13 août 2020 à 14:50:48

Nouvelles:

Ce site est destiné à archiver les fils inactifs du Forum Entraide Surendettement.
Retourner au forum d'aide aux surendettés actif


Trop d'impayés pour pauvre étudiante

Démarré par Tiny, 25 janvier 2014 à 00:35:40

« précédent - suivant »
En bas

Tiny

Bonjour ou bonsoir, selon l'heure. Ce n'est pas forcément simple de venir parler de ce genre de choses mais j'ai franchement besoin de conseils, d'aides et un peu d'encouragements (voir même beaucoup) pour régler ce qui m'arrive...

J'ai 21 ans, bientôt 22, et je suis actuellement en étude pour un diplôme d'Etat, à savoir bac +3, et dans le social, la chose certainement la plus risible dans cette histoire. Je suis censée m'occuper des autres et je ne peux même pas m'occuper de moi, comme quoi... Je vis sur Nice pour mes études, avec techniquement un beau soleil, mais bon. Je suis aînée d'une "petite" famille nombreuse: ma soeur, de deux ans ma cadette, est aussi en étude sur Nice, et nos frères, des petits jumeaux qui viennent d'avoir 9 ans, sont encore au primaire et donc chez nos parents.

Ma famille ne roule guère sur l'or. Suite à des licenciements économiques dans son entreprise alors que nous vivions en Bourgogne, mon père est partit dans le Sud, où était tout le reste de notre famille, pour trouver du boulot et nous l'avons rejoint quelques mois après. Nous avons transités un peu chez notre tante, qui avait ses propres enfants à charge, puis un petit appart' d'où nous sommes partis avec la naissance de mes frères, car 4 enfants dans un deux pièces, c'est pas le pied. Nous avons pas mal déménagé depuis. Mes parents sont tous les deux agents d'entretien, ma mère bosse quelques heures à peine d'ailleurs. C'est il y a un peu plus de deux ans que j'ai compris que la situation n'était pas très bonne, quand un huissier a débarqué chez mes parents pour les expulser. Ma mère a réussit à faire retardé le départ, on est partit un peu plus tard, une partie chez une tante, l'autre chez une autre, avant de retrouver un appartement dans un coin assez isolé.

De mon côté, j'ai obtenu une bourse et un logement étudiant. Je vis donc sur Nice et revient de moins en moins chez mes parents du fait que les transports sont un peu... Hum, on va dire "chiant" pour se rendre jusqu'à chez eux, à la limite de l'arrière pays. Et puis j'aime assez mon indépendance.

Quand je suis devenu majeur, mes parents m'avaient ouvert un compte dans la célèbre banque jaune car je travaillais (et travaille toujours) pendant les étés. Cependant, il y a deux ans, quand j'ai voulu passer mon permis et donc bénéficier du prêt à 1€ par jour, on s'est rendu compte que, pour eux en tout cas, il fallait absolument que mes parents se portent garants, hors ils sont en interdits bancaires. J'ai donc pris la décision d'ouvrir un compte dans une banque populaire de nom, banque chez qui était ma grand-mère et qui me disait, d'après son propre conseiller, que je pourrais l'avoir une fois là-bas.

A l'ouverture de ce compte, j'ai obtenu un chéquier, chose nouvelle pour moi mais que je trouvais pratique, histoire de pouvoir régler mon loyer de chambre étudiante sans devoir calculer pour ne pas dépasser le plafond de mon ancienne carte bleue. J'ai donc fait basculer à la rentrée suivante ma bourse sur ce nouveau compte, mes frais de téléphone, et je pensais que tout irait bien.

C'était une période où, pour des raisons de praticités, mes parents se faisaient livrer les courses à domicile car ils n'ont pas de voiture. Le paiement se faisant par chèque, j'en signais un et ma mère posait l'argent sur mon compte et tout allait bien. Au début. Après, ça a dérapé: mon père a eu un accident assez grave de la route, donc arrêt du travail pendant presque trois mois. Malgré les indemnités et le salaire, très maigre, de ma mère, des factures se sont accumulées pour eux. Quand EDF est venu au domicile familiale pour "couper l'électricité", j'ai fais un chèque où je n'ai jamais reçu l'argent. Puis je suis partie en stage, j'ai été occupé par mes études et j'avoue avoir baissé la tête et laisser faire quand ma mère disait qu'elle allait s'en occuper.

Dans ma fameuse banque populaire, j'ai eu au même moment trois conseillers bancaires "nouveaux" en quatre mois, plus une remplaçante. Étonnement, c'est la seule qui, voyant un peu mes problèmes à tout régler, c'est arrangé pour me faire rembourser quelques frais bancaires "abusifs" (du style "on paye pas votre forfait de 20€ car vous avez pas assez sur votre compte mais on vous prend 20€ de frais de rejet derrière").

En septembre dernier, première surprise: bien qu'ayant sur mon compte de l'argent que je voyais en ligne, impossible de retirer. A l'intérieur de l'agence, pareil, on me dit de prendre sur mon livret A les pauvres 50€ qui y sont. J'apprendrais de mon nouveau conseiller que de nombreux chèques sont en attente de paiement, à ma grande surprise. Autre nouvelle plombante: on me refuse le droit d'utiliser ma carte bleue, même pour retirer de l'argent, je suis donc obligé d'aller dans une agence pour retirer ma bourse. Conseiller en vacances, puis en formation, et tout le blabla habituel. J'essaye de m'arranger comme je peux.

En décembre, bonne nouvelle, j'obtiens le droit à l'APL, qui sera directement versée au CROUS, donc je n'ai plus que la moitié de mon loyer à régler. Rétroactivité oblige, l'APL passe deux fois ce mois-ci et je pensais pouvoir passer Noël tranquille... Sauf que le couperet tombe: quatre chèques sont présentés sont mon compte, les quatre sont rejetés, 50€ de frais pour chacun, donc 200€ qui partent d'un coup. Avec des cadeaux déjà payés et une semaine de vacances dans mon stage, je finis l'année sur le fil du rasoir, ma grand-mère m'a donné un peu d'argent pour me permettre de tenir. Ma mère de son côté assure ne pas avoir touché à mon chéquier et ne pas savoir quels sont les chèques en question.

Janvier arrive, ma bourse aussi, avec du retard, je l'ai presque toute retiré en liquide pour la poser sur mon ancien compte banque jaune que je n'avais jamais clôturé et où je peux toujours utiliser ma carte. Monsieur mon conseiller redonne signe de vie, mais ce sont la plupart du temps des menaces déguisées "vous allez être en interdit bancaire... Nous ne pouvons pas faire de geste... Payer rapidement".

Je suis rentrée chez mes parents ce week-end. Je me suis rendue compte que mes lettres de mes deux banques arrivaient toujours là-bas: plusieurs lettres demandant de payer, mes relevés de compte et une lettre disant que je suis en interdit bancaire. Et là, surprise en fouillant mes tiroirs: mon chéquier y est, avec l'écriture de ma mère sur plusieurs talons de chèques, même en janvier et un inscrit qui passera en février. Je râle/gueule un bon coup avant de comprendre qu'elle est dans une spirale désormais: EDF revient à chaque fois pour être payé, elle refait un chèque qui est rejeté, ils reviennent, elle recommence... Histoire de se donner du temps mais m'enfonçant moi davantage.

Cependant, je ne peux pas trop lui en vouloir, je comprend qu'elle a du mal à joindre les deux bouts, son salaire ne compte franchement pour rien, donc elle vit avec mes frères sur celui de notre père. Cela limite aussi tout ce que pourrait avoir/faire mes frères: pas d'activités sportives, rarement des jouets sauf pour Noël (et leur anniversaire début décembre) et des habits d'occasions/donnés pour la plupart. Ma soeur et moi sommes assez indépendantes, heureusement pour elle, sinon ils n'y arriveraient plus. De plus, j'ai l'impression que le sort s'acharne contre nous car le seul ordinateur de la famille vient de tomber en panne et il faudra certainement racheter une tour, ect...

Je suis donc dans une situation peu enviable: plus le droit à utiliser ma carte bancaire dans ma banque principale, plus de 3 000€ de chèques impayés dont la plupart sont pour EDF, une partie de ma bourse qui part en frais... J'ai l'impression que mon conseiller bancaire ne s'intéresse pas, voir ne crois pas, à mon histoire et à part me menacer de frais et autres, ne fait franchement rien pour m'aider.

Lundi, je vais appeler l'assistante sociale du CROUS pour tenter de faire rapatrier ma bourse en urgence sur mon compte à la banque jaune, et faire passer mon forfait téléphonique là-bas désormais mais les chèques déjà présents sur mon compte ainsi que les frais de rejet me portent atteinte. Quand j'aurais mon diplôme, je compte quitter la région pour chercher du boulot ailleurs mais ce sera dur sans permis et encore plus si je ne peux pas trouver un logement à cause de mon interdiction bancaire. Je ne veux pas faire de crédits à la conso' pour régler mes dettes car ce serait pire que tout, donc je ne sais pas du tout quoi faire.

Y a-t-il un moyen "d'obliger ma banque" à me fournir un listing des chèques en attentes avec les sommes et les organismes où je devrais payer car ma mère ne les as pas tous indiqué ? En une année, je vois mal comment on pourrait avoir 3 000€ d'impayés à EDF... Un chèque en annulait-il un autre ? Si oui, y-a-t-il moyen de récupérer les anciens chèques pour au moins baisser cette dette ? Et comment payer désormais ? La situation budgétaire de ma famille ne permettra pas à mes parents de payer tout ça, c'est clair.

Je cherche désespérément des conseils et de l'aide maintenant. J'ai la "chance" de ne pas avoir trop de frais à payer jusqu'à juin, date d'arrêt de ma bourse, mais ensuite ? Avec un mémoire en fin d'année, mes examens et un stage en cours, dur de s'occuper de tout ça...

Je joins mon tableau de situation financière à mon message.

Et au final, malgré mon appréhension, je suis quand même contente d'avoir pu enfin "parler", mettre à plat tout ça sur ce forum...
Merci pour les conseils que vous pourrez me fournir, merci d'avance.

Comailles

Bonjour et bienvenue,


Votre maman ne se souvient pas du montant des chèques ?

Vos parents devraient ansolument déposer un dossier BDF ;)

bisane

Hébé !  :P


Bonne idée, le RDV avec l'AS !


Citation de: Comailles le 25 janvier 2014 à 09:13:49Vos parents devraient ansolument déposer un dossier BDF ;)

... en vous faisant une reconnaissance de dette...
Et je crois que vous devriez en déposer un aussi.

Attention, car l'interdiction d'utiliser la carte bancaire, si elle est déclarée, ce qui est la procédure normale, s'étend à tous les comptes bancaires !

La banque est tenue de vous lister les chèques impayés.
Si vous n'avez pas tous les justificatifs, elle serait en tort. Mais je doute que ce soit le cas...

Tenez bon !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut