Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
16 décembre 2018 à 17:56:33

Mon parcours et conseils

Démarré par giletjaune, 11 novembre 2018 à 14:39:34

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

giletjaune

Bonjour,

Je m'appelle Louis et j'ai 37 ans, célibataire. Je suis passé à 2 doigts du sur-endettement. Sans l'aide d'un ami, je ne m'en serais pas sorti.

J'ai passé l'essentiel de ma carrière en tant que commercial, j'ai bossé dans une dizaine d'entreprises différentes. J'ai régulièrement changé pour différentes raisons, me rapprocher géographiquement d'une femme, et aussi pour obtenir des augmentations de salaire.
J'ai fini par très bien gagner ma vie, mais sur la fin, je ne supportais plus la superficialité de mon travail, toutes les ficelles pour arnaquer les clients, et faire toujours plus de marge, j'ai fini en dépression et un jour, j'ai fait une grosse bourde à mon boulot, j'ai flingué de la marchandise par négligence.
J'ai été licencié. Certains me disent que j'aurais pu plaider ma cause mais je manquais d'énergie, j'ai lâché l'affaire, je voulais fuir ma vie.
Je travaillais dans un secteur où les gens se connaissent, j'ai eu des échos, je sais que mon histoire a fait le tour chez les concurrents. Bref, je suis grillé professionnellement. De toute façon, je n'en pouvais plus de ce boulot entouré de renard (et pourtant, j'étais un bon renard avec de bonnes primes).
Ce déboire professionnel est tombé au mauvais moment, j'avais acheté une maison et une très grosse berline allemande, tout à crédit. J'avais des fiches de paie très confortables et j'avais même réussi à dépasser les 30% d'endettement pour acheter la voiture et la maison de mes rêves. Du jour au lendemain, je suis tombé dans le chômage avec une forte baisse de mon salaire, sans savoir comment rebondir.
Je ne pouvais plus faire face à mes dépenses. J'ai revendu la voiture en perte et en précipitation, mais je dois encore rembourser le crédit.
J'ai voulu sauvé la maison, mais je ne pouvais pu honorer les mensualités. C'est à ce moment là qu'un ami (on est comme des frères depuis le collège) m'a soutenu financièrement et professionnellement. Cet ami est entrepreneur et a une petite société. Il m'a avancé de l'argent et il m'a aussi donné des petits boulots à droite à gauche, quelques billets qui m'ont permis d'arrondir les fins de mois, manger et mettre de l'essence dans la voiture.

J'ai passé quelques mois au chômage puis j'ai retrouvé un vrai boulot dans un autre domaine, mon salaire est divisé par 2 par rapport à mes dernière paie dans le commerce. Mon taux d'endettement est énorme, mais je ne veux pas vendre la maison. Je fais toujours quelques extra le soir et le week-end.

Je suis très reconnaissant envers mon ami et en même temps, je m'en veux pour toute les erreurs que j'ai faites. J'ai agit comme un gamin inconscient. Dès que j'aurai remboursé mes dettes, je lui paierai un voyage à cet ami pour tout ce qu'il a fait.

Mes conseils :
- éviter les crédits à la consommation,
- avoir une réserve d'argent en cas d'imprévu,
- ne jamais considéré son salaire comme un acquis.

Des regrets ? J'aurais pu être propriétaire de ma maison bien plus tôt si je n'avais pas cramé de l'argent dans pleins de choses futiles. Smartphone dernier cri, restaurant midi et soir, 2 voyages aux USA, j'ai assez de fringues pour 5 vies. J'ai la nausée quand je repense à tous ces excès. Sur le moment, c'était l'euphorie mais je n'étais pas plus heureux que maintenant.

Dans 2 ans, j'aurais remboursé l'argent que m'a avancé mon ami, je pourrais souffler un peu mais la vie va rester rude avec mon salaire actuel. Je ne vois pas de perspective d'évolution et je ne veux pas prendre de risque, je ne veux pas perdre la maison.

bisane

Peut-être pourriez-vous ouvrir votre propre fil ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

giletjaune

Bonsoir,

Excusez-moi si le message n'est pas à sa place. Où faut-il aller pour ouvrir son propre fil ?

bisane

15 novembre 2018 à 06:58:30 #3 Dernière édition: 18 novembre 2018 à 22:53:34 par bisane Raison: ortôgrafe »
En fait, ma réflexion n'était pas très ajustée...
Vous parlez de vos parcours et prodiguez quelques "conseils" (un peu à l'emporte pièce pour certains, et qui ressemblent plus à des opinions, mais c'est une autre histoire), mais vue la tonalité de vos différents posts, qui ne figurent pas tous dans ce fil-ci, on peut se demander si quelques "aiguillages" ne vous seraient pas utiles pour assainir la situation.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

giletjaune

Bonsoir,
Oui, il y a des opinions subjectives dans mes propos, je parle avec le cœur et à partir de mon expérience.
Sachant que je ne suis pas un modèle à suivre, effectivement.  ;D
J'ai coupé toutes les dépenses, je suis presque devenu un modèle de sobriété.

En haut