16 octobre 2019 à 19:57:30

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

RECOURS D'UN CRÉANCIER NE FAISANT PAS PARTIE DU DOSSIER DE SURENDETTEMENT

Démarré par Andromed, 08 février 2019 à 17:05:42

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

    Événements liés  Modifier l'événement Exporter un évènement Date
    recevabilité
En bas

Andromed

08 février 2019 à 17:05:42 Dernière édition: 08 février 2019 à 17:12:21 par Smilysoul »
Bonjour,

Suite à l'effacement total d'une créance de mon ex-mari par la BDF, étant co-emprunteur je me suis retrouvée avec une queue de crédit immo énorme sur le dos (crédit de 2007).
Après prise de conseil auprès de plusieurs acteurs (BDF, avocat, notaire...) j'ai due me résoudre à faire un plan de surendettement à titre personnel. Etant remariée, 2 enfants à charge, je tente de protéger ma cellule familiale.
Mon dossier à été monté avec cette dette unique, est déclaré recevable le 11/01/19.

Nous venions, mon mari et moi, de contracter il y a quelques mois un prêt immo pour construction auprès de notre banque. A cette époque, je ne savais rien du dossier de surendettement de mon ex mari, avec lequel je n'ai plus de contact. Et il s'est bien gardé de me dire : je vais me faire effacer ma dette, tu vas tous récolter mag3...

Pour faire bref, ma banque (du nouveau crédit) saisi le JEX pour "mauvaise foi" bien évidemment et a la volonté de s'opposer à la recevabilité de mon dossier. En ajoutant Elle-Même ses créances à mon dossier, alors qu'elle ni était pas.
C'est un dossier à titre perso, mon mari n'entre pas en compte dans ma queue de crédit antérieur et le crédit immo que nous venons de contracté à était basé à 70% sur ses rentrées d'argent. D'où son opposition également à inscrire "son" crédit dans mon dossier.

La BDF à informé ma banque dans un premier temps qu'ils ne pouvaient s'imposer créanciers, mais ils l'ont fait quand même.
Elle a ensuite précisé qu'ils n'avaient pas le droit d'inscrire le prêt qui n'est pas encore débloqué, mais ils ont télétransmit l'intégralité du prêt immo. En gros, chacun fait ce qu'il veut apparemment...

Nous avons été totalement transparent, avec notre banque, avec la BDF. J'ai monté mon dossier selon leurs conseils. Nous les avons informé à chaque étape. Peut-être un peu trop finalement...

Avez vous vu ce cas? Avez vous des pistes pour nous? La BDF de Paris nous dit qu'ils seront déboutés, qu'en pensez-vous?
On nous conseil de portez plainte.

Merci de votre retour,

Cordialement.

Smilysoul

08 février 2019 à 17:22:05 #1 Dernière édition: 08 février 2019 à 17:28:35 par Smilysoul »
Bonjour,

je tente de bien comprendre ...
Votre dossier est recevable ok !

Avec une seule dette, un premier crédit immobilier commun avec votre ex ...

Et vous n'avez pas inclus dans votre dossier un deuxième prêt immobilier que vous aviez obtenu avec votre mari il y a quelques mois  ?

si oui, ces deux crédits ont été validés par la même banque ? 
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

agathe

Depuis que votre ex mari etait en plan, avez vous recu un ou plusieurs courriers de cette banque.
Votre mari est il en capacite d'assumer le nouveau credit seul.

bisane

Citation de: Andromed le 08 février 2019 à 17:05:42Nous avons été totalement transparent, avec notre banque, avec la BDF. J'ai monté mon dossier selon leurs conseils.
Je suis un peu étonnée que la BDF vous ait conseillé de ne pas déclarer un crédit alors que c'est une obligation de déclarer tous les crédits...

Qu'est devenu l'ancien bien ?

Citation de: Andromed le 08 février 2019 à 17:05:42On nous conseil de portez plainte.
C'est qui, "on" ? Plainte contre quoi ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Andromed

08 février 2019 à 20:23:07 #4 Dernière édition: 08 février 2019 à 20:28:17 par Andromed »
Bonsoir,

Non les crédits ne sont pas de la même banque. Peut-être le même groupe...

Non, je n'ai pas inclus le dernier crédit car il est basé à 70% sur l'apport et les revenus de mon mari. Et notre maison étant en cours de construction, ceci peut-être lourd de conséquences. Mon mari peut donc en prendre la charge.

J'ai déjà subi une saisi attribution de mes liquidités, le week-end avant Noel...
Cet apport devait me servir à emprunter ma moitié de queue de crédit. Mais maintenant, sans apport et avec le double à rembourser, je n'avais plus d'autre solution.

Le bien lié a ce crédit à été vendu pour une bouchée de pain, dans un secteur où l'immobilier a chuté.

Mon ex mari a fait appel de la commission de surendettement, car l'effacement de la totalité de la queue de crédit ne lui suffisait pas apparemment, autres dettes.

Ce qui est marrant c'est que dans un premier temps, ma banque a essayée de nous faire un nouveau crédit pour rembourser ma queue de crédit. Et maintenant que j'ai due déposer mon dossier, ils s'y opposent.

J'attend aujourd'hui la convocation du JEX.


bisane

Citation de: Andromed le 08 février 2019 à 20:23:07Ce qui est marrant c'est que dans un premier temps, ma banque a essayée de nous faire un nouveau crédit pour rembourser ma queue de crédit. Et maintenant que j'ai due déposer mon dossier, ils s'y opposent.
Ben ça n'a rien de marrant ! Ce n'est pas du tout le même intérêt pour elle ! :P


Citation de: Andromed le 08 février 2019 à 20:23:07Non, je n'ai pas inclus le dernier crédit car il est basé à 70% sur l'apport et les revenus de mon mari.
Oui, vous l'avez déjà dit !
Mais ça ne change strictement rien : vous êtes bien co-empruntrice et cette dette devait être déclarée au dossier...


Le plus "simple" serait sans doute que vous désolidarisiez de ce crédit...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut