Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
25 septembre 2018 à 20:36:21

nouvelle numérotation du code civil

Démarré par feufolette, 09 juillet 2018 à 19:16:03

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

feufolette

09 juillet 2018 à 19:16:03 Dernière édition: 10 juillet 2018 à 07:48:17 par bisane »
merci à l'INC :  https://www.inc-conso.fr/content/aide-memoire-de-la-nouvelle-numerotation-du-code-civil

ça marche rarement dans ce sens, mais pour le fun :

article 1345 - mise en demeure d'accepter un paiement

l'artiste est menteur mais l'art est vérité (François Mauriac)

CcileV

Pratique ce mémo. Merci

Citation de: feufolette le 09 juillet 2018 à 19:16:03ça marche rarement dans ce sens, mais pour le fun :


C'est vrai que ce doit être rare...Quel serait l'intérêt du créancier ???
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

bisane

Merkik, Feuf !  ;)


Citation de: CcileV le 09 juillet 2018 à 20:26:42Quel serait l'intérêt du créancier ???

De se prévaloir d'impayés qui feraient courir les délais, voire de dénoncer un plan de redressement !  :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

feufolette

10 juillet 2018 à 09:35:34 #3 Dernière édition: 10 juillet 2018 à 19:20:34 par bisane »
d'autant que :

Article 1345-1   Si l'obstruction n'a pas pris fin dans les deux mois de la mise en demeure, le débiteur peut, lorsque l'obligation porte sur une somme d'argent, la consigner à la Caisse des dépôts et consignations ou, lorsque l'obligation porte sur la livraison d'une chose, séquestrer celle-ci auprès d'un gardien professionnel.
 

Si le séquestre de la chose est impossible ou trop onéreux, le juge peut en autoriser la vente amiable ou aux enchères publiques. Déduction faite des frais de la vente, le prix en est consigné à la Caisse des dépôts et consignations. 
   

La consignation ou le séquestre libère le débiteur à compter de leur notification au créancier.

article 1345-1 du code civil
l'artiste est menteur mais l'art est vérité (François Mauriac)

En haut