21 août 2019 à 00:53:40

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Dois-je déposer un dossier de surendettement ???

Démarré par ombrelle69, 25 septembre 2010 à 20:40:02

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

ombrelle69

25 septembre 2010 à 20:40:02 Dernière édition: 13 février 2014 à 12:54:54 par ombrelle69 »
Bonjour à tous,

Quelle découverte que ce forum... Je navigue depuis quelques jours afin de m'informer et après avoir franchi le pas de l'inscription, me voici à créer ce nouveau fil de discussion.
J'ai déjà téléchargé et complété partiellement les outils de calcul : point budgétaire et reste à vivre et versement aux créanciers. Aie, je suis en négatif et ne pourrais théoriquement rien verser à mes créanciers !

Cependant, ma situation actuelle n'est pas celle-là. Je n'ai pas d'huissiers sur le dos en ce moment, je rembourse mes échéances de crédits et crédits revolving mais chaque mois je m'endette davantage. Je songeais à faire un crédit pour "racheter" notamment mes crédits revolving, mais après tout ce que j'ai lu ici, je ne sais plus.

Je suis femme divorcée avec une fille de 17 ans. Je suis en arrêt de travail depuis janvier 2008 ; salaire complété (j'ai de la chance), je touche une pension alimentaire non revalorisée. Au bout de trois ans d'arrêt, à fin décembre, je crains le licenciement bien que j'ai repris contact avec mon hiérarchique début juillet en insistant sur mon désir de reprendre mon activité quand le corps médical donnera son feu vert. Je risque une mise en invalidité 1ère ou 2ème catégorie, mais je ne sais pas ce que cela veut dire financièrement..

Etant en accession à la propriété, j'ai mis mon appartement en vente depuis janvier... Vraiment cela ne donne pour ainsi dire rien. Si, l'agent immobilier propose une baisse du prix de mise à la vente de plus de 30 0000 €   :o ... Problème, à ce tarif là, c'est un peu comme si je ne faisais rien puisque, après remboursement de mes crédits, je devrai prendre une location et j'ai déjà regardé, le coût pour me loger en location sera plus élevé ! Je suis tombée des nues. Je précise que mon remboursement pour mon domicile résulte de deux rachats de crédits et me conduit jusqu'à plus de 70 ans.

Comment j'en suis arrivée là : problèmes juridiques, divorce et départ à 0, problèmes très sérieux frais de justice et dépression avec soins non pris en charge et pour finir, du fait de ma santé, inscription de ma fille dans un foyer car elle ne pouvait plus supporter de me voir dans l'état qui est encore le mien aujourd'hui.

J'espère ne pas être trop confuse.

Dans l'espoir d'une réponse,

Cordialement,
Maud





Changer par :
  Suggestions :
BanjoBongoBangorBonkBenjieBijouBenjiBenjyBonierBongBunkerBankerBoner BonusBonnierBanjulBonnerBanjosBongosConcurBanguiBangerBanjo'sBongo's

Man

Bonsoir à tous,

Bienvenue Maud  ;) Avant que les spécialistes puissent vous guider, pourriez-vous nous détailler vos :

- Revenus
- Charges
- Crédits en cours
- Date de souscription du dernier crédit
A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes.

bisane

Hello, Ombrelle !
C'est plus trop de saison, ça....

C'est quoi cette dernière ligne ?  ::)

Citerchaque mois je m'endette davantage

Ce qui signifie que puisez dans les réserves ?
Ce serait pas mal d'arrêter....  ;)

La pension d'invalidité, en vous souhaitant de ne pas en arriver là, ça ne pète pas bien haut.... De mémoire, dans les 680 €.
En tout cas, dans cette éventualité, le rachat de crédits (dont vous aurez compris que de toutes façons on ne le recommande pas) serait suicidaire !


Je rajoute des questions à celles de Man :
- valeur du bien immobilier
- mensualité du crédit immo
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

ombrelle69

26 septembre 2010 à 02:01:24 #3 Dernière édition: 26 septembre 2010 à 08:16:07 par bisane »
Bonsoir,

Merci pour votre accueil et votre rapidité, je suis tout étonnée d'avoir déjà deux réponses. Ca fait chaud au coeur.

Je compléterai, car je n'ai pas toutes les réponses comme cela organisées totalement.

Mes revenus, ça c'est facile : mon salaire mensuel moyen (employeur + indemnités SS) : 2835 euros et une pension alimentaire pour ma fille de 17 ans de 320 euros. Jusque là ça semble pas mal non !!

Mes crédits en cours auprès de 3 établissements correspondent à 1053 € dont 645 € pour le "cré-it immobilier" avec hypothèque bien sûr. La valeur de l'appartement : je ne sais pas/plus. Appartement de type 3 dans le 8ème, immeuble "semi-résidentiel". J'espèrais au départ retirer 180 000 euros de sa vente.

Mes révolvings au nombre de 3 aussi me prennent 309 € ce mois-ci mais voilà, c'est ce poste qui augmente pour arriver à boucler les fins de mois tout en sachant que j'ai une autorisation de découvert de 2300 €.

Par ailleurs je vends ce que je peux et je suis "cobaye" pour des tests.

Date de souscription du dernier crédit, je dirais début 2008 à préciser. Total actuel des crédits + revolving+dettes perso : env. 119310 €.

Charges mensuelles : A affiner (copier/coller partiel du tableau "point budgétaire"

Electricité mensuel      35
charges immo mensuel (chauffage, eau...)      219
Taxe habitation mensuelle      81
Taxe foncière mensuelle      114
Impôts sur le revenu mensuel      37    pas très représentatif, baisse depuis 2 ans
Assurance habitation et voiture mensuelle      109
Téléphone et internet mensuel      125
Autres charges mensuelles (pension, cantine, ...)      615
Indiquer vos besoins financiers moyens mensuelles ( nourriture, habillement, carburant......)      955 dont 45 € qui vont sur un PEL (montant actuel : 5000€ env.)


Pour les charges, il faudrait que je vérifie certains paramètres mais en ce moment par exemple, je finis de payer le contrôle technique et les travaux effectués sur mon véhicule pour le faire que j'ai payé avec trois chèques. Je viens de recevoir les charges immo pour le dernier trimestre : 657 €, va falloir encore jongler car j'ai déjà une facture pour travaux du syndic en attente.

Ah oui, côté recette, je n'ai droit à aucune aide de la CAF (revenus trop élevés) mais une assistante sociale m'a conseillée des démarches et depuis janvier 2010, ma fille reçoit env. 94 € d'allocation logement sur son compte et en son nom pour le foyer (coût mensuel 370). Elle sera majeure en février.

Voilà, j'espère que vous allez vous y retrouver dans tout cela. Je peux préciser, vérifier, affiner, expliquer.

Merci de m'avoir lue.
Tous ces chiffres, ça me sort par les yeux. Je n'ai pas toujours vécu comme cela, loin s'en faut !
Là, c'est vraiment obsédant.

Cordialement,
Maud

ISI

Ombrelle,

à priori, la vente de votre appartement permettrait d'apurer l'ensemble de vos crédits...

Et je suppose que là:
Citerune baisse du prix de mise à la vente de plus de 30 0000 €
, il s'agit d'une erreur et que vous voulez dire 30 000 euros.

L'idéal est pour vous de déposer un dossier de surendettement et d'espérer qu'il soit recevable.
Vous pourriez au pire (si on vous demandait de vendre votre bien immobilier) obtenir un moratoire pour le vendre dans les meilleures conditions.
Nounou d'enfer!

bisane

Citerà priori, la vente de votre appartement permettrait d'apurer l'ensemble de vos crédits...

Tu as raison, Isi !
Mais elle serait bien en peine de payer un loyer, si elle se retrouve en invalidité, Maud !

Maud, il vous reste combien à devoir sur le prêt immo ? Pour combien de temps ?
Le problème pour vous semble moins résider dans son remboursement que dans le montant élevé des charges de copropriété...

Le poste téléphonie me semble pouvoir être quelque peu diminué....

Il n'y a pas de Cresus à Lyon... Le plus proche me semble être celui de Bourgoin Jallieu. Si c'est possible pour vous, ce serait bien d'aller les rencontrer...

Par ailleurs, Maud, pour reprendre un peu la main sur la maîtrise de votre budget, suivez les conseils donnés dans ce billet : vous n'arrivez plus à gérer votre budget : que faire
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

ombrelle69

Bonjour,
Merci à vous Isi et Bisane. J'essaie de préciser.
Oui, il s'agit bien de 30 000 €, erreur de frappe.
La vente, je l'ai envisagée, un agent immo s'en "occupe" ; cela ne donne rien depuis janvier ou février. Quelques visites, pas de propositions.
Je ne sais pas ce qu'est un moratoire  ???
Pour le prêt immo, (en fait rachat de crédits, deuxième), il me reste 85 119,00 €. Offre de prêt du 08/10/07, durée initiale 21 ans et 1 mois, premier prélèvement en janvier 2008 de 626,47 €. Ce crédit est à taux variable "euribor 3 mois". Il a varié une fois en novembre 2008 et pour l'instant la mensualité est donc de 645,34 €.

Oui les charges de copropriété sont lourdes (elles comprennent le chauffage, l'eau froide et chaude) et en plus chaque année des frais supplémentaires pour travaux ou mises aux normes. Assez récemment ascenseur et je suis au dernier étage ! j'ai dû étaler le paiement. La réunion de copro a lieu en décembre et à tous les coups de nombreux frais sont votés. En ce moment je ne sais plus si vendre est la solution. La réunion de copro a bientôt lieu, si je suis là en janvier, taxe d'habitation... Je ne sais plus. Mais je n'ai pas vraiment à me poser la question puisque pas d'intéressés par mon appartement.

Le poste téléphonie peut être diminué oui. J'avais augmenté mon forfait car hospitalisation pendant plus de 4 mois et plus intéressant que prendre tél. à la clinique. Pas baissé depuis et pas utilisé : négligence. Un forfait téléphonique de 14 euros qui ne sert pas mais que je n'ai pas résilié. Pas bien je sais, mais là c'est ma capacité de passage à l'acte qui est en cause.

Crésus, j'ai été voir, vous avez raison ; il semblerait qu'il y ait Bourgoin et Pont-Evêque, je ne sais pas lequel est le plus près ou le mieux ??

J'ai été consulter pas mal d'infos sur le lien "vous n'arrivez plus à..." ; j'ai peur de quitter ma banque, autorisation de découvert de  2300 euros par mois. J'ai un autre compte quasiment inactif. Dans ma banque, j'ai un crédit et un revolving, je ne peux révoquer ?! Et puis, cela me fait peur de révoquer, qu'est-ce que je risque ?? Quand je rempli les feuilles de calcul, ma capacité de remboursement égale pour chacun des prêts ressort à - 16 euros ! J'ai dû me tromper quelques part non ??

Je me rappelle et vous précise que l'on m'avait fait déposer un dossier de surendettement par le passé et que je n'avais pas été recevable. C'est suite à cela je crois que j'avais fait le deuxième rachat de crédits.

Je ne sais plus ou plutôt pas  par quoi commencer. Help  :'(

Et puis si je fais un dossier est-ce que je serais recevable ? Ou alors je tente un crédit perso pour racheter les revolvings ?

bisane

Ombrlle, ça, dans votre situation, ce serait une très mauvaise idée !
Citerje tente un crédit perso pour racheter les revolvings ?

Une balle dans le pied qui ressurgirait tôt ou tard !

Citerl'on m'avait fait déposer un dossier de surendettement par le passé et que je n'avais pas été recevable

Pourquoi irrecevable ? Quand ?

Citeril semblerait qu'il y ait Bourgoin et Pont-Evêque, je ne sais pas lequel est le plus près ou le mieux ??

Le plus près (et avec des permanences qui vous conviennent), vous devez le savoir.
Le mieux... c'est la même association....

Pas de raison d'avoir peur de quitter votre banque.
Vous pourrez gérer vos revenus comme vous l'entendez.
Si vous le faites, vous pourrez révoquer le prélèvements de votre banque, avec quelques chances que cela soit pris en compte.

Vous ne risquez rien à révoquer si vous déposez bientôt.
16 € de remboursement pour chacun, compte tenu de vos revenus, cela me semble peu....

Avez-vous teté de re-négocier votre crédit immo pour un à taux fixe ?
Dans l'état actuel de choses, cela vaudrait sans doute le coup...

Pour les charges, je parlais bien de celles concernant l'entretien.
Celles liées au chauffage, eau, etc... ne me semblent pas exorbitantes.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

ombrelle69

Bisane,
Je trouve la date de dépôt du dossier de surendettement mais pas le pourquoi de non recevabilité... 30 octobre 2008. Commission 5 novembre 2008.
Non, c'est moins 16 euros que je trouve... y a un truc qui ne va pas.
Pas tenté renégocier, sais pas faire?
Charges entretien lesquelles ?
Merci

bisane

CiterCharges entretien lesquelles ?

ascenseur, et autres travaux...

A creuser pour les "remboursements"....
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

catsen

Bonjour et bienvenue ici,

Vous avez bien assimilé votre situation.

En ce qui concerne l'invalididté, en fonction du taux vous pourrez peut être travailler à temps partiel

Je m'occupais de ressources humaines et nous avions un salarié qui a été en invalidité en fonction du taux nous avons calculé le nombre d'heures qu'il pouvait faire afin qu'il ne perde pas sa pension et avons fait évolué son temps partiel quand son invalidité à augmenté  jusqu'à 12 h de travail par semaine

Vous pouvez aussi voir pour une reprise à temps partiel qui vous permet d'avoir votre revenu quasi total

Est ce indiscret de vous demander votre âge?  à priori vous dépendez d'une bonne convention collective à moins que ce ne soit la fonction publique
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

bisane

@ Sen :
CiterEst ce indiscret de vous demander votre âge?

52 ans... c'est dans son profil...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

ombrelle69

Eh oui, j'ai 52 ans et ne suis pas dans la fonction publique.

Pour le retour à l'emploi, double problème : je suis plutôt en état d'hospitalisation, que j'ai refusée, donc ce qui est prévu est une hospitalisation en ambulatoire comme cela je peux aussi gérer un peu mes affaires, au 31 décembre, il semblerait que je risque un licenciement. J'ai déjà été une fois arrêtée pendant 3 ans et demi : la sécu m'avait proposée un passage en invalidité que j'avais refusé énergiquement ; puis j'avais repris en mi-temps thérapeutique puis à temps normal et patatra hospitalisation de nouveau.

Mais la première fois, je connaissais bien mon hiérarchique et mon directeur qui eux aussi me connaissaient bien moi et mes compétences. Là, le Directeur a changé, il est même déjà parti début 09 ; il y a un directeur par intérim ; mon hiérarchique quant à lui évolue sur Paris au 01-11. Bien sûr tout cela est source d'inquiétudes pour le moins, j'ai peur de perdre mon emploi dans lequel j'étais tout à fait à ma place. Mais ce n'est pas pour autant que je suis apte à le reprendre même à mi-temps et que j'y serai à ma place cette fois. J'ai un poste plutôt intellectuel, depuis janvier 2008, beaucoup de changements et de nouvelles connaissances à m'approprier  et je présente des déficiences psychiques : dépression trop longue, traitements, suicide loupé, alcool, (arrêté) tout cela n'est pas sans incidence sur mes capacités à mémoriser, à analyser, à coordonner et physiquement je suis sous alimentée donc avec très peu d'énergie. En fait, je n'ai pas du tout envie de vivre, je monopolise déjà pas mal d'énergie à ne pas me laisser tenter par la facilité paisible.

Quoiqu'il en soit, il faudrait vraiment que je préserve mon emploi. J'ai un niveau d'études correct mais dans mon état et avec la conjoncture, je ne me fais aucune illusion sur ma capacité à retrouver un emploi.

J'ai lancé un contact début juillet vers mon hiérarchique, pas de réponse. Je l'ai relancé cette semaine. A suivre.

En fait, je m'aperçois que ma grande question est : suis-je surendettée ? Puis-je m'en sortir seule ? Qu'est-ce que la BDF pourrait proposer pour m'aider si mon dossier s'avérait recevable ??

bisane

26 septembre 2010 à 23:31:49 #13 Dernière édition: 27 septembre 2010 à 09:01:02 par bisane »
Ombrelle, c'est en effet bien d'en venir au fait... et pardon de faire abstraction de toute compassion !

Oui, vous êtes surendettée.
Oui, votre dossier a toutes les chances d'être recevable.
Difficile par contre de dire si la commission vous invitera ou non à vendre votre appart...

Et je persiste... en m'en excusant !
Essayez vraiment de trouver le motif de la précédente irrecevabilité....
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

catsen

27 septembre 2010 à 08:58:22 #14 Dernière édition: 09 avril 2012 à 07:48:31 par Comailles »
Bonjour Ombrelle,

Votre situation professionnelle n'est guère facile.

Etes vous cadre?, si vous avez eu 3 ans de maintien de salaire, vous avez peut être droit à un complément salaire en étant en invalidité celà dépend du contrat de votre entreprise et il ne faut pas attendre d'être licenciée pour celà (prendre les coordonnées de votre contrat prévoyance entreprise et les contacter ils vous donneront la marche à suivre précisément)  

vous risquez de ne pas avoir d'autre choix que l'invalidité car pour prétendre aux droits aux allocations chomage il faut être apte à avoir un emploi

Etre en invalidité ne veut pas dire ne plus jamais retravailler. Par contre je crois que si vous retravaillez après une période d'invalidité vous ne pourrez plus avoir droit aux arrêts maladie pour le motif qui aura déclenché l'invalidité

Il va vous falloir simultanément gérer ces deux aspects de votre vie : financier et santé

A bientôt


Ce fil prenant des proportions démesurées en regard de la maintenance du forum, nous avons été contraints de le tronquer partiellement.
Mais vous pouvez retrouver l'intégralité de ses débuts ici :https://forum-entraide-surendettement.fr/archives/index.php?topic=2564.msg49822#msg49822
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

En haut