10 août 2020 à 07:01:03

Nouvelles:

Ce site est destiné à archiver les fils inactifs du Forum Entraide Surendettement.
Retourner au forum d'aide aux surendettés actif


Je me lance..

Démarré par Nelly, 08 février 2014 à 14:25:23

« précédent - suivant »
En bas

Nelly

08 février 2014 à 14:25:23 Dernière édition: 08 février 2014 à 14:27:39 par Nelly »
...et non sans mal, comme beaucoup je suppose.

Bonjour à tous

Je m’appelle Nelly et ai 37 ans, sans enfant. Je  travaille en tant que comptable (...le comble).
C’est un travail que j’aime bien et je m’entends bien avec mes collègues. Cette partie de ma vie va plutôt bien, et je m’emploie à la maintenir à flot.

Mais l’autre partie...

Je pense que mes problèmes ont commencé à l’âge de 8 ans, et n’ont jamais été réglés psychologiquement. Une mauvaise rencontre masculine, un prédateur qui ne m’a pas demandé mon avis.
Nota bene : je suis célibataire depuis longtemps . Les hommes et moi c’est compliqué :-\

Je n’en ai jamais parlé à personne. J’étais une petite fille très discrète, sage, ne pas faire de vagues, surtout pas...qu’on m’oublie, et je me suis oubliée aussi.
J’ai sombré dans les addictions qui tournent de l’une à l’autre : jeux vidéos (pendant environ 2/3 ans) , puis nourriture (beaucoup de poids pris pendant 4 ans), puis sport (suite à un régime, j’ai traversé une lourde addiction pendant environ 2 ans) et maintenant boulimie (nourriture + WC pour ne pas trop grossir). J’ai d’ailleurs mis du temps à comprendre que tout ceci n’était pas la cause de mon problème, mais la conséquence d’une maladie bien plus sourde.

C’est cette dernière qui me ruine. Avec la boulimie, je mange des quantités inhumaines et m’en "débarasse". Parfois c’est sans fin. Les seuls repas normaux que je fais sont le midi à la cantine. Le soir, c’est la cata. Le WE c’est un désastre. C’est devenu une drogue don je ne parviens plus à me passer.

Je suis devenue un monstre. J’ai un budget d’environ 800€ par mois de nourriture (hé oui, je sais...si vous saviez comme j’ai honte. Heureusement que j’écris d’ailleurs, je ne peux pas en parler, je bloque totalement). Je pense que pour des personnes normales, c’est monstrueux et difficile à imaginer. Pourtant cela existe bel et bien. Bien sur, je ne prends que du ultra pas cher. chez int** ils ont une marque très très peu chère, heureusement..

Je lutte avec ma psy, mais c’est long. L’agression et mon mutisme pendant mon adolescence ont laissé de gros sacs de noeuds se former. Se conjugue l’immense fatigue qui en résulte, mon corps ne supporte plus de vivre avec une "gastro" en permanence.

Et tout cela me conduit ici. Je ne dépense rien d’autre que la nourriture. Jamais d’habit, ou vraiment mais alors vraiment très peu, pas de vacances, je n’ai pas de voiture non plus. J’ai fais une croix sur ça. Mais pas sur ma "drogue".
Crédits sur crédits, aujourd’hui je sens que je ne maitrise plus. Et ce stress n’arrange rien de chez rien.
Et ma hantise se profile à l’horizon : je commence à regarder les émissions de relooking à la TV, je commence à entrer dans les magasins et à essayer, et moi qui n’avais jamais fais (ôh grand jamais) attention à la mode, ça commence à me plaire, je le sens, je me sens attirée..j’arrive encore à reposer, mais ça me coute psychologiquement. Combien de temps avant de tenir..
Vu mes comportements addictifs, je suis terrorisée par l’achat compulsif.

Alors je pense à monter un dossier à la BDF. Comme un "garde fou", comme une bequille qui me dirait que faire et me donnerait des limites. Et surtout, une aide pour pouvoir rassurer mes créanciers et alléger mes mensualités. Je peux payer, mais peu , même si je dois le faire toute ma vie.

Je vous joints mon dossier excel, si certains ont la gentillesse de regarder. Ma situation n’est pas encore dramatique, à mon sens redressable, mais je chute
Ma pire crainte : les saisies sur salaire. Las bas, au travail, c’est le "monde où ça va encore pas trop mal". Je fais bonne figure. J’ai si peur que tout cela ne se sache..

Je vous remercie d’avoir lu ce message, dont je m’excuse pour la longueur, je crois que j’avais besoin d’en parler un peu

a bientôt
Nelly

BRUYERE

Bonjour Nelly,

Tout d'abord bravo d'avoir eu le courage de venir ici et de parler de vos problèmes..

Nous allons faire pour le mieux pour vous aider..

Votre endettement n'est effectivement pas encore  trop important..

Vous êtes donc suivie par un psy ?

Je signale votre message, vous allez avoir d'autres réponses.
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

BRUYERE

Bonjour et bienvenue à vous !

1 - Tout d'abord merci de lire ces billets ! (clic sur le texte en bleu pour accéder aux informations
)

- vous n'arrivez plus à gérer votre budget : que faire
- Liens et informations utiles sur le surendettement


2 - pouvez vous remplir le tableau se trouvant sur ce fil et le mettre dans votre premier message ? Merci d'avance !
Tableau résumant la situation financière


3 - Un peu plus long ... pouvez vous nous raconter ce qui vous a amené au surendettement ?
- cela nous permettra de mieux connaitre votre situation !
- nous vous aiderons du mieux que nous pourrons !
- Sur ce site aucun jugement ni critique ! c'est un forum d'entraide !

prenez le temps de tout lire, de remplir ... puis de poser vos questions précises.
Nous nous efforcerons d'y répondre de notre mieux.

Voir également  les lettres types :

lettres type (modèles)
ainsi que :
Trucs et astuces pour filtrer vos appels !!!

et pour terminer...
nous vous rappelons que vous pouvez à tout moment accéder :
- à vos messages personnels (en haut à droite de la page)

- au mode d'emploi
- au plan-guide du forum
- qu'il est toujours conseillé de se rapprocher de :
   ->  l'
association cresus
   -> ou autre  association de défense de consommateurs
   -> et/ou d'un travailleur social (conseillère ESF ou Assistante Sociale
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

Nelly

oh déjà une réponse? merci!!!!

En effet, je me suis décidée à en parler à un psy. J’en avais très peur (et surtout très très honte), mais bon, il faut bien agir!
Elle est très douce, mais en restant juste, et a l’habitude des problèmes d’addiction. J’ai fait appel au corps médical car j’ai vraiment envie de m’en sortir (et pourquoi pas de vivre ma vie à deux un jour^^ J’en rêve secrètement :)
c’est long, car on tente de remonter "à la source", et je bloque.

J’ai également déposé depuis le début d’année 2014 pas mal de CV pour travailler le WE (n’importe quel job me conviendrait). Ca m’occuperait, me permettrait de fuir ma maison et mes placards, et m’aiderait à payer mes créanciers. J’espère un petit job de serveuse par exemple, mais nous sommes nombreux à chercher des petits boulots le WE.

Merci pour votre accueil. Je continue à lire ce forum, j’ai des tonnes de choses à connaitre sur les aspects juridiques, financiers et administratifs des problèmes liés à l’endettement.
A très bientôt
Nelly

nounours

Vous avez fait le bon choix, je rejoins Bruyère l'endettement n'est pas énorme

parler est le premier pas du bien être

courage :-* :-* :-* :-*
j'ai arrêté de rêver et pourtant j'y crois encore

ombrelle69

Bonjour et bienvenue,

Le passage d'une addiction à l'autre existe bel et bien notamment pour les personnes qui ont subi un ou des traumatismes.

En effet il en résulte souvent une perte de confiance en soi, une culpabilité, un repli sur soi.

Courage pour le travail avec votre psy. Ne lui épargnez aucune information.

:-*

zorah0412

Je salue aussi votre détermination !  bbbo bbbo bbbo bbbo


Chapeau bas!


Vous n'êtes pas épargnée par la vie  :P


:-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-* :-*
mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

Nelly

08 février 2014 à 16:33:02 #7 Dernière édition: 08 février 2014 à 16:39:07 par Nelly »
Merci à tous pour vos encouragements. Ca fait un bien fou ne se pas se sentir jugée et exclue, d’autant qu’en général on est déjà très honteux de ces situations.
Merci, ça permet de ne pas baisser les bras.
Je lisais ici et là les différents sujets, votre aide est réellement précieuse. Chapeau bas à vous surtout, et à tout le temps que vous consacrez. Ca donne vraiment envie de retrouver "le droit chemin"
Il y en a des choses à savoir côté administratif & juridique, de dieu, c’est moins drôle à lire que mon auteur préféré (Molière^^)  ::)

J’avais aussi pour idée de demander à faire des heures sup à mon travail, et des WE, un peu comme des "astreintes", avec paiement sous forme de prime par exemple. On a beaucoup de travail, notamment lorsqu’il faut faire les arrêtés de compte mensuels, et sommes peu nombreux. J’ai peur qu’on me pose des questions, mais je vais quand même tenter ma chance. J’espère que c’est autorisé légalement.

BRUYERE

Dans votre cas, un dossier BdF n'est pas forcément la meilleure solution, car les mensualités seraient  plus élevées que vos actuels remboursements >:( ..
D'un autre côté, vous n'en auriez  pas pour très longtemps à tout rembourser...

Il faudrait arriver à résorber votre découvert.. peut-être en plus de la psy, vous faire aider d'une Conseillère en Economie Sociale et Familiale (CESF)

Et étudier aussi la possibilité de demander un délai de grâce ...

Il existe des solutions .. et vous avez très bien fait de ne pas  laisser  se dégrader la situation  ;)
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

zorah0412

bruyère très pragmatique comme à son habitude! bbbo bbbo bbbo bbbo bbbo bbbo


suivez bien ses bons conseils ;)


Et ici, la honte, on apprend à la mettre au placard ;)


:-* :-* :-* :-* :-* :-*
mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

Nelly

09 février 2014 à 00:08:21 #10 Dernière édition: 09 février 2014 à 00:12:16 par Nelly »
Vous me rassurez quand même, ça signifierait que j’ai encore une chance de m’en tirer. Je vais demander l’aide au CESF, je ne connaissais pas, merci!

Je sens que je vais bientôt avoir le courage d’avouer ça à ma famille. J’ai bien failli à noel.
Ils se doutent que je ne suis pas bien, mais "ça", probablement pas. J’ai eu une période sport-anorexie, j’étais très mince, voire maigre, ils feront vite les parallèles qui s’imposent. Je les crois compréhensifs, j’espère avoir raison

Ca m’a fait du bien de l’écrire en tout cas. Je me suis sentie presque légère toute la journée

C’est vraiment chouette ce que vous faites. Je pense qu’on ne vous le dira jamais assez : mer-ci!

bisane

09 février 2014 à 12:19:17 #11 Dernière édition: 22 février 2014 à 23:52:57 par bisane »
J'arrive avec quelques trains de retard...
Voici ce que j'allais écrire, au fil de ma lecture, mais avant d'avoir pris connaissance du dernier post de Bruyère  ;)
Je le mets quand-même, car il semble bien évident que le surendettement n'est pas votre principal problème !


CiterAlors je pense à monter un dossier à la BDF. Comme un "garde fou", comme une bequille qui me dirait que faire et me donnerait des limites

C'est tout à votre honneur !  bbbo bbbo bbbo
Mais parfaitement illusoire....  :P


Je m'explique...


Une addiction, ça ne se traite pas en mode guillotine... sauf à la transférer sur aune autre... ce que vous pressentez bien, puisque vous craignez la "chute" dans les achats compulsifs... (qui, au passage, seraient un moindre mal, au moins en termes de santé !  ;) )
Il est des béquilles plus efficaces, comme, par exemple, une CESF, qui vous accompagnera pas à pas, et représentera surtout une présence humaine ! Quand bien même elles serait un tantinet castratrice...  :P
Il existe par ailleurs 2 associations par chez vous, qui pourraient aussi remplir ce rôle de "référence" :
Citation de: bisane le 08 février 2010 à 00:48:58- en Seine et Marne (77) :
   -> Les 4 AS - Accueil Aide Assistance Administrative aux Surendettés
   -> Info-Dettes et Surendettement


L'idée d'en parler à votre famille me paraît essentielle... quel que soit le temps que cette démarche devra prendre.
Je le caricature : sortez vous de la tête l'idée d'un "aveu"... vous n'êtes pas coupable (quel terme !  :P ), mais bel et bien victime !  >:(

Le chemin sera sans doute long, mais rien que le fait d'avoir écrit ici la première page d'un nouveau livre devrait vous permettre de le parcourir.  ;)

xxl! xxl! xxl! xxl! xxl!
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Nelly

22 février 2014 à 23:09:48 #12 Dernière édition: 22 février 2014 à 23:15:00 par Nelly »
Bonsoir à tous!

Je venais donner un peu des news et en prendre de certains dont j’ai lu l’histoire.
Vous avez eu la gentillesse de m’aiguiller, aussi je pense souvent à ce forum.
Je suis allée voir une association, ainsi que l’assistance sociale de ma ville. Autre que financier, les entretiens tournent souvent autour de mon problème d’addiction.
On m’a conseillé un CMP (centre médical gratuit) en + de ma psy. J’ai bientôt aussi un RDV avec un addictologue.

Alors l’ironie est que je me suis remise aux jeux vidéos. Ce sont des jeux en ligne, et en groupe. Nous nous donnons RDV à 19h, plus le temps de faire mes crises donc je mange très peu..! Une addiction chasse l’autre.
Mais intellectuellement, je "m’accorde" cette addiction aux jeux, car elle ne coute que 7.50€ d’abonnement par mois...J’arrive à décrocher à 22h, donc je n’ai plus les "mauvaises" conséquences des nuits blanches.

Ce mois-ci  j’ai pu renflouer une partie de mon découvert et rembourser le plus urgent, mon budget nourriture ayant de fait drastiquement diminué. Je mets un peu de côté pour une thérapie de groupe.

Cela me fait du bien aussi de parler, j’ai le sentiment "d’évacuer" ce qui s’est entassé depuis mes 8 ans.

Comme je suis toujours devant mon PC et que n’aime pas trop les musiques proposées par les jeux, je mets en son les cours en ligne, les fameux MOOC (massive open course) proposés par les grandes universités américaines. J’écoute les cours de finance, d’économie, et ça me fait réapprendre l’anglais à toute vitesse. Ca me plait, et me donne envie de reprendre des études pour le "fun". j’ai toujours aimé apprendre.

Voilà donc, en attendant que ma tête se répare, j’espère pourvoir rembourser et repartir un peu à zéro ou presque. Et je sens que les pièces  du puzzle se remettent dans l’ordre petit à petit. C’est long, il me faut faire preuve de patience

VOus m’avez accueillie sans me juger, et pour cela, je vous suis vraiment reconnaissante.
Vous donnez beaucoup de temps et de patience, ça fait du bien de savoir qu’il existe des personnes comme vous. Je sais que le jour où je m’en sortirai, je redonnerai l’aide qu’on m’a apportée à mon tour.

Bonne chance à tous
Nelly

Comailles

 bbbo bbbo bbbo bbbo bbbo

Merci pour ces bonnes nouvelles!

bisane

 xxl! xxl! xxl! xxl! xxl! pour que de nouveaux horizons s'ouvrent à vous !
Et merci d'avoir pris le temps de nous donner des nouvelles !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut