19 septembre 2019 à 10:13:59

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Dossier déclaré irrecevable : nous semble injuste et que faire alors ?

Démarré par Marie94, 06 février 2011 à 17:59:40

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Marie94

Ah ! oui, jai omis de préciser que c'est son salaire mensuel dans lequel a été intégré le 13ème mois.

Marie94

Bonjour,

Je suis la fille de Marie94.
Merci à vous tous pour vos réponses. Et merci à mes parents de toute l'aide qu'ils m'apportent : une aide inestimable.

J'avoue qu'entre la honte, la douleur, la colère.. et la fatigue.. je ne sais plus trop où j'en suis.

La honte d'en être arrivée là.

La douleur de perdre mon appartement, pour lequel j'avais eu un coup de cœur. Peut-être que je suis célibataire et sans personne à charge, mais ca n'est pas pour autant que la vente n'aura pas d'impact sur moi. Pour moi cet appartement est (était) mes racines et mon équilibre, avec des joies et des peines.

La colère, car je ne trouve pas compréhensible la décision d'irrecevabilité de la banque de France qui est censée nous aider. De mon point de vue, le motif de non surendettement est absurde. Effectivement si on regarde mon passif et mon actif ... mais la définition d'une personne surendettée est bien une personne ne pouvant plus faire face à ses mensualités.

Je sais que j'ai fait une bêtise, que durant les deux dernières années je me suis enfoncée dans cette bêtise. Je souhaite de tout mon cœur la réparer, et payer mes dettes.
Avant de vendre, je voulais m'assurer qu'il n'existait pas d'alternatives à la vente, ceci afin de ne pas avoir de regrets.
Je mettais dit que peut-être la banque de France aurait pu par exemple étaler mon prêt immobilier sur 30 ans afin de pouvoir payer les autres prêts et avoir un reste à vivre correct durant les 96 mois légal du plan (remarque : il me reste 4 ans de pret à taux 0, et 21 ans de prêt immobilier).

Et je ne parlerai pas de ma gestionnaire qui a osé me dire au téléphone : "pourquoi vous ne faite pas un rachat de crédit ?".....no comment.....

Si la banque de france avait déclarer une recevabilité avec vente, j'aurai pu mettre mon appartement "sereinement" en vente, en tirer le meilleur prix, et prendre le temps de trouver une location.
Les locations ne se trouvent pas facilement surtout dans la région parisienne. En plus, pour mon travail, je suis obligée de partir 2 jours par semaine en province.

Merci à vous tous sur le forum d'être présents, et surtout d'exister car vous aide d'une aide très importante.

Il y a 2 ans quand je suis allée voir mon banquier pour avoir de l'aide (alors que je n'étais pas encore dans cette situation catastrophique), la seule chose qu'il a su me dire, est qu'il ne pouvait rien faire pour moi.
Je regrette à l'époque de ne pas avoir regarder internet, et être tombé sur un site comme le votre.

A très bientôt ... car j'ai quelques questions sur le recours devant le juge....

Encore merci à vous tous !!!!

celtic

Marie94 bonsoir,

Et merci d'avoir posté le message

Vous faites la demande de recours , tout est encore possible  le juge peut vous entendre et vous accorder cette recevabilité .








N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance. "

Hippolyte TAINE

Marie94


bisane

Hello, fille de marie !

C'est bien que vous ayez pris le temps de nous lire !
Quoi qu'il en ressorte, je pense que cette expérience vous sera d'une grande utilité pour votre avenir.
Et on continue à réfléchir à la moins pire des solutions !  ;)

Citermais la définition d'une personne surendettée est bien une personne ne pouvant plus faire face à ses mensualités.

Ce n'est pas la définition précise !
La situation de surendettement des personnes physiques est caractérisée par l'impossibilité manifeste pour le débiteur de bonne foi de faire face à l'ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir
Objectivement, vous n'êtes pas dans cette situation.

Pour votre calcul d'étalement du prêt immo....
Pour rembourser vos crédits conso, sans intérêt, il faudrait déjà 760 € sur 96 mois.
Il faudrait d'une part que tous vos créanciers acceptent d'énormes sacrifices, alors qu'ils pourraient rentrer dans leurs fonds rapidement, d'autre part, et je l'ai déjà dit, que vous vous serriez la ceinture d'une manière dont je doute qu'elle serait tenable pendant 8 ans.

Il est par contre tout à fait défendable devant le juge, afin que vous ne soyez pas acculée, d'argumenter sur un délai, pour que la vente se fasse dans de bonnes conditions.


@ Mme mère :
pourquoi vous parlez d'un apport personnel, pour le réméré ? Il n'y en a pas besoin....
Je regarde de plus près un plan "comptable" demain....
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Marie94

voui voui voui, je sais bien dans le fond que vous avez entièrement raison.
Et ca fait plusieurs années déjà que je me sert la ceinture car les prets me servaient simplement à payer les autres .....
Il est vrai que cette expérience me servira car je pense que l'on en sort différent.
Sur ce, je vais essayer de dormir ...  :-\

l'indien

CiterJe sais que j'ai fait une bêtise, que durant les deux dernières années je me suis enfoncée dans cette bêtise. Je souhaite de tout mon cœur la réparer, et payer mes dettes.


Bonjour Marie94 fille

Pour lever votre culpabilité dites vous bien que vos dettes dites de consommation contiennent une grosse part de frais financiers sans doute plus de 50% Et donc la cause c'est de n'avoir pas rencontré de conseillés suffisamment éclairant pour vous aider. Ce que vous dites de votre banquier est parlant.

Pour moi qui fais ce conseil tous les jours je constate que je me fais doubler par les marchands de rachats de crédits 8 fois sur dix.

Je mets moi une nuance vous êtes pour moi en situation de surendettement parce que dans l'impossibilité de régler vos échéances. Ceci justifie la recevabilité, mais vous ne pouvez pas prétendre que vous êtes dans l'impossibilité de régler toutes vos dettes Malheureusement le calcul impose la vente  de l'appartement. La notion de recevabilité pour un propriétaire ce n'est pas de sauver la maison à tous les coups, mais c'est la possibilité d'organiser au mieux le règlement des dettes.

L'idée que vous avez c'est transformer le crédit immobilier sur 30 ans, ce n'est pas  possible. On peut faire le calcul en utilisant le report de deux ans les échéances sur l'immobilier sans intérêts article « 1244 du code civil » ;  Cela fait 24 mois où l'on utilise les 900€ du crédit immo pour les autres crédits ; mais il me semble que vous êtes encore trop juste pour rembourser ce qui restera des crédits consommations cette fois en 72 mois tout en reprenant le remboursement  du crédit immobilier. Il me faut en plus l'échéance fixée par la BDF pour vérifier le calcul.

Vous devez vous battre pour obtenir une recevabilité du juge, c'est le moyen de vous protéger, la vente de l'appartement peut mettre des mois. Mais en même temps vous pouvez étudier la réaction du marché de l'immobilier, une vente rapide avant la signature du plan, vous donnerait le choix de faire où pas pression sur la dette de consommation. Soit vous signez le plan et  la BDf organise le solde de vos créanciers ; soit vous ne signer pas le plan et vous faites du chantage sur les intérêts de vos usuriers. La dernière option s'apparente à une gestion de patrimoine agressive, qui peut être rentable, le solde net de l'opération serait supérieur.

Joël

bisane

CiterLa dernière option s'apparente à une gestion de patrimoine agressive

Dommage qu'elle ne soit pas en Bretagne, fille de Marie !  :D
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Marie94

Bonjour Joel29,

CiterL'idée que vous avez c'est transformer le crédit immobilier sur 30 ans, ce n'est pas  possible. On peut faire le calcul en utilisant le report de deux ans les échéances sur l'immobilier sans intérêts article « 1244 du code civil » ;  Cela fait 24 mois où l'on utilise les 900€ du crédit immo pour les autres crédits ; mais il me semble que vous êtes encore trop juste pour rembourser ce qui restera des crédits consommations cette fois en 72 mois tout en reprenant le remboursement  du crédit immobilier. Il me faut en plus l'échéance fixée par la BDF pour vérifier le calcul.


La mensualité retenue par la banque de france est de 1541,16.

CiterVous devez vous battre pour obtenir une recevabilité du juge, c'est le moyen de vous protéger, la vente de l'appartement peut mettre des mois. Mais en même temps vous pouvez étudier la réaction du marché de l'immobilier, une vente rapide avant la signature du plan, vous donnerait le choix de faire où pas pression sur la dette de consommation. Soit vous signez le plan et  la BDf organise le solde de vos créanciers ; soit vous ne signer pas le plan et vous faites du chantage sur les intérêts de vos usuriers. La dernière option s'apparente à une gestion de patrimoine agressive, qui peut être rentable, le solde net de l'opération serait supérieur.


Ce qui veut dire que vous conseillez à la limite de mettre mon appartement en vente, avant d'aller devant le juge ?

Et si au vu du marché, j'ai vendu mon appartement avant justement d'aller voir le juge, comment ca se passera ?

Vous parlez de contestation des contrats : c'est à faire à quel moment ? Devant le passage du juge ? Ou il s'agit d'une autre procédure ?
Quelles peuvent être les contestations ?

Que de questions ....

Merci de toute l'aide que vous apportez. On se sent moins seul...

Marie94 fille

bisane

CiterLa mensualité retenue par la banque de france est de 1541,16

Ce qui permettrait, grosso merdo, d'apurer la moitié des dettes conso...
Peut-être un peu plus en la négociant.... (c'est en gros ça, la contestation des contrats.... faire baisser le taux d'intérêt, parce que vous allez rembourser "par anticipation")

On continue à réfléchir, hein, parce que vu comme ça, ça sent un peu le coup de poker, mais ça serait à peu près jouable.....

On attend le retour de Joël, et je n'oublie pas la simulation de réméré....

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Marie94

Quelques précisions concernant mes prêts immo pris en 2006 :

- pret à taux 0 : 150 euros pendant 8 ans. Il reste 6000 euros à payer avec 150 euro jusqu'en 2014

- pret immobilier pris sur 25 ans :  c'est un pret "Logipret revisable sécurité 1".
Taux initial hors assurance -> 2.95%, et il est bloqué à +1/-1.
Aujourd'hui mon pret est à un taux de 1.95%, ce qui me fait des mensualités jusqu'en juin de 756.27. Mais quelles seront mes  mensualités en juin ...
En 2008, le taux était à son max soit 3.95. Ce qui me faisaient des mensualités de 920 euros. J'avais alors un salaire mensuel de 2500 euro  net/mois (sur 13 mois) avec donc des remboursements de 920 + 150.

C'était pour information ....
:-\

Marie94 fille

catsen

08 février 2011 à 10:39:43 #26 Dernière édition: 08 février 2011 à 10:41:58 par catsen »
C'est un taux révisable...... et les taux remontent

Je pense que oui il faut suivre le conseil de Joël et mettre en vente sans attendre

Le réméré avec des taux d'intérêts qui remontent je ne pense pas que cette solution soit bonne d'autant qu'il reste encore beaucoup de solde

si vous vendez votre appartement et pouvez solder vos dettes, vous pourrez prendre un nouveau départ

votre salaire mensuel vous permet d'emprunter : 924 €/mois
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

l'indien

CiterCe qui veut dire que vous conseillez à la limite de mettre mon appartement en vente, avant d'aller devant le juge ?


En même temps pour le moment vous ne savez pas si vous aller vendre rapidement. De toute façon le fait de contester met la pression sur les créanciers.

Pour le calcul une application du 1244 sur l'immobilier pendant 24 mois ferait 24*1541 = 36984

Les 24 mois peuvent être sans intérêts tous les crédits puisque le crédit immo sera sans intérêts pendant 24 mois.

Reste en dette de consommation 73100-36984 = 36116 

36116 sur 72 mois sans intérêts c'est 501€ par mois.
36116 sur 72 mois avec 5% d'intérêt 581€ par mois

On ne peut pas affirmer que les taux vont rester sage encore longtemps votre crédit principal risque de retourner à 900 + 150 + 581 = 1631 €

Cela suppose que  vous obteniez la recevabilité du juge, un gestionnaire de la BDF qui défend ce délai de grâce sur les crédits immo ; et pas une seul pépin même de 100 Euros pendant 96 mois   Pfft ....

Joël


bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

l'indien

CiterD'autant que 96 + 24 = 120


Non  dans mon esprit, c'est 24 mois au remboursement maximum plus 72 mois plus que maximum.


En haut