendrés (choses que je ne devrai plus recevoir, je pense).

Voilà pour mon rdv de ce jour, j'ai quelques réponses...
Par contre, je me pose une question, si au moment de la proposition du plan, nous nous rendons compte que nous aurons des difficultés pour l'honorer et que nous le refusons : comme il y aura plusieurs mois d'écoulés et que les créanciers n'auront pas prélevé les échéances, que se passera-t-il avec eux ?
Est-ce que nous devrons reprendre les mensualités là où nous étions en octobre ou nous réclameront-ils tous les mois manquants ? Par ex, si le plan se met en place qu'en avril, nous réclameront-ils les mois de novembre à mars ou reprendrons nous nos échéances « normales » avec un décalage dans le temps donc de 5 mois sur la fin de nos prêts ?


Merci encore par avance de vos retours et merci pour votre soutien !

En haut