23 octobre 2019 à 06:37:53

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Vos rapports avec vos gestionnaires de dossiers BDF

Démarré par Dave482, 14 juillet 2012 à 10:14:38

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Dave482

Bonjour;

Aujourd'hui j'aimerais vous solliciter à mon tour pour obtenir des témoignages de ceux qui par mi vous ont été recevables aux procédures de désendettement.

En particulier j'aurais aimé obtenir des témoignages quant aux "rapports" qui étaient (sont) les vôtres avec vos gestionnaires de dossiers BDF respectifs.

Les rapports étaient-ils seulement téléphoniques ou y avait-il en surplus des rendez-vous en face à face? Répondaient-ils de manière satisfaisante à vos attentes ou aviez-vous l'impression d'être expédiés voir mal informés?

Merci d'avance pour vos contribution......
"LE DEBITEUR EST PLUS FORT QUE LE CREANCIER" (Honoré de Balzac)
Esprit d'escalier

victoire

Suis partante.
Mais mon dossier est vieux 2002-2010 ;)
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
Sénèque

victoire

14 juillet 2012 à 10:57:49 #2 Dernière édition: 14 juillet 2012 à 11:45:32 par victoire »
Ma gestionnaire, en 2002, a été un véritable soutien.
Les dossiers étaient plus rares à l'époque.
Je pouvais lui téléphoner ou aller la voir à la bdf quand je le souhaitais, en la prévenant avant.
Je repense souvent à elle.
Quand mon plan était en élaboration, elle m'a dit une phrase  :
Le dossier personnel est un élément privé de votre vie. Vous n'êtes pas obligée de le signaler.
Elle me disait simplement :essayez de vivre normalement.
A travers ce poste, je la remercie.
juillet 2002 :BDF de Melun  ;)
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
Sénèque

lilinne

bonjour

je n'ai jamais rencontré mon gestionnaire
je corresponds avec lui par mails essentiellement

il est très a l'écoute répond a mes questions très clairement


j'ai eu beaucoup de chance avec lui

il m'a laissé le choix pour la vente de mon bien immobilier en étudiant toutes les possibilités quant a l'orientation de mon dossier

il est très efficace et l'est encore car dès que je lui envoie un mail j'ai une réponse dans la demi heure qui suit
je le remercie du fond du coeur bbbo bbbo bbbo

il a fait le nécessaire pour faire lever un ATD qui était en cours et il a rappelé des créanciers a l'ordre dès que j'ai été recevable

et dans notre position la présence et l'écoute du gestionnaire est a mon avis primordiale
c'est pas facile de déposer un dossier mais quand on sait que la personne qui s'occupe de nous est a l'écoute ça aide énormément

bisane

Serait-il possible de savoir à quelles fins vous posez ces questions, Dave ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Dave482

Merci VICTOIRE pour le témoignage qui répond en tout point à ce que j'attendais en lançant ce topic.

LILINNE pouvez vous précisez le lieu de situation de votre commission (Paris intra muros, île de france ou province)....
"LE DEBITEUR EST PLUS FORT QUE LE CREANCIER" (Honoré de Balzac)
Esprit d'escalier

lilinne


Dave482

Citation de: bisane le 14 juillet 2012 à 11:41:26
Serait-il possible de savoir à quelles fins vous posez ces questions, Dave ?


Je m'interesse aux procédures de désendettement sous un angle plus humain. En tout état de cause, je ne sollicite aucun renseignement personnel, chiffres ou autres.....

Malheuresement ce type d'information est difficile à obtenir, sauf si on travaille effectivement comme gestionnaire ou si on a été effectivement confronté aux procédure de surendettement. Ce n'est pas mon cas donc je demande....

Est-ce déplacé?
"LE DEBITEUR EST PLUS FORT QUE LE CREANCIER" (Honoré de Balzac)
Esprit d'escalier

Comailles

Non, ce n'est pas déplacé ;)

Connaitre votre but, permet de répondre ou de vous aider de façon plus pertinente donc efficace ;)

Smilysoul

mon gestion BDF Versailles m'a téléphoné une seule fois pour me demander une précision sur un de mes crédits, plutôt sympathique !
je l'ai sollicité une seule fois suite à un courrier de Finarouf qui stipulait que si je ne répondais aux courriers ou coups de téléphone il s'opposerait à la mise en place de mon plan >:D
réponse précise : ''ils ont déjà répondu Monsieur Smilysoul >:D c'est de l'intox laissez tomber''
;)
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

Dave482

Sans vouloir généraliser trop vite vous sembez majoritairement ne pas avoir eu trop de contact avec vos gestionnaires. Tout juste le strict minimum apparemment.

Cela plaide dans le sens d'une gestion plutôt deshumanisée, à distance. Je suppose que ça doit être difficile à vivre car j'ai quand même l'impression que dans la difficulté lorsque tout le monde tourne le dos ça doit faire du bien d'avoir un visage en face, un mot gentil combiné à un sourire...

Ou peut-être préférez vous cette distance qui n'implique pas le regard de l'autre, à voir!
"LE DEBITEUR EST PLUS FORT QUE LE CREANCIER" (Honoré de Balzac)
Esprit d'escalier

victoire

Ma vision des choses est tout autre...
Un gestionnaire doit gérer xxxx dossiers : ce n'est pas un psy...
Comme dans une classe à 34 : j'ai forcément moins de temps à accorder de temps à mes élèves...
C'est une question de moyen financier....
;)
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
Sénèque

bisane

14 juillet 2012 à 16:51:54 #12 Dernière édition: 14 juillet 2012 à 16:54:07 par bisane »
Citation de: victoire le 14 juillet 2012 à 15:48:58C'est une question de moyen financier....

Pas seulement !
Il me semble que la BDF a à gérer, ce sont des dossiers : c'est sa mission ! Qu'elle ne remplirait pas forcément mieux avec des "contacts directs".

Ce qui me semble manquer, Dave, en réponse à votre réflexion, c'est plutôt une "instance intermédiaire", qui pourrait à la fois accompagner le surendetté moralement (et dans d'autres démarches !), et être son interlocuteur vis-à-vis de la BDF.
La grande majorité des dossiers se dé&roulent sans problème majeur, et un contact direct avec le gestionnaire n'est pas forcément utile.
En revanche, dès que ça se complique... ça devient très compliqué !  >:D

Cette "instance", ce pourraient être des associations ou des partenaires sociaux.
Mais ce réseau est pour le moment très limité, ou assez mal formé.


Dave, SVP, ne prenez pas mal chacune de mes remarques ou questions !
Je suis obligée de répondre vite, mais j'ai aussi une vision globale des choses, dans laquelle je situe chacune de vos interventions.
Cela n'a rien d'agressif, mais vise simplement à plus de clarté !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

victoire

Excellente idée à souffler à Mr Hamon. ;)
Cette "instance", ce pourraient être des associations ou des partenaires sociaux.





Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
Sénèque

lilinne

mon avis est que le gestionnaire n'est pas la pour qu'on le rencontre

il est notre interlocuteur celui qui monte et suit notre dossier
il demande des précisions si besoin et fait son travail
en déposant on sait plus ou moins que ça va être long et qu'il faut être patient


ça ne me gêne pas de ne pas le "voir"

et il faut pouvoir aller a des éventuels rendez vous...

pour ma part il m'informe de l'avancée quand je lui demande répond a toutes mes interrogations...

si chaque débiteur demandait a rencontrer son gestionnaire le délai de trois mois serait impossible a tenir

l'avantage est qu'on sait a qui d'adresser si besoin
maintenant de ce que le lis sur le forum certains gestionnaires ont l'air beaucoup moins a l'écoute et font comprendre aux gens qu'ils ont beaucoup de travail
ce qui est vrai mais par contre ça n'empêche pas l'écoute et la compréhension de la détresse des surendettés

petite histoire le jour ou je suis passée en commission mon gestionnaire était absent
c'était un vendredi il revenait le mercredi suivant
le vendredi je tente d'appeler la personne sur qui je tombe refuse catégoriquement de me donner la décision
je retente le lundi je tombe sur une autre personne a qui je demande juste si je suis recevable
je ne veux rien savoir d'autre
elle m'a comprise et m'a dit "oui vous êtes recevable je vous invite a rappeler mercredi pour de plus amples informations"

comme quoi tout le monde ne fonctionne pas pareil et certains sont plus sensible peut être a notre peur stress ou désarroi

En haut