Lettre de saisine de pacofree

Démarré par pacofree, 19 juillet 2014 à 00:56:40

« précédent - suivant »
En bas

pacofree

Bonsoir à tous.
Voici notre lettre de saisine.
Pouvez vous nous dire ce que vous en pensez.
Merci par avance.

bisane

Par la présente, nous sollicitons le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L.331-1 et suivants du code de la consommation.
Nous allons en effet nous trouver dans l'impossibilité de faire face à nos échéances.

Nous avons contracté pendant plusieurs années des prêts, qui  au départ correspondaient à notre capacité de remboursement, mais commencent réellement à rendre difficile, voire impossible la gestion du quotidien.
Nous avons toujours honoré tous nos créanciers, mais en utilisant les réserves mises à notre disposition et en souscrivant des prêts afin de pour payer nos échéances tous les mois. Nous étions persuadés que cela nous aiderait  à équilibrer notre budget.




Le reste est BEAUCOUP trop détaillé !!!! ;)

Essayez d'expliquer juste, ce qui, actuellement, vous empêche d'honorer vos crédits...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

SkarO

Bonjour Paco,


Là je vous avoue que j'ai pas tout lu! :D  Imaginez la tête du gestionnaire qui se retrouve face à cette épaisseur! ffouR


Dans un premier temps, est-ce que vous pouvez répondre à ces questions, en faisant juste un petit paragraphe pour chacune, le plus clair possible mais bien détaillé en terme de dates (mois/année)?


- Quelle est, ou quelles sont les raisons principales de votre endettement? (ex: Perte d'emploi, maladie...)
- Quelles ont été vos actions pour tenter de vous sortir de votre situation d'endettement? (même si ces actions consistent en négociations qui n'ont pas abouti ou en reprise de crédit)
- Quelle est la situation à ce jour? (situation familiale, emploi, logement...)
- Rapide récapitulatif de votre situation économique à ce jour (montants des salaires et autres entrées d'argent, montant des charges fixes totales, montant des remboursements. Et total entrées - sorties.


- Très important: Il va falloir être très clair sur les deux derniers prêts: 2900 euros et 900 euros si je ne me trompe pas. Il faudrait détailler clairement pourquoi vous les avez souscris et à quoi ils ont effectivement servis.


On va déjà partir de ça. Je vais lire votre lettre cet après-midi. :)
"Vivre simplement... Pour que simplement d'autres puissent vivre." Gandhi

agathe

N'oubliez pas que tous les chiffres sont dans votre dossier, il faut simplement dire ce qui vous amène à déposer, ne détaillez pas sinon le gestionnaire aura du mal à tout lire et a tout retenir. Ressortez les faits les plus marquants après s.il y a besoin d'explication la BDF vous joindra.

SkarO

Il y a en fait beaucoup de redondance dans votre lettre de saisine, un grand manque de clarté car les faits ne sont pas reliés à une chronologie simple.
On finit par ne plus savoir le nombre de prêts et de rachats.

J'ai largement éclairci, en tentant de sortir les faits marquants.

Reprendre, par année, les faits marquants:

CiterJe retiens d'abord : Premières souscriptions de prêts en ???, lors de l' installation dans un logement plus grand, suite à la naissance de votre fille, la nécessité de changer de voiture.

En 2004 : Rachat de crédit par votre banque. (rahat de tous les crédits?)
Octobre 2004 : Promesse d'un emploi pour Monsieur, emménagement et augmentation significative des factures de chauffage (C'est à dire?) + nouveau prêt pour ameublement (combien?) + prêt voiture (combien?) et encore une voiture suite désistement garde d'enfant (prêt là aussi ? Combien?)

Puis déménagement et chômage de votre compagnon. (A quelle date le chômage, déménagement ?)

2006 : Embauche de votre mari et rachat de prêt ? Quelles conditions le rachat, et rachat de quels prêts ?
   Maladie de votre maman, qui engendre des frais pour la soutenir, jusqu'à son décès en 2008. Cette situation entraîne un suivi psychologique pour vous et votre fille. Vous avez des justificatifs pour les frais médicaux concernant votre fille et vous-même ?

   Achat de voiture, avec nouveau prêt.

Date ? Déménagement pour la Bretagne suite à la vente de l'appartement que louiez. Perte de salaire pour votre mari et pour vous car trajets plus longs. Je ne comprends pas l'histoire des voitures. Vous faîtes un rachat de prêts (de quels prêts?) et vous piochez dans une réserve restée ouverte malgré le rachat ?

Date ? Mariage. Naissance de votre fils et perte de salaire pour vous.

Date ? Maladie du Papa de votre mari, suivi psy de celui-ci.  Vous avez des justificatifs pour les frais médicaux ?

Date ? Déménagement + attente reprise de poste à Lyon pour Madame, perte de salaire + frais liés au déménagement.

Date ? Nouveau déménagement pour un endroit plus calme. Avec des frais. Et tentative de rétablissement : Réduction des frais (lesquels ?), vente d'une voiture (combien et qu'avez-vous fait avec l'argent ?) La partie sur le futur de votre mari quant à son travail est à noter, mais le reste étant hypothétique ou s'annulant (les impôts par exemple) inutile de le mentionner.


Ca peut peut-être vous servir de base pour écrire votre lettre et nous la soumettre à nouveau.
"Vivre simplement... Pour que simplement d'autres puissent vivre." Gandhi

pacofree

22 juillet 2014 à 01:49:16 #5 Dernière édition: 22 juillet 2014 à 01:54:41 par pacofree »
Bonsoir à tous et merci encore pour votre aide.


Voici la lettre corrigée.


Pouvez vous, svp nous donner votre avis.


Merci par avance

bisane

J'ai recopié votre lettre ici, car certaines personnes ne peuvent pas ouvrir les documents dans le format où vous l'avez enregistré.

Mais je ne peux que me répéter : c'est BEAUCOUP trop long !!!!
Il ne s'agit pas de raconter votre vie à la BDF, mais de lui donner la possibilité de se faire RAPIDEMENT une idée de votre situation !  ;)
Si vous y tenez, ce qui semble être le cas, vous pourrez joindre le résumé de ce parcours dans le dossier lui-même.

Quelque chose du genre :
Nos parcours professionnels émaillés de nombreux déménagements ont perpétuellement déstabilisé notre équilibre financier depuis notre 1er emménagement commun en 2001.
Notre situation actuelle est la suivante :
- monsieur est..
- madame est......
- nous avons 2 enfants de xx et xx ans
- nos revenus
- nos charges
- nos crédits

devrait amplement suffire !



Par la présente, nous sollicitons le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L.331-1 et suivants du code de la consommation.
Nous allons en effet nous trouver dans l'impossibilité de faire face à nos échéances.

Nous avons contracté pendant plusieurs années des prêts, qui au départ correspondaient à notre capacité de remboursement, mais commencent réellement à rendre difficile, voire impossible la gestion du quotidien. Nous avons toujours honoré tous nos créanciers, mais en utilisant les réserves mises à notre disposition et en souscrivant des prêts afin de pouvoir payer nos échéances tous les mois. Nous étions persuadés que cela nous aiderait à équilibrer notre budget.

2001 : mon mari et moi emménageons dans un F2, nous avions chacun un contrat CDI de 30 heures. Suite au décès de son patron, mon mari a trouvé des missions intérimaires, puis une longue mission à Mérial. j'ai quitté mon emploi pour une meilleure situation et finalement, je me suis retrouvée au chômage.
2002 : Naissance de notre fille, situation un peu difficile financièrement, frais divers.
Début 2004, j'ai trouvé un poste dans la société où je travaille actuellement. En octobre 2004, nous avons pris un appartement F3.
2005 : Mérial avait proposé à mon mari de l'embaucher, mais cela s'est pas fait suite à fermeture du site. Nous sommes obligés de déménager à nouveau pour un appartement au loyer moins élevé.
Septembre 2006 : embauche de mon mari à Sanofi.
Fin 2006 : ma maman a un cancer, elle habite à Roanne et je dois effectuer beaucoup de trajets. Nous avons décidé de reprendre un plus grand appartement pour qu'elle vienne habiter avec nous, suite aux conseils du médecin m'informant de la gravité de son cas après opération.
Février 2008 : décès de ma maman, beaucoup de choses à gérer, nouveaux crédits pour tout payer.
2010 : nous sommes obligés de déménager car le propriétaire a mis en vente l'appartement que nous habitions.
Mai 2011 : nous décidons  de partir rejoindre ma belle-soeur en Bretagne, nous avons tous les deux obtenus une mutation dans nos entreprises respectives. De plus, nous avons eu un rachat de crédit de 826 euros de mensualité, les réserves sont restées ouvertes  et ils ont laissé un prêt de 320 euros de mensualité, afin que le dossier passe.
Décembre 2011 nous nous sommes mariés.
2012 : mon mari apprend que son papa à la sclérose en plaque, il fait beaucoup de trajets pour aller le voir. Naissance de notre fils, beaucoup de frais divers.
Janvier 2013 : nous avons cherché une nourrice pour notre fils, elle ne pouvait commencer qu'à partir de mi-janvier, j'ai prolongé mon congé maternité par des vacances et la CAF m'ayant mal informée je n'ai pas eu de salaire durant tout le mois de janvier. Rien ne va et nous décidons de repartir à Lyon.
Mai 2013 : nous repartons à Lyon. Pour pouvoir gérer l'absence de mon mari la semaine (déjà en poste à Lyon), les enfants et le déménagement, j'ai pris un congé parental total pendant trois mois où je ne percevais que 700 euros par mois, le temps que je reprenne un poste en juillet dans mon entreprise à Lyon. Nous avons pris un appartement qu'il nous a fallu quitter en février 2014.
Pour l'instant, notre enfant n'est pas gardé, mais il devrait l'être à la rentrée au moins une fois dans la semaine suite aux futures formations de mon mari. Suite à une dépression et agoraphobie, mon mari nécessite un suivi avec une psychologue thérapeute durant un certain temps.
Notre lettre est assez longue, mais nous devions vous expliquer pourquoi nous en sommes arrivés là. A avoir peur du surendettement et penser que nous pourrions nous en sortir, nous n'avons fait qu'aggraver notre situation financière et fragilisé notre quotidien.
A ce jour, nous sommes mariés, avons 2 enfants à charge, en CDI tous les deux, nous avons comme revenus 4200 euros mensuel si on compte les primes d'intéressement et de participation ainsi que les treizième et quatorzième mois divisées par douze. Les mensualités de crédit s'élèvent à 3000 euros, pour une dette totale de 130 000 euros. Les mensualités sont devenues trop élevées par rapport à nos ressources, les acomptes sur salaires finissent par ne plus suffire.
Vous constaterez que dans l'état actuel des choses, nous ne pouvons plus honorer nos créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de notre foyer et assurer ses besoins vitaux. Nous ne pourrons pas nous en sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre commission.
Nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation actuelle.
Nous nous tenons à votre disposition pour toutes informations complémentaires que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.
Nous vous remercions de votre attention et nous vous prions d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.

Signature
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut