15 octobre 2019 à 18:47:00

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Lettre de saisine - rai8464

Démarré par rai8464, 23 août 2017 à 11:48:37

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

rai8464

Bonjour!

Cela fait plusieurs jours que j'essaie de rédiger une lettre de saisine qui soit à la fois explicite et assez concise ... pourriez-vous me dire ce que vous en pensez?

Madame, Monsieur,

Par la présente, nous sollicitons le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles  L 711-1 et suivants du Code de la consommation.

En effet, nous nous trouvons actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.

Nous avons en effet contracté en septembre 2012 un prêt immobilier d'un montant total de 255 000€, pour des mensualités de 1594€.

Nous payons également une LOA (396€ par mois) pour un véhicule, contractée en avril 2015, date à laquelle notre situation financière était bien meilleure. En Octobre 2015, nous étions auto-entrepreneurs et avons perdu notre principal client suite à un litige. Nous nous sommes retrouvés sans aucun revenu dès Octobre 2015 (nous étions bénéficiaires du RSA mais celui-ci nous a été versé seulement en Juin 2016).

Suite à ces difficultés, et après plusieurs mois de discussions, notre banque nous avait accordé une suspension de prêt de 10 mois dès février 2016 (entre Octobre et février, le découvert bancaire était devenu difficile à rembourser) afin de combler notre découvert mais la durée a été au final trop courte et lorsque le prêt a repris, notre compte avait retrouvé un solde créditeur mais nous n'avions pas pu épargner d'argent afin de pallier aux imprévus.

Ainsi, lorsque nous avons tous les 2 retrouvé un CDI, nous avons souhaité demander une renégociation du prêt afin d'en diminuer les mensualités, mais la perte d'emploi de mon mari a mis fin aux négociations.

En effet, mon mari, qui était salarié en CDI depuis Février 2016, a perdu son emploi suite à une rupture conventionnelle en Avril 2017 (rupture à l'initiative de son employeur, qui l'a harcelé moralement jusqu'à ce qu'il accepte, afin de ne pas avoir à le licencier...) Depuis, il bénéficie de l'ARE, pour un montant de 1480€ par mois. Nous avons essayé de faire face, mais cette baisse de revenus a « coulé » notre budget et petit à petit nous n'arrivons plus à faire face aux échéances du prêt immobilier, creusant le découvert bancaire.

Nous avons également dû faire face à des soucis de santé puisque j'ai dû subir une chirurgie des yeux, à Marseille, engendrant des frais d'hospitalisation.

Notre situation actuelle est donc la suivante :
- monsieur est bénéficiaire de l'ARE pour un montant de 1480€ par mois
- madame est en CDI depuis Juillet 2016, avec un salaire de 1360€ par mois
- Nous avons 2 enfants à charge, de 8 ans et 4 ans.
- Nos charges courantes s' élèvent à 2700€
- Le montant total de nos dettes est de 3400 € (découverts et 1 échéance de prêt immobilier impayée)

Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Nous vous remercions de votre attention et vous prions d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.


Merci encore pour votre aide précieuse, et excellente journée!

BRUYERE


Si vous déposez bien  à 2, il faut toujours garder le "nous"  ;) et j'ai  fait quelques petites modifs de forme ..mais elle est plutôt bien votre lettre  ;)
Vous l'aviez peut-être précisé dans l'autre  fil mais je n'ai pas tout remonté : pas d'assurance perte d'emploi sur le prêt immo ?




Madame, Monsieur,

Par la présente, nous sollicitons le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles  L 711-1 et suivants du Code de la consommation.

En effet, nous nous trouvons actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à nos dettes.

Nous avons en effet contracté en septembre 2012 un prêt immobilier d’un montant total de 255 000€, pour des mensualités de 1594€.

Nous payons également une LOA (396€ par mois) pour un véhicule, contractée en avril 2015, date à laquelle notre situation financière était bien meilleure. En Octobre 2015, nous étions auto-entrepreneurs et avons perdu notre principal client suite à un litige. Nous nous sommes retrouvés sans aucun revenu dès Octobre 2015 (nous étions bénéficiaires du RSA mais celui-ci nous a été versé seulement en Juin 2016).

Suite à ces difficultés, et après plusieurs mois de discussions, notre banque nous a accordé une suspension de prêt de 10 mois dès février 2016 (entre Octobre et février, le découvert bancaire était devenu difficile à rembourser) afin de combler notre découvert mais la durée a été au final trop courte. Lorsque le prêt a repris, notre compte avait retrouvé un solde créditeur mais nous n’avions pas pu épargner d’argent afin de pallier les imprévus.

Ainsi, lorsque nous avons tous les 2 retrouvé un CDI, nous avons souhaité demander une renégociation du prêt afin d’en diminuer les mensualités, mais la perte d’emploi de mon mari a mis fin aux négociations.

En effet, mon mari, qui était salarié en CDI depuis Février 2016, a perdu son emploi suite à une rupture conventionnelle en Avril 2017 (rupture à l’initiative de son employeur, qui l’a harcelé moralement jusqu’à ce qu’il accepte, afin de ne pas avoir à le licencier…) Depuis, il bénéficie de l’ARE, pour un montant de 1480 €€ par mois. Nous avons essayé de faire face, mais cette baisse de revenus a « coulé » notre budget et nous n’arrivons plus à faire face aux échéances du prêt immobilier, creusant le découvert bancaire.

Nous avons également dû faire face à des soucis de santé puisque j’ai subi une chirurgie des yeux, à Marseille, engendrant des frais d'hospitalisation.

Notre situation actuelle est donc la suivante :
- Monsieur est bénéficiaire de l’ARE pour un montant de 1480€ par mois
- Madame est en CDI depuis Juillet 2016, avec un salaire de 1360€ par mois
- Nous avons 2 enfants à charge, de 8 ans et 4 ans.
- Nos charges courantes s’ élèvent à 2700€
- Le montant total de nos dettes est de 3400 € (découverts et 1 échéance de prêt immobilier impayée)

Nous ne pourrons nous  sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Nous nous en remettons donc à votre bienveillance afin de nous aider à trouver une solution qui corresponde à notre situation actuelle et nous tenons  à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Nous vous remercions de votre attention et vous prions d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.

 
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

rai8464

Merci, Bruyere, me voilà un peu rassurée ;)

Assurance perte d'emploi résiliée lors de nos soucis l'année dernière car elle coûtait une centaine d'euros par mois et elle n'était effective qu'en cas de licenciement, pas de rupture conventionnelle. Et encore, le licenciement mais sous certaines conditions...donc pas de prise en charge possible.

Nous avons préféré, sur le moment, économiser cette somme car à ce moment-là, 100€ c'était un trésor pour nous! (et maintenant aussi, d'ailleurs!) :-\

On renégociait notre prêt, on allait diminuer les mensualités, et le ciel nous est tombé sur la tête. On a cru pouvoir gérer mais là je me rends à l'évidence...je gère plus rien

bisane

Point de détail : puisque madame a subi une intervention...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

rai8464

Merci Bisane, je m'empresse de corriger.
Et bonne nuit !

En haut