20 Septembre 2020 à 13:37:49

Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures imposées, RP (Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Recherche en anthropologie économique

Démarré par Quentin13, 19 Août 2020 à 11:21:02

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Quentin13

Bonjour à tous,
actuellement étudiant en Master 2 d'anthropologie, d'histoire et de sociologie je réalise un mémoire de recherche à propos des questions de précarité, des relations de crédit et des situations de surendettement des ménages en France.
Ces questions sont de longue date étudiées par les sciences sociales et ce selon diverses traditions de recherches mais qui bien souvent privilégient l'étude de phénomènes, de tendances politiques et économiques qui éclipsent le vécu des personnes et ce qui ressort en l'occurrence de la gestion quotidienne des situations d'endettement.
Je pense qu'il y a matière en considérant des réalités de « terrain » à nuancer le regard habituellement porté sur des notions comme celles de « néolibéralisme », de « société de consommation », ou encore de « processus de financiarisation » de l'économie et de la vie quotidienne tout en replaçant les individus et leurs devenirs au cœur de l'analyse.
Mon travail consiste alors à caractériser les manières dont le recours à l'endettement permet d'entretenir les modes de vie en les contraignant tout à la fois ;  les manières dont il affecte les espérances et les projets de chacun. Ce qui revient à tenter de déterminer - en le retraçant - l'impact de l'endettement et des relations qu'il implique à l'échelle des individus et de leurs entourages. Il s'agit en même temps d'être attentif aux limites de la performativité des relations de crédit, c'est-à-dire aux limites de leurs effets sur les existences des uns et des autres.
C'est un lieu-commun que de remarquer que les situations notamment de surendettement affectent le bien-être des personnes, les relations au sein des ménages et entre les ménages, qu'elles pèsent sur le quotidien mais justement peut-on être plus précis ? Dans quelle mesure et jusqu'à quels points ? En parcourant les fils du forum on décèle certes des régularités et des similarités mais ce qui frappe également c'est la complexité des histoires, l'hétérogénéité des situations. Aussi tout en m'efforçant d'éclaircir les façons dont les personnes composent avec leurs dettes quand elles se trouvent dans des situations devenues problématiques, c'est cette diversité des parcours, des trajectoires que je souhaite appréhender dans mon travail : comparer, généraliser, mais sans écraser ou perdre de vue les particularités, les ressentis, les points de vue, les pratiques des enquêtés.
Concrètement ma démarche, dans le respect de l'anonymat des personnes et des organismes, se veut ethnographique c'est-à-dire qu'elle implique la mise œuvre d'outils de recherche que sont les observations en situations, les descriptions ethnographiques, les entretiens et discussions plus ou moins formelles, l'exploitation d'archives ( par exemple des « fils » du forum ) selon les méthodes historiques et sociologiques. J'aimerai idéalement pouvoir faire varier les « entrées » et les points de vue sur ma problématique. Je recherche ainsi :
-       des personnes actuellement surendettées, qui l'ont été ou sont susceptibles d'êtres reconnues comme telles ou qui rencontrent plus largement des difficultés liées à leurs endettement qui accepteraient que l'on se rencontre pour  discuter des spécificités de leurs situations, des causes et des conséquences de leurs endettements, de ce qu'elles mettent en œuvre pour faire face, de leurs espérances et projets, plus généralement de la façon dont l'endettement a affecté et/ou affecte leurs vies. Je peux me déplacer mais si vous habitez dans « le Sud » c'est financièrement et pratiquement mieux pour moi dans la mesure où je réside actuellement à Marseille...
 
-         Il s'agirait dans un second temps, de trouver ensemble dans la mesure du possible un moyen de suivre votre vie quotidienne plus particulièrement ce que l'on pourrait appeler vos pratiques économiques notamment les logiques et les moyens avec lesquels vous organisez vos budgets, vous suivez votre endettement, vous affectez/décidez de vos dépenses au sein de votre ménage ( que vous viviez seuls, en colocation, en famille restreinte ou bien élargie etc. ). Au-delà de l'aspect financier c'est la façon dont s'organise votre vie et la manière dont vous l'appréhendez au jour le jour et à plus long terme qui m'intéresse (sur une période de quelques mois dans le cadre de cette recherche). Comme je ne souhaite pas imposer ma présence outre mesure, que je ne pourrai pas continuellement vous suivre et si vous êtes partant, il pourrait s'agir de tenir un « journal de bord » ( sous forme d'écrits, d'enregistrements, de photos ou de vidéos,...) dans lequel vous pourrez tenir, individuellement ou à plusieurs, la chronique de vos expériences, ressentis, émotions, motivations relatives à vos difficultés, plus largement relatives à tout ce qui vous importe,... C'est à préciser bien entendu mais cela pourrait nous fournir une intéressante base de travail.  
 
-         Enfin, c'est aux bénévoles associatifs, travailleurs sociaux, banquiers, qui liront éventuellement ce message que je m'adresse. En effet, je souhaiterai axer une partie de mon enquête sur ce qu'il se joue dans les commissions de surendettement, dans les secrétariats de la Banque de France, éventuellement dans le secteur bancaire et/ou dans le secteur de l'aide sociale qu'elle soit publique ou privée en matière d'endettement, de surendettement, de conseil en gestion financière, de microfinance... J'ai déjà contacté plusieurs associations/ entités dans la région Marseillaise et pris connaissance des annuaires dédiés mais si jamais vous avez des suggestions, des pistes à me proposer pour suivre la réalité du travail et des activités dans ces domaines en tant qu'observateur, stagiaire ( avec possibilité de convention avec mon école ) ou bénévole n'hésitez pas à me le faire savoir.
En vous remerciant pour votre attention, pour l'intérêt que vous voudrez bien porter à mon projet malgré la dureté des difficultés que vous rencontrez ou avez vécues et en vous priant de bien vouloir m'excuser pour la longueur de ce post, je vous souhaite une très bonne journée. 



Quentin.

bisane

Que voilà un projet ambitieux ! bbbo bbbo bbbo

Je suis pour ma part disposée à m'entretenir avec vous par téléphone. Le "Sud" est vaste...
Mon témoignage serait celui d'une expérience "par procuration", mais surtout celle d'une animatrice du forum depuis plus de 10 ans.
L'âne a une mémoire de poisson rouge, voire d'amibe, mais a tout de même retenu quelques "leçons" de son expérience.

Par expérience, les surendettés éprouvent quelques difficultés à "témoigner". Mais votre démarche est un peu différente, et j'espère qu'elle recueillera quelques réponses.

J'ignore quels organismes vous avez contactés, mais Cresus est indéniablement en 1ère ligne sur le sujet (je ne fais de pub, hein, d'autant que nous avons certains désaccords, mais c'est une réalité).
L'UNAF, en tout cas dans certains départements, est également très active.
Quant aux travailleurs sociaux, ils sont souvent (heureusement, pas toujours !) très mal formés sur la question...
Il y a aussi les PCB (Point Conseil Budget) qui peuvent vous être utiles.

Bon travail à vous ! ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

agathe

Ayant un long passe de gestionnaire si cela vous intéresse je suis prête a répondre à vos questions, si possible en MP.

Quentin13

Merci à vous pour ces réponses!

Je reviens vers vous dans les prochains jours pour convenir d'une date et d'un horaire pour nos entretiens.

Par ailleurs je vous remercie Bisane pour vos informations, j'ai déjà un peu prospecté dans ces directions au niveau des "antennes" locales notamment de Cresus et de l'UDAF/UNAF. Je suis toujours dans l'attente de réponses, je vais peut-être me résoudre à passer "par le haut" pour formuler mes demandes, à suivre.

En vous souhaitant une très bonne soirée.