11 décembre 2019 à 15:28:52

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Documentaire TF1

Démarré par bisane, 23 juin 2019 à 05:48:34

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Ulysse2013

Après avoir écouté une émission radio sur le film de première partie, je ne me sentais pas trop de regarder. En get, rares sont les surendettés (sur ce forum en tout cas) qui se résolvent à braquer une banque. Ce n'est pas forcément qu'on n'y a pas pensé, mais bon... ;D

Il serait tellement moins glamour de raconter les parcours majoritaires des surendettés, à savoir un plan, souvent long et des dettes remboursées jusqu'au bout ou en tout cas, au maximum de ce qui est prévu par la loi. 

Et si la BDF a effectivement le pouvoir d'effacer les dettes, peut-être eut il été bon d'insister sur les conditions de vie, souvent éprouvantes, de ceux qui se voient "offrir" ce cadeau de la société...
Le pire n'est jamais sûr... mais si quelqu'un te montre qui il est, crois-le.

BRUYERE

Je n'ai pas regardé, mais au vu des premiers commentaires j'ai l'impression que ce reportage est assez semblable à ceux que j'ai déjà eu l'occasion de voir, c'est à dire plutôt tourné vers le spectaculaire et ne montrant que peu (ou pas) le vrai rôle de la BDF.. >:(

Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

couac40

vrai rôle ?  celui de soigner les symptômes sans guérir la maladie ?  En permettant aux surendetteurs de sauver un maximum de leurs créances ? 

bof
En cessant d'être aimé on cesse d'être aimable (Henri Robert Petit, 1965)

gavroche

Citation de: couac40 le 13 novembre 2019 à 01:10:12vrai rôle ?  celui de soigner les symptômes sans guérir la maladie ?  En permettant aux surendetteurs de sauver un maximum de leurs créances ?  

bof
Bonjour 
Pourquoi vous dites cela ? Le plan de surendettement a été justement fait pour que les gens puissent s'en sortir et reprendre le cours de leur vie sans angoisse.
La plupart ont aujourd'hui un effacement des dettes restantes à la fin du plan ( et les montants ne sont pas négligeables)et ceux qui ont une maison la conservent la plupart du temps .
Des améliorations ont été apportés au fil du temps à ce que le législateur a institue  au debut notamment la réduction de la durée des plans .
Bien sûr la bdf a pas le pouvoir de réduire le chômage , de supprimer toutes les incitations à acheter. Toujours plus et à crédit mais son existence a permis à des milliers de personnes de se remettre à flot .
Malheureusement les organismes de crédit vont pas disparaître par magie .
Bonne journée 

agathe

Si cela ne guéri pas la maladie c'est que les sacrifices ne sont pas suffisants, la durée du fichage et du plan permet de s'habituer une autre façon de vivre, après si on est incurable rien n'y fera.

couac40

je vous remercie de montrer par ce message votre considération réelle à l'égard du surendetté : un dépensier congénital et attardé mental qui doit être rééduqué budgétairement... ::)

Sauf qu'il occulte les causes principales que sont les accidents de la vie, la précarisation des ressources concomittante à la progression des charges fixes, le laxisme relatif  des prêteurs quant à leurs obligations de vérifications, le refus de la mise en place du fichier positif avec obligation de consultation et de conservation de la preuve de la consultation qui est la seule manière de sécuriser l'accès au crédit.

@ gavroche : la gestion des dettes par la bdf dont je ne nie pas la paix qu'elle apporte à ceux qui font appel à elle, permet aussi d'éviter aux prêteurs les frais de procédure judiciaire et droits à acquitter aux huissiers en cas de recouvrement forcé et la revente ultérieure à vil prix à un racheteur de créances.

Aucune vérification de créances n'est systématique, ce qui permet d'éviter de ramener la dette à sa valeur réelle. 

pô grav tout va très bien dans le meilleur des mondes, suffit d'en être persuadé   :D  :D  :D  Je retourne pour quelque temps faire cocorico sur mon propre tas de fumier, d'ailleurs  :D  :D   
En cessant d'être aimé on cesse d'être aimable (Henri Robert Petit, 1965)

BRUYERE

Citation de: couac40 le 13 novembre 2019 à 01:10:12vrai rôle ?  celui de soigner les symptômes sans guérir la maladie ?  En permettant aux surendetteurs de sauver un maximum de leurs créances ?  

bof
Est-ce à la BDF de "guérir"  ? ou au législateur ?
Vaste débat... ;)
Et on pourrait aussi débattre longtemps au sujet du 2è point, qui mériterait d'être nuancé en fonction du nombre de RP et d'effacements qui ont mathématiquement progressé du fait de la diminution de  la durée des plans..
Chacun réagit en fonction de son vécu et de ses propres expériences..
Pour ma part, (et ce qui suit n'engage que moi ;) ) sans le recours à la BDF, notre vie des 10 dernières années n'aurait été qu'une suite de passages d'huissiers et d'audiences au tribunal ... >:(   avec peut-être au final moins à payer .. mais à quel prix ??

Je rejoins l'avis de gavroche sur les améliorations apportées au fil des ans à la législation sur le surendettement, législation  certes encore imparfaite en face des lobbys bancaires, mais en progrès malgré tout ..


Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

agathe

COUAC 40 VOUS voudriez que chaque somme due genere une verification de créance, en occultant que les juridictions sont débordées et en conséquence un jugement dans des années, de plus seront aussi vérifiées les déclarations sur l'honneur pour obtenir chaque crédit
Le fichier positif est réclamé depuis 1990 et n'a jamais été accordé, la BDF est la première . la BDF est la pour rendre service au débiteur, quant aux cas que vous évoquez, chômage divorce décès, c'est à ceux la qu'elle est le plus utile,le temps du plan permet de s'habituer à une nouvelle gestion avec des nouveaux revenus et de nouvelles charges.
N'ayant jamais été en contact avec de nombreux surendettés, je suppose vous ne voyez pas qu'on est souvent la bouée à la quelle ils s'accrochent. La loi a beaucoup evoluee au profit des debiteurs, j'espère que vous en êtes conscient.
La BDF n'est pas un médecin ni le législateur elle fait avec la loi telle qu'elle est applicable en souhaitant que l'amélioration tangible des finances du debiteur porte ses fruits pour l'avenir.

bisane


Citation de: agathe le 13 novembre 2019 à 12:14:41VOUS voudriez que chaque somme due genere une verification de créance
Ce serait pas mal, comme l'y invite d'ailleurs la loi, mais qu'elle ne fait que trop rarement ! :P
Citation de: bisane le 13 novembre 2010 à 13:02:37¤  Article L733-5 (recommandations) :
La commission prend en compte la connaissance que pouvait avoir chacun des créanciers, lors de la conclusion des différents contrats, de la situation d'endettement du débiteur. Elle peut également vérifier que le contrat a été consenti avec le sérieux qu'imposent les usages professionnels.
A défaut de fichier positif, si de telles démarches se multipliaient, les créanciers seraient peut-être d'autant moins enclins à jouer les funambules sur l'octroi de crédits en s'en tirant au final à bon compte...
Et, au final, ça permettrait sans doute de désengorger les tribunaux ! ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut