27 juin 2019 à 12:46:50

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Le début de la panique... c'est maintenant!

Démarré par LiliTouteSeule, 29 avril 2016 à 11:31:37

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

LiliTouteSeule

29 avril 2016 à 11:31:37 Dernière édition: 04 janvier 2019 à 18:46:28 par bisane »
Lili et Nunu sont sur un bateau. Le bateau prend l'eau, qu'est-ce qui reste ? ... un foyer en perdition :-/


Bon, mon intro était nulle. Bonjour ! Je suis Lili, et Nunu c'est mon compagnon. Cela fait quelques semaines que je me suis inscrite sur ce forum, j'y ai passé de très nombreuses heures, et y ai appris des renseignements précieux quant à notre situation. Je remercie dores et déjà les personnes qui prennent le temps de proposer conseils avisés et documentations détaillées. Je vais commencer par tenter d'expliquer brièvement ce qui nous a amenés là où nous en sommes aujourd'hui, car malgré toutes mes lectures, j'ai encore bien des questions... On va tenter de faire clair et concis (je vous préviens, c'est pas gagné pour le concis) :


Tout a commencé par ma rencontre avec le Nunu en région parisienne, en 2004. Alors étudiante en lettres et n'ayant encore jamais travaillé, lui  était employé dans les assurances depuis 1993 et a pour souci financier un crédit voiture qui lui a servi à s'acheter une 106 en 1995, ainsi que d'autres... Mais c'est le coup de foudre, je m'installe chez lui en 2005 et poursuit mes études. Mais il est fortement dépressif, et suicidaire, il est sous anti-dépresseurs et accumule les dépenses irraisonnées (surtout des ardoises au troquet du coin, d'une cinquantaine d'€ en moyenne tous les 2 jours). Début 2006, je suis contrainte d'abandonner mes études pour travailler, car à peine le salaire du Nunu tombé, son compte (à lui) est déjà dans le négatif. Il dispose d'une facilité de caisse de 1000€, il en profitera allègrement en tout temps. Cette même année 2006 il sera déclaré DID et subira des hospitalisations régulières en + des arrêts de travail de 2 jours par-ci 3 jours par-là à cause de ses crises alcooliques et suicidaires qu'il a déjà depuis des années. Me concernant, au bout de 2 ans de CDD renouvelés bien que le domaine ne me plaise pas (j'ai rejoint les assurances par facilité, débutant dans la boite du Nunu), je ne trouve plus de travail, mais dispose d'une allocation chômage. En 2007 on se dirige vers un rachat de crédits, ayant multipliés ceux-ci pour rembourser les précédents, et diminuant ainsi nos 4 mensualités à 1 seule, pour un montant de 250€ au lieu de 556. Mais ça ne suffira pas à nous sortir de la panade.


En 2008 je pense donc à une reconversion professionnelle et me dirige vers la maintenance informatique. Formation décrochée pour mars 2009. Mais je tombe enceinte en novembre 2008 et je l'apprends en janvier. Formation reportée, et recherche d'un autre logement, car celui du Nunu n'est qu'un studio sans chambre, et insalubre en prime. Ne trouvant rien, nous emménageons chez les parents du Nunu dès la naissance de notre fille en septembre 2009. En mai 2010 nous avons enfin un appartement, mais avec un loyer 2 fois + cher que le studio. On prend quand même, se disant que c'est temporaire, car on a besoin d'une indépendance, surtout étant devenus parents. A la fin de mon congé maternité, je pense reprendre le fil de ma reconversion pro, sauf que je ne trouve pas de mode de garde pour la puce. Je reste donc à la maison pendant 2 ans pour m'occuper d'elle. En 2011, je deviens assistante maternelle pour pouvoir garder ma fille et travailler. Mais ça ne rapporte pas grand chose, et financièrement on ne peut plus, on a repris des crédits après le rachat car pas le choix, et la santé du Nunu nous impose de quitter la région parisienne.


Je touche l'héritage du décès de mon papa en 2011, et le Nunu fait une rupture conventionnelle en 2012. 35000€ rentrent en tout, on en utilise une bonne partie pour solder la plupart des crédits, sauf le rachat, et une réserve (avec petite mensualité de 36€/mois, au cas où...). On fait supprimer la facilité de caisse de 1000€ du Nunu car trop dangereuse, on comble le tout, et on déménage en mai 2013 dans le 87, pour un loyer à 210€ moins cher pour 20m² de +. Mais l'allocation chômage du Nunu prend plusieurs mois à se mettre en place et nous sommes contraints de vivre sur le restant des 35000€, il n'en restera plus rien. Je récupère mon agrément d'ass' mat' en juillet et trouve mon 1er contrat dans la région en octobre. Entre-temps je suis contrainte de prendre un petit crédit pour l'achat d'un ordinateur alors que nous nous étions promis après le solde fait de ne plus jamais en reprendre. Mais le fabricant de pain de l'électroménager me refuse le paiement en 3 fois du fait de mon boulot précaire (pourtant je pouvais assurer financièrement à ce moment-là). Derrière leur superbe carte argentée se cachait une réserve d'argent... Mais pas le choix, il me fallait un PC, le précédent étant mort. Au même moment, on découvre l'origine des problèmes de gestion d'argent (et de crises alcooliques) du Nunu : il est bipolaire. Reconnaissance MDPH et pension d'invalidité 1ère catégorie mise en place en décembre 2013. Il a refusé la 2nde catégorie à laquelle il pouvait pourtant prétendre, car désireux de retenter de travailler.


Je suis licenciée en avril 2014, mais il me reste des droits au chômage de mes contrats précédents jusqu'en août. Avec la loi de rechargement de droits qui doit passer au 1er juillet, je calcule que ce contrat-ci devrait me permettre d'être indemnisée jusqu'en décembre. Mais suite à beaucoup de déconvenues avec cet employeur (retards de salaires, agios injustes et j'en passe), je ne veux plus continuer, et me dirige donc à nouveau vers ma formation en informatique, que je dois débuter en octobre 2014. Mais cette loi est finalement reportée au 1er octobre, et je ne gagnerai finalement qu'une seule journée d'indemnisation sur ce contrat (déjà que ça s'était très mal passé, la pilule a été très dure à avaler...). Mais je ne renonce pas à ma formation, on se dit qu'on va se serrer la ceinture et que ça va aller. Surtout que le Nunu a trouvé un CDD en juillet, qui doit durer jusqu'en février 2015 (mais voilà, il passera les 2 derniers mois en hospitalisation...). En juillet 2015, je termine ma formation. Mais il me faut encore un stage de 3 mois en entreprise pour la valider, et j'ai un délai de 4 ans max pour le faire, sans quoi c'est comme si je n'avais jamais fait cette formation. A ce jour je le cherche encore, je désespère, et la situation financière va de mal en pis. Nous avons successivement rempli et vidé les 2 réserves d'argent que nous avons (chez le fabricant de pain de l'électroménager et celui non soldé avec les 35000€ de 2011-2012). Nous ne les vidons plus depuis plusieurs mois maintenant. Notre APL a baissé de près de 300€ entre décembre 2015 et janvier 2016, et le Nunu se retrouve avec un impôts sur le revenu de 109€ par mois alors qu'il n'en payait pas. De +, la taxe d'habitation a augmenté de 33€/mois. Le 19 avril dernier, le reliquat de droits du Nunu a touché à sa fin, et il va bénéficier du rechargement pour son CDD de 2014-2015. Mais avec une baisse estimée à près de 15€/jour... Pour le moment, le rechargement n'étant pas encore traité (c'est en cours...), nous avons juste confirmation que les rentrées début mai seront de 1533,76€ (comptant reliquat chômage, pension d'invalidité et APL), pour des charges de 1530,14€ (y compris mensualités de crédit) et un total de découverts actuels de près de 400€. C'est le début de la panique!


Maintenant que vous connaissez notre (merveilleuse) histoire, voici le détail chiffré de notre chute financière entre 2015 et 2016, mais avant je vous donne le détail de nos comptes :
* 1 compte commun en banque qui sert à quasiment tous les prélèvements, alimenté chaque mois de la somme exacte qui y est prélevée depuis février 2016.
* 2 comptes courants en banque, 1 qui reçoit pension d'invalidité et ARE, l'autre qui reçoit l'APL mais d'où part l'un des 2 crédits ainsi que les 2 abonnements magazines notifiés dans le tableau).
* 2 livrets A vides chez le facteur (l'un était alimenté régulièrement entre 2013 et 2014 pour mettre des sous de côté en cas de coup dur, tout a été vidé depuis. L'autre a été ouvert par notre banquière qui pensait bien faire, en nous disant que ça pourrait nous servir de réserve, sauf qu'on n'a jamais pu l'alimenter).
* 1 livret A pour notre fille, sur lequel nous avons emprunté à plusieurs reprises (nous lui devons 130€ à l'heure actuelle).


De septembre 2014 à décembre 2015 :
* ARE monsieur : 44,05/jour de reliquat de droits
* Revenus madame : 0
* Pension d'invalidité : 696,81/mois
* APL : 354,48/mois
Revenus au total : 2372,79/mois de 30 jours ou 2416,84/mois de 31 jours
Charges totales (tout compris, même loyer) : environ 1300/mois
Restant à vivre réel : environ 1100/mois
Précision : dû à une gestion catastrophique, expliquée surtout par les phases dépensières de monsieur du fait de sa bipo, le compte commun tombe dans les abysses tous les mois.


De janvier à avril 2016 :
* ARE monsieur : 44,05/jour de reliquat de droits jusqu'au 19 avril,
* Revenus madame : 0
* Pension d'invalidité : 696,81/mois
* APL : 71/mois
Revenus au total : 2089,31/mois de 30 jours ou 2133,36/mois de 31 jours
Charges totales (tout compris, même loyer) : environ 1500/mois
Restant à vivre réel : 600/mois
Précision : j'ai profité d'une énième hospitalisation de monsieur entre janvier et février pour prendre la main sur les comptes. J'ai rétabli le commun de -400 à 0 en fin de mois de janvier pour le rendre sain (les derniers gros agios tout compris étaient de 147€ en février). Je ne laisse plus du tout sa CB à monsieur et contrôle chaque dépense faite depuis janvier. Nous n'achetons ni vêtements, ni parfum, ni maquillage, ni jouets... juste nourriture et tabac, parfois 1 timbre ou 2, c'est tout.


A partir de mai 2016 :
* ARE monsieur : la grande inconnue, qui nous fait par ailleurs bien peur... après simulation (vu que Pôle Emploi n'a pas encore fait le calcul), elle passerait de 44,05 à 30,61/jour, ce qui ferait 948,91 pour un mois de 31 jours.
* Revenus madame : 0 (si je n'ai toujours pas trouvé mon stage...)
* Pension d'invalidité : 696,81/mois
* APL : 71/mois
Revenus au total : 1716,72 avec la simulation ARE
Charges totales (tout compris, même loyer) : environ 1500/mois
Restant à vivre réel : si on en croit la simulation, à peine 200... Si on ne peut pas combler nos découverts, ça va être une vraie cata...


A la fin du nouveau droit ARE de monsieur (vers août à priori) :
* ASS : environ 450€.
* Revenus madame : 0 (si on imagine que je ne trouve toujours rien)
* Pension d'invalidité : 696,81/mois
* APL : 71/mois
Revenus au total : 1217,81
Charges totales (tout compris, même loyer) : environ 1500/mois
Restant à vivre réel : rien


Et donc, mes questions...  ???


* Ca parle de partout de révoquer les prélèvements faits par les organismes de crédit (à titre de précision, les assurances ont toutes été résiliées depuis un moment déjà). J'en ai bien compris le principe du versement de contact afin de montrer notre bonne volonté pour les paiements, mais je suis embêtée par la différence énorme entre les sommes. Ils nous prennent 278,26€, 36€ et 34,35€. Si nous envoyons la même somme à tous, sur quelle somme devrions-nous nous aligner ? J'ai lu qu'il faudrait répartir notre capacité de remboursement entre eux. Sauf qu'à en croire le tableau, elle est de 0.


* A quel moment devrions-nous faire ces révocations ? Vaut-il mieux attendre d'avoir envoyé le dossier de surendettement, ou bien dès maintenant ? Car nous n'avons pas de rejets depuis que j'ai redressé le compte commun, qui sert justement aux prélèvements. Mais de l'autre côté, son alimentation fait que le compte de monsieur descend bien au-delà de son découvert autorisé tous les mois, pour nous permettre de manger... Puis là, comme seul son reliquat ARE sera versé début mai (le temps de traiter son rechargement), on ne pas pouvoir alimenter le commun comme d'habitude. Je ne sais pas comment faire.


* Un des organismes de crédit a ajouté un zoli encart dans le dernier relevé de situation, indiquant que le TAEG passe au 1er avril de 19,97 à 20,05% (indiquant que le montant des mensualités restera inchangé mais que cela pourrait augmenter leur nombre, ce qui est plutôt logique au vu du montant inchangé). Mais pourquoi font-ils ça ?


* Au sujet de l'argent que nous devons rendre au livret A de notre fille, est-ce considéré comme une dette ? Je l'ai mis dans le tableau pour l'instant, car pour nous c'en est une car ce n'est pas notre argent. La BDF peut-elle par ailleurs nous obliger à vider ce livret, qui est au nom de notre fille mais pour lequel je suis en statut "par représentation" ?


* Au sujet de la CAF, est-il possible qu'ils fassent une révision de notre situation en fonction du contexte d'aujourd'hui, au lieu de toujours prendre A-2 ?


* Au vu du fait que mon seul revenu est l'APL qui s'élève à 71€/mois, suis-je considérée officiellement comme personne à charge pour mon compagnon ? (car ce n'est pas le cas pour la CAF quand je simule le RSA, auquel je n'ai pas droit d'ailleurs)


* Au sujet de notre abonnement internet/TV/Téléphone fixe, nous ne payons actuellement rien car nous disposons d'un certain nombre de filleuls grâce aux parrainages. Mais la somme que nous y avons "gagné" diminue mois après mois, devrait donc revenir à 0 d'ici 3-4 mois, et nous rendre donc à nouveau payeurs. Comment indiquer cela à la BDF ? Car la lettre de saisine doit être courte (et vous remarquerez que j'ai bien du mal à faire court). Une copie de notre dernière facture en date suffit-elle ou faut-il expliquer ?


* J'ai un trop-perçu sur mon espace internet de l'ami-Paul, il concerne une ARE versée alors que je n'avais pas envoyé mon bulletin de salaire en octobre 2013 (1er et seul contrat de garde d'enfants depuis emménagement dans le 87, mon employeur n'avait pas ses identifiants Pajemploi pour pouvoir éditer cette fiche). j'ai bien gardé leur courrier de décembre 2013 réclamant ce trop-perçu, d'un montant de 160,05€ pour octobre 2013. L'ami-Paul m'avait alors fait envoyer une déclaration sur l'honneur signée de l'employeur pour confirmer les sommes déclarées en attendant la fiche. Fiche qui a été envoyée dès que je l'ai eue, et je me suis ensuite fait confirmer par 3 fois au téléphone que c'était ok. 3 fois parce que ce trop-perçu ne disparaissait pas de mon espace internet de l'ami-Paul. Début janvier 2016, ils m'ont envoyé un zoli recommandé (comme ça sans prévenir) pour me réclamer cette somme, malgré confirmation que je ne la dois pas. Suite à réclamation détaillée de ma part envoyée par mail à mon conseiller, qui a changé entre temps, celui-ci m'a répondu que je dois bel et bien cette somme. Je n'ai pas répondu pour ne pas lui manquer de respect. Mais que dois-je faire ? Non seulement je n'ai pas les moyens de payer ça, mais en + je ne dois pas cette somme. Sauf que je n'ai aucun moyen de prouver que l'on m'a bien confirmé que je ne dois rien, vu que ça a été fait par téléphone. Et le délai de prescription court jusqu'en janvier 2017, donc ils ont encore le temps de m'ennuyer avec ça. Je l'ai mis dans le tableau, mais bon... je ne leur dois rien...  :-\


* Notre système de compte commun pour tous les prélèvements (seuls ne sont pas dessus ceux qu'on n'a pas pu y transférer) est-il bon, ou vaut-il mieux quand même rouvrir un compte courant chez le facteur ?


Une précision concernant le tableau : l'ARE de monsieur y est théorique. Etant en fin de reliquat, seuls les 19 premiers jours d'avril sont bien rémunérés à 40,05€/jour. La somme que j'y ai ajoutée pour les 11 autres jours correspond à l'estimation obtenue sur le site de l'ami-Paul, et ne reflète donc pas forcément la réalité (d'autant plus qu'il y a eu une période d'hospitalisation durant le contrat de travail concerné par ce rechargement). Le total sera confirmé lors du versement de cette ARE, je modifierai le tableau en fonction, mais ce sera encore différent en juin car le mois de mai sera entièrement sous le rechargement cette fois. Par contre, il a édité son attestation de droit aujourd'hui, et ça lui dit que l'ami-Paul a bien reçu sa demande d'allocation le... 28 avril 2016! Alors que les pièces ont été transmises en février 2015, soit à la fin du CDD concerné. Sachant que son reliquat expirait le 19, est-ce que ça veut dire qu'il ne sera pas du tout indemnisé entre le 20 et le 28?? Car c'est la somme du rechargement du 20 au30 qui est censée nous permettre de manger en mai, tout le reste étant pris par les charges...


Et une dernière précision : nous sommes conseillés par une assistante sociale depuis 2013, nous l'avons rencontrée pour la dernière fois le 25 avril dernier, nous la revoyons le 20 mai prochain pour pré-remplissage du dossier.

bisane

Bonjour !

C'est en effet un peu raté pour la concision !  ;) ;) ;)
Et il semble inutile que je vous joigne le message d'accueil...


1 et 2/ révoquez les prélèvements, mais déposez vite !
3/ laissez tomber pour le TAEG
4/ c'est plutôt de la cuisine interne... vous pouvez le signaler, mais à mon avis il n'en sera rien fait
5/ il faut quoi qu'il en soit tenter cette demande de révision
6/ que vous soyez à sa charge ou pas ne changera pas grand chose pour la BDF
7/ à expliquer dans le dossier, sachant cependant que ces abonnements sont compris dans le forfait charges courantes
8/ je n'ai pas tout compris...
9/ s'il n'y a pas de découvert, vous pouvez laisser en l'état
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

LiliTouteSeule

Bonjour bisane, et merci pour cette 1ère réponse.

J'ai contacté notre assistante sociale, elle nous demandait de la tenir au courant pour le rechargement des droits chômage de monsieur. J'en ai profité pour lui parler des révocations. Pas vraiment pour lui demander son accord, mais surtout dans le but de l'informer de mes intentions d'ici notre rdv prochain, vous confirmez donc que je fais bien d'y penser sérieusement... Nous devons pré-remplir le dossier le 20 mai prochain, le délai ne sera pas trop long par rapport aux révocations si je fais celles-ci maintenant? Je vais devoir révoquer très vite en +, le 1er de nos créanciers va prélever le 7.

Pour ma question au sujet du trop-perçu, il a été généré par une actualisation de situation à laquelle n'a pas été jointe la fiche de paie sur le moment (vu que mon employeur ne pouvait pas me la fournir alors... ça a été le 1er de mes nombreux problèmes avec lui, et malheureusement ça me poursuit aujourd'hui encore). Ce trop-perçu n'a tout simplement jamais été effacé suite à la régularisation du dossier (faite dès que j'ai eu la fiche de paie), et est resté en l'état. J'ai laissé couler en janvier dernier suite à la réponse de mon conseiller après ma réclamation suite à la réception de leur demande de remboursement, mais je crains quand même les retombées. C'est un recommandé que j'ai reçu en janvier, et non un courrier simple.

En ce qui concerne le compte commun, il doit tomber à -5 juste avant d'être alimenté (merci les frais compte débiteur du trimestre précédent...). Il ne pourra pas être alimenté ce mois-ci à la hauteur des charges comme ces derniers mois, vu le rechargement non effectif des droits chômage de monsieur pour l'instant, mais sans les prélèvements des créanciers ça devrait le faire. On reste comme ça pour le moment alors.

agathe


bisane

Révoquez quoi qu'il en soit... et commencez à compléter le dossier.

Vous aviez gardé les traces de votre réclamation pour le supposé trop-perçu ?

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

LiliTouteSeule

Agathe : Nous risquons donc d'envoyer le dossier avant d'en avoir vu les détails avec notre assistante sociale... On ne peut pas avancer le rdv avec elle, elle va être en congés. M'enfin ce n'est pas vraiment un souci, ce forum est tellement renseigné pour son remplissage que ça ne m'inquiète pas vraiment.

Bisane : Oui, j'ai fait cette réclamation par mail justement pour garder une trace donc c'est enregistré, ainsi que la réponse de mon conseiller... Ca n'a pas la même valeur qu'un recommandé, c'est sûr, mais un recommandé ça coûte cher... J'ai aussi leur courrier de décembre 2013 qui me prévenait qu'ils me réclameraient cette avance d'allocation en cas de non-envoi du BS (et il y est bien précisé que c'est pour ça!), la déclaration sur l'honneur faite dans la foulée par mon employeur pour le remplacer, et le fameux BS envoyé par la suite pour régulariser. Tout a été fait dans les règles à l'époque, je trouve ça dingue qu'on m'ennuie encore avec ça + de 2 ans après les faits... Comme si j'étais malhonnête.

bisane

Je crois que vous devriez leur rappeler ces échanges.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

LiliTouteSeule

Quand j'ai fait ma contestation, j'ai joint tous les fichiers. Mon conseiller n'a rien voulu savoir malgré ces pièces jointes. M'enfin, pas de nouvelles depuis, c'est pour ça que je laisse courir (bien que ça m'inquiète quand même, j'ai assez peur de ma boite aux lettres depuis).

J'ai encore une question, j'avais omis de le noter dans mon message de base... Notre voiture doit passer au contrôle technique cette année, il aura lieu en plein traitement de notre dossier à la BDF. Sachant qu'il y aura très très certainement une contre-visite à faire au vu de nombreuses réparations non faites par faute de moyens, faudra-t-il le signaler?

Oh et je reste sur ma question quant à la somme que nous devrions envoyer à nos créanciers une fois les révocations faites? Je me sentirais bien mal de ne rien leur envoyer, malgré notre CR de 0...

bisane

Pour le contrôle technique la BDF ne pourra pas grand chose...

Ben avec une CR à 0, vous voulez envoyer quoi ? Ce que vous n'avez pas ?  :o ???


Il vous va bien, votre uniforme !  ;D
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

LiliTouteSeule

Bonjour ici :)

Ok pour le contrôle technique. De toute façon, nous ne le ferons que si nous le pouvons, et vu le contexte, la voiture risque de rester dans son coin un long moment en fait.

Bon, l'ami Paul nous a enfin informés du rechargement des allocations chômage du Nunu. De 44,05€/jour il passe à 31,97 (pour 204 jours, avec 7 de délai de carence). Ce qui donne une perte sèche de 12,08€/jour. Pour un mois complet, cette perte équivaut quasiment à l'€ près aux prélèvements de nos crédits. En clair, en révoquant les crédits, nous continuerions de vivre avec ce qu'on vivait depuis le début de l'année (soit à peine 200-300€/mois). Mais ça, c'est en n'envoyant rien aux crédits... Je me sens très mal vis-à-vis de ça, mais je me rends compte que nous n'avons réellement pas le choix car c'est déjà dur avec même pas 300€ pour vivre à 3... Nous ne faisons qu'un repas/jour (sauf notre miss qui va à la cantine, mais on a 3 mois de retard sur son paiement), jamais de sorties autres que les courses, on ne remplace même pas nos vêtements quand ils sont foutus (la plupart datent de Mathusalem), et notre fille bénéficie de ceux de sa cousine (heureusement, nous ne pourrions même pas l'habiller sans ça!).

Je vais revoir le tableau dans la journée afin de noter les rentrées réelles de ce mois de mai et non plus l'ARE théorique, maintenant que nous avons les chiffres réels. Je vais aussi modifier le loyer car j'ai noté 430 et c'est 480, les charges en fonction (on paye 640 tout compris), et ajouté un truc oublié, à savoir des franchises médicales de monsieur qui sont actuellement en situation de recouvrement à en croire leur courrier... Je vais aussi y retirer ce que nous devons à notre fille. Enfin bref, une mise à jour.

BRUYERE

Les paiements de contact c'est si vous pouvez.. là manifestement vous ne pouvez pas .. >:(

Avez-vous contacté les services sociaux ? vous pourriez peut-être être aidés..en particulier pour le retard de cantine qui risque à terme de se transformer en ATD car c'est le Trésor Public qui les gère ...
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

LiliTouteSeule

Nous en avons parlé avec l'assistante sociale qui nous suit, mais il ne s'agit que d'un retard qui reste stable en terme de durée et de montant, et que nous avons depuis longtemps par ailleurs. Je m'explique : nous envoyons un chèque par mois au Trésor Public pour combler la facture d'une ancienneté de 2 mois, ce qui a pour effet de ne pas creuser le retard que nous avons, il est juste "reporté". Pour tenter de faire plus clair : nous avons reçu avant-hier la facture de la Caisse des Ecoles de mars, nous la mettons de côté, et allons envoyer lundi un chèque au Trésor Public pour janvier. Le mois prochain nous enverrons le chèque pour février. Nous faisons cela tous les mois, de fait nous ne creusons pas la dette. Mais ne la diminuons pas non plus, c'est un fait...

Pour les crédits, on envoie les courriers de révocation dès lundi. La différence entre les rentrées de ce mois-ci et les charges crédits compris ne permettront même pas de combler nos découverts. On ne pourra en effet pas faire de grands efforts pour eux... et ce sera bien la 1ère fois, on a toujours tout fait pour éviter les retards de paiement, quand ça arrivait on payait 2 fois le mois suivant, mais là... :( J'espère que ça ne jouera pas contre nous. On essaiera de "profiter" de cette pause avec les crédits pour combler les retards de cantine et abonnement enfant. Si on peut.

Je viens de mettre le tableau à jour avec les chiffres réels, les oublis, et les corrections. Je planche sur la lettre de saisine pour le dossier de surendettement, le temps de voir ça avec monsieur et je la posterai sûrement ici.

BRUYERE

30 avril 2016 à 14:00:43 #12 Dernière édition: 30 avril 2016 à 14:03:37 par BRUYERE »
Citation de: LiliNunu le 30 avril 2016 à 13:11:10
La différence entre les rentrées de ce mois-ci et les charges crédits compris ne permettront même pas de combler nos découverts.


Je vous mets quand même le message d'accueil : relisez le attentivement, notamment le point concernant le "compte sain : ne cherchez pas à tout prix à combler le découvert : ouvrez un nouveau compte "sain" soit à la banque du facteur, soit un compte nickel (chez les buralistes) et ne vous occupez plus du découvert qui sera repris dans le dossier BDF.. ;)

Bonjour et bienvenue à vous !

1 - Tout d'abord merci de lire ces billets ! (clic sur le texte en bleu pour accéder aux informations)

-
vous n'arrivez plus à gérer votre budget : que faire
- Liens et informations utiles sur le surendettement


2 - pouvez vous remplir le tableau se trouvant sur ce fil et le mettre dans votre premier message ? Merci d'avance !
Tableau résumant la situation financière


3 - Un peu plus long ... pouvez vous nous raconter ce qui vous a amené au surendettement ?
- cela nous permettra de mieux connaitre votre situation !
- nous vous aiderons du mieux que nous pourrons !
- Sur ce site aucun jugement ni critique ! c'est un forum d'entraide !

prenez le temps de tout lire, de remplir ... puis de poser vos questions précises.
Nous nous efforcerons d'y répondre de notre mieux.

Voir également  les lettres types :

lettres type (modèles)
ainsi que :
Trucs et astuces pour filtrer vos appels !!!

et pour terminer...
nous vous rappelons que vous pouvez à tout moment accéder :
- à vos messages personnels (en haut à droite de la page)

- au mode d'emploi
- au plan-guide du forum
- qu'il est toujours conseillé de se rapprocher de :
   ->  l'
association cresus
  -> ou autre  association de défense de consommateurs
  -> et/ou d'un travailleur social (conseillère ESF ou Assistante Sociale


Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

bisane

Si jamais vous pouviez "payer" quelque chose, mais si vous avez besoin du véhicule, privilégiez la cagnotte pour le contrôle technique !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

LiliTouteSeule

Bruyere : On va y réfléchir alors... mais c'est foutu pour ce mois-ci, les sous arrivent lundi.

Bisane : D'accord. Il faudra bien qu'elle soit vérifiée de toute façon, elle nous cause plein de soucis : elle démarre 1 fois sur 3, on a de la moisissure à cause d'une fenêtre qui ne cesse de descendre (on l'a bloqué comme on a pu mais ça ne suffit pas), le voyant "stop" qui s'allume dès qu'on tourne à droite, et des freins qui commencent à devenir trop vieux... On a peur de ce que ça va coûter, tout ça.

Sinon, une question...  Lundi, notre assistante sociale nous a remis un exemplaire de déclaration de surendettement lundi. Dedans il y a des pochettes, dont une qui demande un courrier explicatif (situation perso, raisons surendettement, projet pro etc...). S'agit-il bien de la lettre de saisine? Ou est-ce un courrier à faire en plus?

Bon, une 2nde question en fait... Ils demandent les relevés d'épargne salariale. J'en ai une, qui s'élève aujourd'hui à même pas 40€. Utile de le signaler, vu la somme? Parce que bon, j'ai bien 0,15€ sur Paypal s'ils cherchent le moindre centime, mais j'en vois pas l'intérêt...

Pour information, l'assistante sociale m'a répondu ce matin suite au mail que je lui ai envoyé hier. Elle me propose d'avancer notre rdv du 20 mai, au 6! Elle devait partir en congés, mais apparemment c'est dans une semaine seulement. Le dépôt du dossier devrait donc se faire plus vite que prévu.

En haut