23 octobre 2019 à 13:53:23

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Bonjour à tous !! Besoin d'aide achat immobilier

Démarré par Pierre974, 20 janvier 2017 à 13:58:49

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

    Événements liés  Modifier l'événement Exporter un évènement Date
    RDV notaire
En bas

Pierre974

20 janvier 2017 à 13:58:49 Dernière édition: 22 janvier 2017 à 10:18:35 par bisane »
Bonjour à tous :D

J'ai besoin de vos conseils avisés pour un futur achat immobilier...

Ma situation :

Demande de plan surendettement en mon nom
Commission de surendettement en juin 2014
Mariage en novembre 2014 régime communauté de bien
Passage au tribunal en février 2015 avec accord du plan en mars 2015
remboursement de 270 € mensuel jusqu'en mars 2023.

Nous souhaiterions acheter une maison en nous basant uniquement sur les revenus de mon épouse de 1720€ sur 13 mois et le crédit serait en son nom (elle à actuellement un crédit de 66€ mensuel pour ses parents)

Problème : le banquier de la BPO nous indique que le logiciel refuse et il ne comprends pas pourquoi sachant que moi seul étant FICP...

On nous a alors parlé de contrat de mariage "séparation de bien" et que cela permettrai "peut-être" de débloquer la situation...

Or après appel ce jour à la BDF locale le gestionnaire m'indique qu'en aucun cas une banque ne peut utiliser le fait que je sois FICP pour bloquer mon épouse....

Berf flou artistique...balle au centre...

Que faire ?

On a rendez-vous chez le notaire mardi 14 février pour en savoir plus mais en attendant tous conseil sont les bienvenus :-D
"Mais que diable allait-il faire dans cette galère !? "

agathe

Effectivement le banquier n'a pas le droit d'utiliser le fait que vous soyez FICP.
Il y a sûrement une autre raison pour refuser, ce n'est pas le fichage le vrai probleme.
Il a bien sûr le droit de refuser de prêter à votre épouse,  mais il ne faut pas employer de faux fuyants.
Le changement de régime dans ce cas ne servira à rien sauf à vous coûter de l'argent.

bisane

On peut tout de même supposer que le logiciel de la banque ait des limites, et que le présupposé soit une "solidarité entre époux".
Quoi qu'il en soit, il faut demander un écrit de ce refus et aller taper plus haut.

En même temps, avec des revenus de 1 700 € sans apport, la réticence, comme le dit Agathe, est peut-être ailleurs...

Essayez aussi de faire jouer la concurrence !
Etes-vous à la même banque ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

feufolette

23 janvier 2017 à 13:05:39 #3 Dernière édition: 23 janvier 2017 à 13:07:15 par feufolette »
Citation de: agathe le 20 janvier 2017 à 14:14:48
Effectivement le banquier n'a pas le droit d'utiliser le fait que vous soyez FICP.
Il y a sûrement une autre raison pour refuser, ce n'est pas le fichage le vrai probleme.
Il a bien sûr le droit de refuser de prêter à votre épouse,  mais il ne faut pas employer de faux fuyants.




et c'est valable en premier pour le banquier...


on se fiche un peu du monde, là : le but du fichage ficp est de prévenir la banque d'une situation de fragilité, de manière à apprécier le risque qu'elle prend en finançant. 


ce n'est pas le fichage ficp en soi qui est le motif de refus, mais l'augmentation du risque pris du fait de l'accord de prêt à un ménage dont l'un des membres est fiché ficp. Un ficp est un client à risque, c'est à dire  un boulet  pour banquier au sens de la couverture des risques bâle III


https://www.senat.fr/rap/l08-447/l08-44791.html
 

de facto, il a le devoir d'utiliser le ficp pour refuser le prêt, il n'a simplement pas le droit de l'écrire tel quel.
l'artiste est menteur mais l'art est vérité (François Mauriac)

agathe

23 janvier 2017 à 18:17:08 #4 Dernière édition: 23 janvier 2017 à 18:24:18 par agathe »

Feufolette on ne peut pas comprendre autre chose que le banquier pour l'emploi de faux fuyant, puisque tel en à été le cas.
En même temps les revenus de Madame et le manque d'apport personnel pèsent surement lourd dans le scoring qu'applique le banquier, le

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

BRUYERE

Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

En haut