20 octobre 2019 à 11:55:02

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Lettre de saisine Espoir22

Démarré par Espoir22, 03 avril 2018 à 16:02:14

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Espoir22

Bonjour


Ci-joint ma lettre de saisine que je trouve trop longue, trop longtemps que je suis dessus :o . J'attends vos conseils.

CcileV

Je copie votre texte pour faciliter sa révision  ;)

Madame, Monsieur par la présente je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du code de la consommation.

En effet, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à mes dettes.

J'ai en effet contracté plusieurs crédits au fil des années.

Je suis séparée depuis 2014 (car non mariée) et maman de deux enfants ( 14 ans et 8 ans).
Le pére de mes enfants me donnait une pension alimentaire de 300€ par enfant et avec mon salaire, je m'en sortais sans pouvoir mettre de l'argent de côté mais tout était payé malgré un surendettement déjà certain.
Plusieurs révolving pris au cours de nos années de vie communes afin de nous équiper ou remplacer. Et faire face à la naissance de nos enfants avec l'achat de matériel qui va avec la naissance.

En 2013, afin d'améliorer ma situation professionnelle et financière, je décide de reprendre mes étude et je réussi mon concours et je rentre à l'école d'infirmière en promotion professionnelle mais mon couple ne va pas fort certainement usé par les problèmes d'argent et la création d'entreprise de mon ex-conjoint. Je rentre à l'école en septembre avec une baisse de salaire.

En 2014, nous nous séparons en aout et convenons d'une pension alimentaire (300 x 2) et d'un rythme de garde pour nos enfants.
La séparation se passe au mieux et je poursuis mes études malgré la difficulté de gerer des enfants, une maison et des études à 40 ans passé.

En 2016, l'entreprise de mon ex conjoint est en redressement mais il maintient la pension, je finis mes études en octobre, diplômée en novembre et le 2 décembre 1ere affectation sur ma nouvelle fonction.

En janvier 2017, l'entreprise de mon ex conjoint est liquidée et arrêt de la pension et c'est la que tout bascule.

Je me retrouve avec un loyer de 863€ pour un revenu de 1800€ plus les charges et tous les crédits, il devient pour moi impossible de garder cette maison et je fais les démarches pour un logement social. J'obtiens une aide pour le loyer de février et je donne mon préavis au mois de mars, je dois quitter le logement le 1er juin en espérant avoir le nouveau logement en juillet (c'est une construction neuve).

J'ai obtenu le logement social que mi-septembre, j'ai donc pris un box pour entreposer mes meubles et j'ai dû me loger dans des appartements de connaissance en attendant.

J'ai assumer seule les besoins de mes enfants. J'ai retrouvé une pension de 150€ x 2 qu'à partir de septembre. Mais quasi 10 mois sans aide, le mal était fait, trop de découvert, des retards d'impôts...
Janvier 2018 les premiers impayés, des frais bancaires, je ne peux plus faire face.

Je décide de faire oppositions aux prélèvements des crédits afin d'éviter trop de frais de rejets avec lettre recommandée et une demande de coordonnées bancaires afin de faire des mensualités de contact.

J'ouvre un compte sain pour faire face à mes charges mais malheureusement je n'arrive pas à faire des mensualités de contact.

Je ne pourrais pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre commission.

Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde) ma situation actuelle.

Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et je vous prie d'accepter Madame, Monsieur l'expression de mes salutations distinguées.


Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

CcileV

03 avril 2018 à 17:48:39 #2 Dernière édition: 03 avril 2018 à 17:53:25 par CcileV »
Quelques questions :

- dans votre fil principal vous évoquez un 1er dossier il y a 20 ans suite à un divorce et là vous dites que vous êtes séparée car non mariée. Ce sont bien deux histoires différentes ? Mais qu'allez-vous indiquer sur le dossier ? Séparée ou divorcée ? Je me dis qu'il faut que la lettre soit en cohérence.

- que voulez vous exprimer en évoquant ça :
Citation de: CcileV le 03 avril 2018 à 17:25:56j'ai donc pris un box pour entreposer mes meubles et j'ai dû me loger dans des appartements de connaissance en attendant.


Si c'est pour indiquer un coût supplémentaire il faudrait le reformuler sinon on ne comprend pas bien.

Citation de: CcileV le 03 avril 2018 à 17:25:56En 2014, nous nous séparons en aout et convenons d'une pension alimentaire (300 x 2) et d'un rythme de garde pour nos enfants.


Vous en êtes convenus sous quelle forme ?

Citation de: CcileV le 03 avril 2018 à 17:25:56J'ai retrouvé une pension de 150€ x 2 qu'à partir de septembre.


Le montant a diminué de moitié mais il reste à savoir comment ce montant sera considéré par la BDF si c'est une aide fluctuante et non déterminée par un écrit à défaut d'un jugement.

Par ailleurs il faudra indiquer le montant total de votre endettement quelque part vers la fin en déplaçant cette phrase par exemple et en la complétant :
Citation de: CcileV le 03 avril 2018 à 17:25:56Je suis séparée depuis 2014 (car non mariée) et maman de deux enfants ( 14 ans et 8 ans).
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

Espoir22

Effectivement j'ai divorcée il y a plus de 20 ans ( sans enfants à l'époque)
Ensuite j'ai refait ma vie quelques années après avec le père de mes filles, nous n'étions pas marié donc c'est une séparation après 15 ans de vie commune.
Doit on raconter toute sa vie sinon ça fera plusieurs pages ;D
Aucun jugement concernant la pension alimentaire donc c'est un accord amiable entre nous sans écrit.

bisane

Citation de: Espoir22 le 03 avril 2018 à 18:16:47Doit on raconter toute sa vie sinon ça fera plusieurs pages ;D

Non ! Elle est déjà bien trop longue !


Tentative d'élagage :


Madame, Monsieur ;

Par la présente je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du code de la consommation. En effet, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à mes dettes.

Séparée depuis 2014 du père de mes filles, nous avions convenu du versement d'une pension alimentaire de 300 € pour chacune.
Cependant, mon ex-compagnon a dû cesser ces versements lors de la liquidation judiciaire de son entreprise en janvier 2017, ce qui m'a mise en grande difficulté.
Il a repris des versement de 150 € par enfant en septembre 2017.

Ne pouvant plus assumer mes charges, j'ai fait une demande de logement social qui n'a abouti qu'en septembre 2017, alors que j'avais donné mon préavis dans le précédent logement au 1er juin. Cela m'a contrainte à louer des box pour entreposer mon mobilier, tandis que j'étais logée avec mes filles par différents connaissances. Cette location a bien sûr généré des frais.

J'ai ainsi accumulé des retards de paiement et n'ai plus du tout pu honorer mes obligations à compter de janvier 2018, accumulant par ailleurs des frais bancaires.

Actuellement, je suis infirmière à xxxx et perçois un salaire de xxxx €.
Le montant de mes charges fises s'élève à xxx €.
Ma dette totale se monte à xxxx €, pour des mensualités de remboursement de XXX €.

Je ne pourrais pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre commission.

Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle.

Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et je vous prie d'accepter Madame, Monsieur l'expression de mes sincères salutations.

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Espoir22

Merci Bisane


Super plus court mais précis...je rajouterai juste une phrase pour dire que j'ai repris des études sur le tard afin d'améliorer ma vie et celle de mes filles.
Allez je continue à faire mes pochettes...il faut que je le pose viiite!




En haut