21 octobre 2019 à 13:01:52

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

lettre de saisine a corriger de mika635

Démarré par mika635, 29 novembre 2018 à 17:29:51

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

mika635

coucou voici ma lettre...
qu'en penser vous?

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.
En effet, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à mes dettes ,
J'ai en effet contracté au fil des années plusieurs crédits, pour faire face aux dépenses liées aux biens d'équipement, frais imprévus, situation inattendue...
Ces crédits, réduits au minimum au départ, et correspondant à ma capacité de remboursement, ont rendu difficile au fil du temps la gestion du quotidien : difficulté à régler d'une part mes échéances, et de l'autre mes charges fixes et incompressibles, ainsi que celles liées à l'alimentation et l'habillement.
Durant des années, j'ai réussi tant bien que mal à équilibrer mes comptes. Mais cela est devenu beaucoup plus compliqué suite a une séparation en 2010 et l'arrivé de mon 2eme enfant en 2012 pour qui j'ai pris un congé parental ,donc je n'avais plus que environ 700euros pour vivre avec mes 2 enfants et la vie courante a assumer.
J'ai donc été tentée d'utiliser les réserves mises à ma disposition et de souscrire de nouveaux crédits, pensant que cela m'aiderait à faire face à mes charges courantes et de payé mes crédits..mais ce fut un engrenage .
Je fais aujourd'hui le constat que ces différentes échéances grèvent au contraire mon budget, et que ces crédits ont aggravé ma situation financière et fragilisé mon quotidien.
je suis bien consciente de mes erreurs en pensant que j'aurais reussi un jour a rembourser tout mes crédit , mais tout s'est accumulé avec l'achat dune voiture doccasion en novembre 2014  pour reprendre le travail avant la fin de mon congé parental pour essayer de m'en sortir mieux financierement... , je fait plusieurs rachats de crédit avec trésorerie
(environ 1 tout les 18 mois) mais ca ne fait que repousser ma situation d'aujourd'hui car mon salaire était inssufisant pour pouvoir me remettre a flot. et je re contracte des crédits revolving pour payé les découverts,les crédits et la vie courante..
un arret de travail en fevrier 2018 et une  reprise en mi temps therapeutique jusqua octobre 2018 ,et la sécurité social qui tardé parfois a me versé mes indémnités journaliere..
A ce jour,  je suis célibataire avec mes 2 anfants a charges, en activité et en CDI.
Mes revenus s'élèvent à 1531 euros (salaire +caf+pension alimentaire) pour des charges courantes de  830 euros (loyer,edf gazoil etc..) 
et un montant total de dettes de 1431 euros/mois
ce quil me fait 2261euros a payé sur 1531 euros qui rentre..
découvert sans courses ni habillage de 730 euros/ mois.
J'herberge un ami depuis janvier 2017 ,qui a lui aussi a des difficultés financiere et n'a pas de travail , il ne peut donc pas m'aider a payer quoi que ce soit.
Vous constaterez que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes échéances sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle
Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.
cordialement ,

bisane

C'est un peu embrouillé et certaines "phrases" toutes faites n'apportent rien...
La conclusion est redondante.


Proposition :



Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.
En effet, ayant contracté au fil des années plusieurs crédits, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à leurs remboursements.

Après deux séparations, en 2010 et xxxx souscrit des crédits pour élever décemment mes enfants.
J'ai par la suite procédé à plusieurs regroupements, assortis d'un apport de trésorerie, espérant toujours que ma situation s'améliorerait, ce qui n'a malheureusement pas été le cas.
La situation est même devenue très délicate suite à un arrêt de travail en février 2018, suivi d'une reprise en mi temps thérapeutique jusqu'à octobre 2018, dans la mesure où mes indemnités journalières m'ont parfois été versées tardivement.

A ce jour, je suis célibataire et élève seule mes 2 enfants, suis employée en CDI et perçois des revenus de 1531 €.
Mes charges s'élèvent à 830 €, tandis que mon endettement total est de xxxx € et des mensualités de de 1431 €.
Depuis janvier 2017 j'héberge un ami à titre gratuit, qui perçoit des revenus très irréguliers et ne peut participer aux charges.

Vous constaterez que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes échéances sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle et me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

CcileV

Citation de: bisane le 29 novembre 2018 à 19:01:24Après deux séparations, en 2010 et xxxx souscrit des crédits pour élever décemment mes enfants.
j'ai souscrit ;)

Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. Gandhi

BRUYERE

Quelques légères modifs de forme :

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.
En effet, ayant contracté au fil des années plusieurs crédits, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à leurs remboursements.

Après deux séparations, en 2010 et xxxx, j'ai dû avoir recours à la souscription de crédits pour élever décemment mes enfants.
J'ai par la suite procédé à plusieurs regroupements, assortis d'un apport de trésorerie, espérant toujours que ma situation s'améliorerait, ce qui n'a malheureusement pas été le cas.
La situation est même devenue très délicate suite à un arrêt de travail en février 2018, suivi d'une reprise en mi temps thérapeutique jusqu'à octobre 2018, dans la mesure où mes indemnités journalières m'ont parfois été versées tardivement.

A ce jour, je suis célibataire et élève seule mes 2 enfants, suis employée en CDI et perçois des revenus de 1531 €.
Mes charges s'élèvent à 830 €, tandis que mon endettement total est de xxxx € avec des mensualités de 1431 €.
Depuis janvier 2017 j'héberge,  à titre gratuit, un ami qui perçoit des revenus très irréguliers et ne peut participer aux charges.

Vous constaterez que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes échéances sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle et me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

agathe

Quel type de ressources perçoit l'ami que vous hébergez, il va falloir les justifier.

mika635

Citation de: agathe le 30 novembre 2018 à 17:05:01Quel type de ressources perçoit l'ami que vous hébergez, il va falloir les justifier.
Bonjour , merci pour la lettre modifiée ,
Il aujourd'hui il est en CDD depuis le 12/11
Et ceux jusquau 31/12.
Avant ça pendant 2 mois rien un rappel de RSA...
Et juste avant 6 mois de pole emploi , il sa situation est délicate lorsque l'intérim ou les CDD sarrete... Donc je fait quoi ? Le précise ou pas dans mon dossier ? En sachant qu'il va en déposer un aussi avec sa dette de presque 10.000€ de loyer impayé et proceedure dexpulsion...le tribunal a demander les saisies sur salaire ou pôle emploi...on va jamais s'en sortir a ce train la ... ::)
Cordialement

Smilysoul

02 décembre 2018 à 16:42:55 #6 Dernière édition: 02 décembre 2018 à 16:48:29 par Smilysoul »
Depuis janvier 2017 j'héberge, à titre gratuit, un ami qui ne peut participer aux charges puisqu'il vit du RSA ou de CDD.

L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

agathe

il faut le déclarer, soit il participe à minima a sa nourriture voir son entretien soit il est à votre charge.

Caren

Au vu de ceci précisé sur le fil principal, vous vivez et êtes ensemble :
Citation de: mika635 le 28 novembre 2018 à 18:02:08je rencontre mon nouveau chéri et tombe follement amoureuse en aout 2016 avec qui tout les projet sont évident...
nous sommes encore ensemble (28/11/2018)...
Donc que chacun fasse son dossier de son côté, oui, et que chacun déclare l'autre, ça me semble bien refléter la situation...

bisane

Citation de: mika635 le 02 décembre 2018 à 16:25:29un rappel de RSA...
Ce qui doit un peu rejoindre ces remarques :
Citation de: bisane le 28 novembre 2018 à 19:20:58Une petite remarque : ni mariés ni pacsés, certes, mais faites gaffe avec la CAF ! ;)
Citation de: bisane le 28 novembre 2018 à 22:12:46Et je me répète : gaffe à la CAF, qui a les moyens de recouper différentes déclarations. Soyez le plus clean possible.

Il va falloir qu'il s'accroche un peu, votre mari, et qu'il ne pense pas vivre à vos dépens pendant des années... ;)
Il n'est donc pas à votre charge, mais il va falloir que vous changiez, l'un et l'autre, de braquet...
Surtout avec ça :
Citation de: mika635 le 02 décembre 2018 à 16:25:29avec sa dette de presque 10.000€ de loyer impayé et proceedure dexpulsion...le tribunal a demander les saisies sur salaire ou pôle emploi...
Vous aviez jusque là parlé de 8000 €, et d'un crédit, non d'un jugement avec titre exécutoire, ce qui change un peu la donne...
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

mika635

Bonjour oui j'ai parler des 8000€ mais il est passé en jugement et voilà avec les frais ya presque 10000 euros a paye.et un chèque de 700€ impayé qui fait qu'il est fiché depuis des années...donc on va faire notre dossier chacun et preciser les situations.mervi encore pour vos rerépons

mika635

04 décembre 2018 à 13:01:01 #11 Dernière édition: 04 décembre 2018 à 16:12:33 par mika635 »
Bonjour je suis sorti du rdv avec ma banque elle me conseille également de déposer mon dossier en bdf , je le dépose cette semaine, pas facile mais bon je pense que ça ne pourra pas être pire qu'aujourd'hui je vous tiens au courant de l'avancement.

mika635

04 décembre 2018 à 16:32:31 #12 Dernière édition: 04 décembre 2018 à 16:34:07 par mika635 »
voila ,est ce que ca va ca?


**********
*********
***** ****

à secrétariat de la commission de surendettement des hauts de france
Banque de france
*******
********

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.
En effet, ayant contracté au fil des années plusieurs crédits, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à leurs remboursements.

Après deux séparations, en 2010 et 2012, j'ai dû avoir recours à la souscription de crédits pour élever décemment mes enfants.
J'ai par la suite procédé à plusieurs regroupements, assortis d'un apport de trésorerie, espérant toujours que ma situation s'améliorerait, ce qui n'a malheureusement pas été le cas.
La situation est même devenue très délicate suite à un arrêt de travail en février 2018, suivi d'une reprise en mi temps thérapeutique euros dans la mesure où mes indemnités journalières m'ont parfois été versées tardivement jusqu'à octobre 2018, et des pannes de voitures qui m'ont couté 4000euros ,les frais bancaires suite aux découverts...une situation devenu trop compliqué a gerer financièrement.

A ce jour, je suis célibataire et élève seule mes 2 enfants, je suis employée en CDI et perçois des revenus de 1604 € (salaire+caf+ 100euros de pension alimentaire)
Mes charges s'élèvent à 800€, tandis que mon endettement total est de 43.538 € avec des mensualités de 1431 €.
Depuis janvier 2018 j'héberge,  à titre gratuit, un ami qui perçoit des revenus très irréguliers et ne peut participer aux charges, car il est endetter lui aussi de 10.000euros  a cause de loyer impayé et s'est retrouvé a la rue a fait son dossier également an banque de france.

Vous constaterez que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes échéances sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle et me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations

BRUYERE

Citation de: mika635 le 04 décembre 2018 à 16:32:31à secrétariat de la commission de surendettement des hauts de france
Banque de france
*******
********

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.
En effet, ayant contracté au fil des années plusieurs crédits, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à leurs remboursements.

Après deux séparations, en 2010 et 2012, j'ai dû avoir recours à la souscription de crédits pour élever décemment mes enfants.
J'ai par la suite procédé à plusieurs regroupements, assortis d'un apport de trésorerie, espérant toujours que ma situation s'améliorerait, ce qui n'a malheureusement pas été le cas.
La situation est même devenue très délicate suite à un arrêt de travail en février 2018, suivi d'une reprise en mi temps thérapeutique euros dans la mesure où mes indemnités journalières m'ont parfois été versées tardivement jusqu'à octobre 2018, et des pannes de voitures qui m'ont couté 4000euros ,les frais bancaires suite aux découverts...une situation devenu trop compliqué a gerer financièrement.

A ce jour, je suis célibataire et élève seule mes 2 enfants, je suis employée en CDI et perçois des revenus de 1604 € (salaire+caf+ 100euros de pension alimentaire)
Mes charges s'élèvent à 800€, tandis que mon endettement total est de 43.538 € avec des mensualités de 1431 €.
Depuis janvier 2018 j'héberge,  à titre gratuit, un ami qui perçoit des revenus très irréguliers et ne peut participer aux charges, car endetté lui aussi à hauteur de 10.000 euros pour des loyers impayés.
Il fait de son côté un dossier Banque de France.


Vous constaterez que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes échéances sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle et me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations
Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

Smilysoul

Madame, Monsieur,

Par la présente, je sollicite le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement mentionnée aux articles L 711-1 et suivants du Code de la consommation.
En effet, ayant contracté au fil des années plusieurs crédits, je me trouve actuellement dans l'impossibilité absolue de faire face à leurs remboursements.

Après deux séparations, en 2010 et 2012, j'ai dû avoir recours à la souscription de crédits pour élever décemment mes enfants.
J'ai par la suite procédé à plusieurs regroupements, assortis d'un apport de trésorerie, espérant toujours que ma situation s'améliorerait, ce qui n'a malheureusement pas été le cas.

La situation est même devenue très délicate suite à un arrêt de travail en février 2018, suivi d'une reprise en mi temps thérapeutique euros dans la mesure où mes indemnités journalières m'ont parfois été versées tardivement jusqu'à octobre 2018, et des pannes de voitures qui m'ont coûté 4000 euros ,les frais bancaires suite aux découverts...une situation devenue trop compliquée à gérer financièrement.

A ce jour, je suis célibataire et élève seule mes 2 enfants, je suis employée en CDI et perçois des revenus de 1604 € (salaire+caf+ 100 euros de pension alimentaire)
Mes charges s'élèvent à 800€ pour un endettement total est de 43.538 € avec des mensualités de 1431 €.

Depuis janvier 2018 j'héberge,  à titre gratuit, un ami qui perçoit des revenus très irréguliers et ne peut participer aux charges, car endetté lui aussi à hauteur de 10.000 euros pour des loyers impayés.
Il a déposé de son côté un dossier à la Banque de France.

Vous constaterez que dans l'état actuel des choses je ne peux honorer mes échéances sans mettre en péril l'équilibre financier de mon foyer et assurer ses besoins vitaux. Je ne pourrai pas me sortir de cette situation sans l'intervention rapide de votre Commission.
Je m'en remets donc à votre bienveillance afin de m'aider à trouver une solution qui corresponde à ma situation actuelle et me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire que vous jugerez utile au bon déroulement de la procédure.

Je vous remercie de votre attention et  je vous prie d'accepter, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations



L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

En haut