26 janvier 2020 à 18:05:31

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
l'équipe du forum entraide surendettement vous souhaite une belle année 2020, fructueuse et animée

Petite expérience de la "dématérialisation" de la justice...

Démarré par bisane, 12 janvier 2020 à 10:53:53

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

bisane

A force de vouloir simplifier, on finit parfois par compliquer ! :P  Selon l'adage pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? >:D

On connaît ça depuis longtemps, dans de nombreux domaines, où l'âne se demande régulièrement comment font "les gens" qui n'ont pas un équipement informatique suffisant, ceux qui ne maîtrisent pas l'outil, ceux qui n'y ont même pas accès, ceux pour qui les choses étaient autrement "avant", et il en passe !

Or la Loi justice (réforme) 1er janvier 2020, qui peut soulever quelques autres inquiétudes, va indéniablement renforcer le pouvoir de cette dématérialisation ! :P  D'une manière assez floue pour le moment, apparemment, puisque même Dalloz s'en inquiète ! ;D

L'âne a en tout cas dû s'y confronter récemment, à cette dématérialisation, pour un litige "administratif", via le télérecours citoyen, où, justement, "tout" est dématérialisé...

Et il découvre à cette occasion cet article (pas pour lui, hein, par curiosité...) :
Chacune des pièces transmises par le requérant doit l'être par un fichier distinct à peine d'irrecevabilité de la requête. Toutes les pièces doivent porter un intitulé décrivant leur contenu de manière suffisamment explicite sous peine, après invitation à régulariser non suivie d'effet, d'être écartées des débats. (article R 414-9 du code de justice administrative)

C'est quoi, "de manière suffisamment explicite" ? ? ?  :o  :o  :o  ???  ???  ???
Si on dit "maison" au lieu de "maison de 80 m²", "poisson" au lieu de poisson rouge", "chat" au lieu de "chat angora", ça passe, ou ça casse ? :o ???

Alors qu'il suffisait auparavant de bien numéroter ses pièces...


J'exagère et blague un peu, mais concernant la facilitation de l'accès à la justice, je crois qu'on en est encore très loin ! :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

couac40

pardon de la faire cynique, mais le but réel de la réforme n'est pas de faciliter l'accès à la justice pour le citoyen lambda, mais de désengorger les tribunaux pour supprimer des locaux, des postes (juges, greffiers, administratifs et autres) à fin d'économies budgétaire, et le meilleur moyen d'y parvenir est de dissuader les gensses d'y recourir....

Souviens toi de la réforme des prud'hommes, où à la complication de la saisine s'ajoute le plafonnement des indemnisations, plafonnement où la résistance des juges du fond a été enterrée récemment par la cour de cassation

Souviens toi des "PTT" scindés privatisés en deux, du schéma de casse du bureau de poste du village : on enlève le receveur, on réduit les horaires d'ouverture en choisissant une tranche où les actifs qui travaillent hors village ne peuvent pas venir, on génère ainsi une chute de fréquentation et de volume que l'on utilise pour faire valoir l'inutilité du maintien d'une véritable poste et on bascule en agence postale en mairie.

En cessant d'être aimé on cesse d'être aimable (Henri Robert Petit, 1965)

agathe

Pour le surendettement ce qui concerne ce forum, les débiteurs n'ont jamais été dissuades d'aller devant le juge.

couac40

on ne parle pas de la même chose.... vous faites probablement allusion au recours suite à irrecevabilité et aussi une interprétation restrictive du mot "dissuasion"

qui plus est, lorsque le seul recours était la Cour de Cassation le forum n'a jamais incité le débiteur à y recourir et c'est justifié: difficulté technique et coût financier...

En cessant d'être aimé on cesse d'être aimable (Henri Robert Petit, 1965)

agathe

Le surendettement n'a jamais conseille le recours en cassation Pour des raisons identiques.

bisane

Ce fil prend une curieuse tournure ! >:D


@ Couac : tu prêches une convaincue, d'où ma remarque préliminaire :

Citation de: bisane le 12 janvier 2020 à 10:53:53On connaît ça depuis longtemps, dans de nombreux domaines



@ Agathe :
Citation de: agathe le 12 janvier 2020 à 12:25:53Pour le surendettement ce qui concerne ce forum, les débiteurs n'ont jamais été dissuades d'aller devant le juge.
Ce n'est pas exact ! Combien ont été dissuadés par leurs gestionnaires de demander une vérification de créances ou de contester les MI ? :o ???
Par ailleurs, la loi prévoit aussi que la BDF elle-même se saisisse de certaines "anomalies", ce qu'elle ne fait jamais (je crois qu'il y a eu 1 cas sur le forum en 10 ans), alors que cela faciliterait, justement, l'accès à la justice à ceux qui ne connaissent pas leurs droits ! Si tu avais un peu plus d'humour, j'ajouterais "et pas accès au forum". >:D


Et la "dématérialisation" risque fort de concerner les "litiges" du surendettement d'ici peu, en attendant que ce soit la procédure elle-même qui le soit ! :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

agathe

Les vérifications de créance quand cela prenait deux ans et que cela rapportait aux créanciers, bien entendu, quand a inciter les débiteurs de ne pas contester la MI, cela dépend de l'intérêt du débiteur
quant a saisir pour des anomalies personnellement je l'ai fait plus d'une fois, il faut être sur que ce soit a l'avantage du débiteur.
Quant à l'humour que je devrais avoir je n'ai rien compris.

bisane

On sort du sujet du fil...

Si tu veux en ouvrir sur ces thèmes précis, fais le ! ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

agathe

Ou vois tu que je sors du sujet du fil puisque je n'a fais que des réponses à ce que tu as écrit.

couac40

13 janvier 2020 à 00:22:30 #9 Dernière édition: 13 janvier 2020 à 07:04:48 par bisane »
Citation de: agathe le 12 janvier 2020 à 19:56:02Les vérifications de créance quand cela prenait deux ans et que cela rapportait aux créanciers, bien entendu, 
Citation de: agathe le 12 janvier 2020 à 21:04:53Ou vois tu que je sors du sujet du fil puisque je n'a fais que des réponses à ce que tu as écrit.


la vérif de créances n'a pas pour but de rapporter aux créanciers mais de diminuer la dette du débiteur, vous écrivez donc être au service du créancier, mais ce doit être la faute de la tablette :)

comme le "je n'a fais"  (verbe jafer, je nafé tu nafé vous nafez nous nafons vous nafez ils nafent)

et ce n'est pas à bisane que vous avez répondu mais à ma petite personne qui a l'inconvenance de ne pas béer d'admiration devant la grande votre, juste pour le plaisir de me chatouiller les .....doigts de pied  quand je suis sage.  Dommage... 
En cessant d'être aimé on cesse d'être aimable (Henri Robert Petit, 1965)

couac40

13 janvier 2020 à 00:50:25 #10 Dernière édition: 13 janvier 2020 à 01:17:51 par couac40 »
Citation de: bisane le 12 janvier 2020 à 16:39:28Et la "dématérialisation" risque fort de concerner les "litiges" du surendettement d'ici peu, en attendant que ce soit la procédure elle-même qui le soit ! :P

une partie de la procédure l'est depuis longtemps  : http://www.leblogdurecouvrement.com/depuis-2009-contentia-accelere-la-gestion-du-surendettement-de-ses-clients-en-dematerialisant-ses-echanges-avec-la-banque-de-france/

selon une bdf :

"les créanciers dématérialisés ne maîtrisent pas toujours suffisamment la procédure de dématérialisation et leurs réponses manquent de clarté.
Difficultés d'obtention des réponses ou de traçabilité pour les créances qui font l'objet d'une subrogation ou d'une cession
Suite à la dématérialisation des dossiers opérée en mars 2018, certaines contestations ou recours arrivant sans accusé de réception sont mal classés par le numériseur "


voir document complet sur le lien ci dessous (le souligné fut rajouté par mes soins attentifs  >:D


https://particuliers.banque-france.fr/sites/default/files/media/2019/04/03/11-rac.pdf
En cessant d'être aimé on cesse d'être aimable (Henri Robert Petit, 1965)

bisane

Citation de: couac40 le 13 janvier 2020 à 00:50:25une partie de la procédure l'est depuis longtemps
Oui, oui, bien sûr !
Je parlais bien de l'aspect "litiges" et recours divers, et d'imposer la dématérialisation dans ces contextes aussi aux débiteurs.

Or si même les créanciers s'y perdent... :P :P :P :o :o :o
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

bisane

Le rapport de la Haute-Garonne souligne la même difficulté... :P

Le 2 autres points d'achoppement retrouvés dans au moins 2 rapports (31 et 75) :
- problème d'articulation avec les procédures collectives (ah ? >:D )
- rapports avec les bailleurs et articulation avec les différents dispositifs.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut