lettre de saisine Calisson

Démarré par calisson, 15 octobre 2014 à 16:50:48

« précédent - suivant »
En bas

calisson

15 octobre 2014 à 16:50:48 Dernière édition: 15 octobre 2014 à 20:51:14 par biquette59 »
si vous pouvez m'aider pour la lettre

Sonia

Smilysoul

Fil ICI

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.
Cette demande de dossier de surendettement est justifiée par le fait que je ne peux plus faire face à l'ensemble de ma dette.

Je suis séparée et en charge d'un enfant de 7 ans
Mes revenus mensuels sont de 1700 EUR.
Mes charges s'élèvent à 915 EUR auxquelles s'ajoutent 1003 EUR de mensualités de crédits pour un montant total restant dû de 46 000 EUR.

Depuis une quinzaine d'année, avec mon ex conjoint nous avons contractés des crédits pour faire face aux imprévus de la vie.
1990, j'arrive à Paris et avec mon ex conjoint (nous avions juste une vingtaine d'année), nous vivons de petits boulots. Nous nous en sortons tant bien que mal.


1999, je décide de reprendre des études. Je n'ai eu droit à aucune aide ou bourse. De là, nous commençons à contracter un premier crédit pour pallier aux frais de la vie quotidienne. Lui ne travaille toujours pas. Nous achetons le nécessaire à la vie quotidienne (mobilier, électroménager) et habitant à l'époque dans une banlieue éloignée, nous achetons une petite voiture et tout cela avec un crédit.
Ces crédits, réduits au minimum au départ, correspondaient à nos capacités de remboursements.
Pendant toutes ces années mon ex conjoint vit de musique et de petits boulots. Nos deux revenus ne suffisent pas à vivre et nous continuons à utiliser des réserves de crédits afin de combler les découverts. Je me retrouve pratiquement seule à travailler avec un salaire de 1500 EUR à l'époque, un loyer de 900 EUR environ et des crédits à rembourser.


2004 , nous hébergeons sa mère et sa nièce car celles-ci se retrouvent à la rue. Me voilà, responsable de 4 personnes. j'ai dû encore contracter des crédits.
Tant bien que mal, je rembourse ces crédits. Enfin, il trouve un premier travail à mi temps et ensuite en CDI.
 
2008, nous faisons un rachat de crédit pour réduire au maximum les mensualités.
En parallèle, je suis en traitement de FIV (fécondation in vitro) et ayant échec sur échec, nous décidons d'adopter.


2009, les frais de l'adoption (avocat, billets d'avions , papiers administratif, vie sur place dans le pays etc...), nous a obligé à prendre un crédit.


2013, ma séparation avec mon ex conjoint, entre l'avocat, le déménagement et les frais annexes n'a fait que me mettre encore en difficulté.


Je tiens à préciser que durant toutes ces années j'ai toujours honoré mes dettes.
De plus, je précise que deux de mes dettes sont contractées avec mon ex conjoint , qui est co-emprunteur. Celui- ci ma payé sa part de dette sur ces 2 crédits (je joins une reconnaissance de dette) dont une j'ai remboursé par anticipation sa part et la deuxième j'ai remboursé un crédit revolving qui me mensualisé beaucoup trop, j'ai juste fait une opération de jonglage pour m'en sortir.


Nous sommes en garde alternée, donc je n'ai aucune pension alimentaire. De la CAF, je touche 47. 52 EUR d'aPL. l'allocation de prestation d'enfant handicapé de 129 EUR m'est versée par la CAF  via la MDPH car mon fils est suivie par un psychomotricien dont je reverse la totalité au psychomotricien.


Très consciente de mes erreurs, je ne peux que constater que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution.Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.Je vous remercie de votre attention et vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.



L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

Smilysoul

15 octobre 2014 à 17:37:50 #2 Dernière édition: 15 octobre 2014 à 17:43:16 par Smilysoul »
première ébauche  ;)


Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.
Cette demande de dossier de surendettement est justifiée par le fait que je ne peux plus faire face à l'ensemble de ma dette.


De 1990 à 2008  j'ai contracté des crédits dont certains avec mon ex conjoint afin de financer mes études, l'achat de mobilier et d'une voiture.

En 2008, nous  avons fait  un rachat de crédit pour réduire au maximum nos mensualités.

En parallèle, devant l'échec de mon traitement de FIV (fécondation in vitro) en 2009 , nous avons décidé d'adopter , occasionnant de nombreux frais  (avocat, billets d'avions , papiers administratif, vie sur place dans le pays etc...)

En 2013,  ma séparation avec mon ex conjoint a aggravé ma situation financière suite aux frais d'avocat, déménagement et les frais annexes.

J'ai durant toutes ces années honoré mes dettes.

Je précise que mon ex conjoint m'a remboursé sa part concernant deux de mes crédits contractées avec lui et vous joins une reconnaissance de dettes.

Je suis séparée et en charge d'un enfant de 7 ans
, mes revenus mensuels sont de 1700 EUR.

Mes charges s'élèvent à 915  EUR auxquelles s'ajoutent 1003 EUR de mensualités de crédits pour un montant total restant dû de 46 000 EUR.


Nous sommes en garde alternée, donc je n'ai aucune pension alimentaire.

De la CAF, je touche 47. 52 EUR d'aPL. l'allocation de prestation d'enfant handicapé de 129 EUR m'est versée par la CAF  via la MDPH, somme que je reverse en totalité au psychomotricien de mon fils.


Je ne peux que constater que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux.


Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.

Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution.

Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.


Je vous remercie de votre attention et vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

bisane

Bah, ça me paraît bien !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

calisson

Merci Smilysoul !! et bisane
d autres commentaires ?

zorah0412

mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

calisson

Je viens de me rendre compte que je n'ai pas précisé que j'ai contracté un crédit en fevrier 2014 pour regrouper des petits crédits et que j'ai puisé dans une réserve en juillet pour m 'en sortir. Est ce que je dois l incérer ?
J ai vraiment peur que mon dossier soit irrecevable pour cause de mauvaise foi .

calisson

et depuis septembre ,je suis obligée de piocher dans mes reserves de crédits pour vivre. Est ce que la BDF peut comprendre cela ?

agathe

oui bien sur qu'elle peut comprendre mais maintenant ne le faites plus ouvrez un compte sain et suspendez vos prélévements. Il faut absolument déclarer tous vos crédits, vous avez une pochette prévue pour les crédits.

calisson

oui bien sur je déclare tous mes crédits , j'ai déjà commencé mon dossier avec le Crésus.
Mais dans la lettre de saisine je n'ai pas précisé le crédit de 2014 et le fait d'avoir piocher dans mes réserves ces derniers mois.
Faut il que je  le précise pour être de bonnes foi vis à vis de la BDF ?

agathe


calisson

Je rajoute la partie en rouge où j ai oublié de préciser qu en fev 2014 j ai fait un crédit
Merci de vos retour

2ème ébauche


Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.
Cette demande de dossier de surendettement est justifiée par le fait que je ne peux plus faire face à l'ensemble de ma dette.

De 1990 à 2008  j'ai contracté des crédits dont certains avec mon ex conjoint afin de financer mes études, l'achat de mobilier et d'une voiture.

En 2008, nous  avons fait  un rachat de crédit pour réduire au maximum nos mensualités.

En parallèle, devant l'échec de mon traitement de FIV (fécondation in vitro) en 2009 , nous avons décidé d'adopter , occasionnant de nombreux frais  (avocat, billets d'avions , papiers administratif, vie sur place dans le pays etc...)

En 2013,  ma séparation avec mon ex conjoint a aggravé ma situation financière suite aux frais d'avocat, déménagement et les frais annexes.
  En Février 2014, j ai pris un crédit afin de regrouper en un seul crédit et en une seule mensualité et plus légère pour mon budget plusieurs petit crédits que j'avais contracté.

J'ai durant toutes ces années honoré mes dettes.

Je précise que mon ex conjoint m'a remboursé sa part concernant deux de mes crédits contractées avec lui et vous joins une reconnaissance de dettes.

Je suis séparée et en charge d'un enfant de 7 ans, mes revenus mensuels sont de 1700 EUR.

Mes charges s'élèvent à 915  EUR auxquelles s'ajoutent 1003 EUR de mensualités de crédits pour un montant total restant dû de 46 000 EUR.

Nous sommes en garde alternée, donc je n'ai aucune pension alimentaire.
De la CAF, je touche 47. 52 EUR d'aPL. l'allocation de prestation d'enfant handicapé de 129 EUR m'est versée par la CAF  via la MDPH, somme que je reverse en totalité au psychomotricien de mon fils.

Je ne peux que constater que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux.

Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution.
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées

bisane

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.
Cette demande de dossier de surendettement est justifiée par le fait que je ne peux plus faire face à l'ensemble de ma dette.

De 1990 à 2008  j'ai contracté des crédits dont certains avec mon ex conjoint afin de financer mes études, l'achat de mobilier et d'une voiture.

En 2008, nous  avons fait  un rachat de crédit pour réduire au maximum nos mensualités.

En parallèle, devant l'échec de mon traitement de FIV (fécondation in vitro) en 2009 , nous avons décidé d'adopter, ce qui a occasionné de nombreux frais  (avocat, billets d'avions, papiers administratif, vie sur place dans le pays etc...).

En 2013,  ma séparation avec mon ex conjoint a aggravé ma situation financière suite aux frais d'avocat, au déménagement et aux frais annexes.
En Février 2014, j ai pris un crédit afin de regrouper en un seul crédit et en une seule mensualité et moins élevée pour mon budget plusieurs petit crédits que j'avais contracté.

J'ai durant toutes ces années réussi à honorer toutes mes échéances.

Je précise que mon ex conjoint m'a remboursé sa part concernant deux de mes crédits contractées avec lui et vous joins une reconnaissance de dettes.

Je suis séparée et en charge d'un enfant de 7 ans, mes revenus mensuels sont de 1700 EUR.
Mes charges s'élèvent à 915  EUR auxquelles s'ajoutent 1003 EUR de mensualités de crédits pour un montant total restant dû de 46 000 EUR.
Nous sommes en garde alternée, donc je n'ai aucune pension alimentaire.
De la CAF, je touche 47. 52 EUR d'aPL. l'allocation de prestation d'enfant handicapé de 129 EUR m'est versée par la CAF  via la MDPH, somme que je reverse en totalité au psychomotricien de mon fils.

Je ne peux que constater que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux.

Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution.
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

calisson


zorah0412





Ici l'inspecteur des travaux finis  ;D ;D ;D ;D ;D ;D


Trois fois rien ;)



Citation de: bisane le 30 octobre 2014 à 13:09:26
Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L. 331-1 et suivants du Code de la consommation.
Cette demande de dossier de surendettement est justifiée par le fait que je ne peux plus faire face à l'ensemble de ma dette.

De 1990 à 2008  j'ai contracté des crédits dont certains avec mon ex conjoint afin de financer mes études, l'achat de mobilier et d'une voiture.

En 2008, nous  avons fait  un rachat de crédit pour réduire au maximum nos mensualités.

En parallèle, devant l'échec de mon traitement de FIV (fécondation in vitro) en 2009 , nous avons décidé d'adopter, ce qui a occasionné de nombreux frais  (avocat, billets d'avions, papiers administratifs, vie sur place dans le pays etc...).

En 2013,  ma séparation avec mon ex conjoint a aggravé ma situation financière suite aux frais d'avocat, au déménagement et aux frais annexes.
En Février 2014, j'ai pris un crédit afin de regrouper en un seul crédit et ,en une seule mensualité et moins élevée pour mon budget, plusieurs petit crédits que j'avais contractés.

J'ai durant toutes ces années réussi à honorer toutes mes échéances.

Je précise que mon ex conjoint m'a remboursé sa part concernant deux de mes crédits contractées avec lui et vous joins une reconnaissance de dettes.

Je suis séparée et en charge d'un enfant de 7 ans, mes revenus mensuels sont de 1700 EUR.
Mes charges s'élèvent à 915  EUR auxquelles s'ajoutent 1003 EUR de mensualités de crédits pour un montant total restant dû de 46 000 EUR.
Nous sommes en garde alternée, donc je n'ai aucune pension alimentaire.
De la CAF, je touche 47. 52 EUR d'aPL. l'allocation de prestation d'enfant handicapé de 129 EUR m'est versée par la CAF  via la MDPH, somme que je reverse en totalité au psychomotricien de mon fils.

Je ne peux que constater que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes créanciers sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux.

Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution.
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées
mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

En haut