17 novembre 2019 à 05:39:20

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Rachat de Crédit... la méfiance s'impose !

Démarré par bisane, 17 février 2010 à 07:19:20

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

bisane

17 février 2010 à 07:19:20 Dernière édition: 04 juillet 2012 à 21:00:27 par bisane »
J'ouvre ce billet , que nous complèterons au fur et à mesure, en commençant par citer cette jolie phrase (merci Stacy !  ;)), qui passe souvent inaperçue dans les contrats, et dont le créancier se garde généralement de vous informer clairement...
Les emprunteur(s) s'engage a ne pas souscrire de nouveaux crédits et a ne pas accepter de nouvelles charges financières susceptibles d'aggraver son (leur) endettement, sauf accord exprès de cr--tis.
Une clause dont on peut d'ailleurs se demander si, au fond, elle n'est pas abusive...

Par ailleurs, c'est une "solution" qui se révèle souvent trompeuse, et coûteuse, malgré la baisse immédiate de la mensualité...

Et je fais quelques citations issues de l'ex...
A commencer par celle-ci (Joël): les rachats de crédits plus ils sont faciles à obtenir, moins ils sont sérieusement étudiés.
Qui précise : les marchands de crédits ne cherchent que les dossiers aisés, c'est à dire haut revenu où (et) grosse garantie immobilière (gare aux hypothèques !). Si en plus le salaire est garanti par l'état (fonction publique) c'est l'idéal !!! (piège à c... ? Ca c'est moi...)
Et en rajoute : La conséquence c'est souvent le dégagement d'une nouvelle capacité de remboursement, donc une tentation de refaire des crédits.

Joël précise ensuite ceci : au tribunal de Brest le précédent rachat de crédit, est retenu comme preuve de mauvaise foi. "Le surendetté à déjà eu une alerte et s'est à nouveau endetté"; voir à ce niveau certains contrats qui sont un véritable poignard planté dans le dos de l'endetté.

L'autre piège courant étant que le rachat n'inclue pas tous les crédits en cours.
Et le dernier : non clôture des anciens crédits... et l'immense tentation d'aller y re-puiser !

Conseil ultime et provisoire :
Il peut parfois être utile et nécessaire de faire une restructuration de ses crédits.
Adressez-vous en premier lieu à votre banque, et n'hésitez pas à l'interroger sur tous les paramètres, et en particulier sur le coût final !
Si votre banque vous refuse une telle restructuration, cherchez vraiment à savoir et comprendre pourquoi.
Ne vous précipitez pas chez un marchand de rêves... qui risqueraient de rapidement tourner au cauchemar !

Never give up ! (coucou, coco !)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

celtic



bisane

Le problème est que bien souvent notre banque est partenaire de ses marchants de rêves.

Il faudrait que chaque profession exerce qu'un seul type activité.



celtic
N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance. "

Hippolyte TAINE

stacy

coucou

alors moi je dit que leur close qui dit que nous ne devons pas refaire de crédits est de mauvaise foi pourquoi

1ere raison quand ont veut vraiment faire appliquer quelque chose ont met tout en oeuvre pour
ex ont interdit a son enfant de regarder la télé dans  sa chambre si ont tien vraiment a ce que cela soit respecter ont va lui supprimer pour ne pas lui laisser cette tentation non ?

hors ils nous laissent nos reserves d'argent a disposition  :-\

2ieme raison ils vous font une cession sur salaire il s'en moque de savoir que  nous respections notre engagement il seront dans tous les cas toujours payé et favorisé par rapport aux autres créanciers

et enfin quand ont veus vraiment mettre en garde les gens nous faison tout pour mettre cette phrase en evidence ce qui n'ai pas le cas car elle est en continuité d'une autre phrase et qui a mon sens na rien a voir avec celle ci  :-\
es ce que je me trompe  ???

Qui à dit que la vie est un long fleuve tranquille ?
ne serait-elle pas monotone si tel était le cas ?

l'indien

Non tu ne te trompe pas

Mais la première raison il faut un peu plus travailler, la manière de l'exprimer sinon tu risques de verser le juge dans le camp de l'ennemi.

Il ne faut pas arriver dans la position de l'enfant qui a fait une bêtise.

Une petite vérification quand on signe avec C/is c'est eux qui solde les révolving par virement, où ils vous versent l'argent à vous de solder les révolving.

Ce qui est certain ils savent que les révolvings sont toujours ouvert quand on les a soldés.

Il faut se poser la question qu'est ce qui il ya eu comme évènement pour que la trésorerie replonge. Il faut prendre des arguments qui mettent le juge dans ton camp.

Jose33120

Bonjour stacy

En effet Joël a tout a fait raison il faut mettre le sujet qui à fait que vous êtes repartis dans cette spirale . L'argument du petit garçon n'est certainement pas en votre faveur.  Prenez en compte que le principale pour vous c'est de convaincre le Juge de votre fonne foi. En donnant les bons arguments de votre dossier du POURQUOI, et du comment. C'EST PAS FACILE MAIS PRENEZ LES ARGUMENTS DE VOTRE ADVERSAIRE ET RETOURNEZ LE EN VOTRE AVANTAGE SANS POUR AUTANT MONTRER AU jUGE QUE VOUS CONNAISSEZ TOUT ET QUE VOUS SAVEZ TOUT;


Bon courage stacy

José33120
le bonheur est au bout du chemin,
la route sera longue mais heureuse à la fin.

ISI

Citation de: stacy le 17 février 2010 à 13:42:06
1ere raison quand ont veut vraiment faire appliquer quelque chose ont met tout en oeuvre pour
ex ont interdit a son enfant de regarder la télé dans  sa chambre si ont tien vraiment a ce que cela soit respecter ont va lui supprimer pour ne pas lui laisser cette tentation non ?


Stacy, n'imaginez pas ainsi votre recours...
Un enfant s'éduque.
Et les meilleurs résultats ne sont pas obtenus à coup d'interdits.
Je prends l'exemple de l'usage de la télé puisque c'est le vôtre.
Ce n'est pas une mauvaise chose de laisser une télé à l'enfant si on l'accompagne de règles: ce qu'il est en droit de regarder, combien de temps, à quel moment... On explique, on accompagne, on sanctionne parfois en cas de manquements mais on n'interdit pas dans l'absolu.
Il faut donner une chance aux enfants d'apprendre le sens des responsabilités, de construire leur libre-arbitre, de comprendre que des règles et des contraintes sont nécessaires à leur épanouissement personnel et à leur relation de confiance et de respect envers autrui.

Je crois par contre que vous pouvez par contre vous appuyer sur les autres arguments.

Je constate aussi que l'état de surendetté apprend à gérer (lire Coco et sa nouvelle façon d'appréhender les courses par exemple...); qu'on en revient aux réflexes des aînés (économiser et reporter l'achat qui peut l'être);  que font défaut à partir de la fin du collège, voir du lycée (quand l'ado commence à vouloir consommer) des cours qui aborderaient en sciences écos ou en instruction civique le coût de la vie et le coût des crédits... Ce serait une piste à exploiter pour donner aux pré-adultes en puissance qu'ils sont des notions de gestion.

Mais quand nous avons signé nos crédits, nous nous sommes engagés, parfois à raison, quelques fois à tort...

Il y a du crédit utile, nécessaire et, quand même parfois, du crédit optimiste... où on savait qu'on tentait le diable mais on espérait un retour à meilleure fortune...

Et je sens qu'en postant ça, je vais me faire des z'amis!!!!!!!!!!

Nounou d'enfer!

coco17

Coucou stacy :)

Alors pour moi 1ère chose: être honnête avec soi même.Si l'on en est à cette situation ,il y a bien quelque part un sacré défaut de gestion de budget et de jugement sur notre propre situation non ? Il ne faut pas compter sur "l'éducation" de gens dont c'est le métier de "prêter"...Tous les français ne sont pas surendettés ,et pourtant tous les français ne sont pas millionnaires non ? Je pense qu'il faut essayer de replacer les responsabilités là où elles se trouvent , d'un côté le débiteur (qui est bien content que son dossier de prêt soit accepté),de l'autre le créancier qui ne fait que son métier (je précise que je me fais là,l'avocat du diable hein !!!).Il y a des tas de gens qui empruntent chaque jour,et ne deviendront pas surendettés pour autant...Pourquoi d'après vous stacy ? A méditer je pense ,la guérison de la "consommationite aigue" commence par là aussi ;)

Bises.

Coco.
J'ai toujours pensé que, tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté.(Woody Allen)

Man

Isi et Coco, je suis tout à fait d'accord avec vous  ;)
A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes.

celtic

Bonjour,

Désolé, mais je ne partage pas tout à fait l'avis sur coco trop général, et je dois être bête, mais je ne comprend pas se qu'il y a a méditer d'après son exemple.


celtic
N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance. "

Hippolyte TAINE

coco17

coucou celtic :

Je voulais simplement dire que nous sommes tout de même responsables en partie de la situation dans laquelle nous nous trouvons,c'était pour éviter à stacy de baser son argumentation devant le JEX,sur le "c'est pas moi ,c'est les autres"..les juges n'aiment vraiment pas cela et peuvent se montrer très durs face à un tel comportement.

Bises.

Coco.
J'ai toujours pensé que, tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté.(Woody Allen)

stacy

Bonsoir je suis tout a fait d'accord avec vous

Je reconnait ma part de responsabiliée dans la gestion du budget et du resultat actuel
mais je trouve ca trop facile d'introduire une phrase afin de contester notre bonne foi
avec tous les dossiers qu'ils font capoter ont t'ils pris l'initiative de mettre cette phrase plus en evidence afin que d'autres personnes soient vraiment avertis  :-\
7 mois apres le rachat de credit nous avons du changer notre frigo je les ai appelé pour savoir si ont pouvait reporté l'echéance refus de leur part surement du a la cession nous avons dont demandez la possibilitée a la grande surface de payer en plusieur fois ceci était possible mais en souscrivant une carte associée a une reserve.

Joel en ce qui nous concerne c'est cr....tis qui  a soldé les crédits par chèque j'ai par la suites été remboursé par certains créanciers des trops perçus
Qui à dit que la vie est un long fleuve tranquille ?
ne serait-elle pas monotone si tel était le cas ?

celtic


coucou coco,

Pour le jex je suis d'accord avec vous, mais c'est tout ;)


bisous

celtic
N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance. "

Hippolyte TAINE

coco17

coucou stacy

oui mais....elle existe cette phrase..(je me fais encore l'avocat du diable ok ?)

Rassurez vous ,j'avais la même phrase en tout petit petit dans une fin de paragraphe,bref tout pour qu'on ne la voit surtout pas ,et puis franchement leurs contrats ,je ne pense pas que beaucoup de gens prennent le temps (la peine car c'est pénible !!) de les lire en long en large et en travers,tout est fait pour vous dégoûter dès le départ.

Ce que je voulais dire stacy,c'est que cette phrase existe ,même toute ptite ,elle est là...et comme nous sommes sensés lire jusqu'au bout ce que l'on signe...le juge risque de répondre cela..

Bises et Courage stacy :)

Coco.
J'ai toujours pensé que, tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté.(Woody Allen)

stacy

coco vous savez je n'ai pas l'intention de dire c'est pas moi je vais  reconaitre toutes mes dettes mes torts d'ailleur c'est pour ca que je vais déposer mon dossier en banque de france
Qui à dit que la vie est un long fleuve tranquille ?
ne serait-elle pas monotone si tel était le cas ?

coco17

je m'en doute bien stacy ,et je ne voulais surtout pas vous blesser ni mettre en cause votre courage et votre bonne volonté.Toutes mes pensées vous accompagne le long de votre chemin que je suivrai avec attention.J'espère pouvoir vous féliciter prochainement pour votre réussite :)

Bises.

Coco.
J'ai toujours pensé que, tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté.(Woody Allen)

En haut