06 décembre 2019 à 04:16:26

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

ENQUETE UFC Que Choisir - la Loi Lagarde sur le crédit renouvelable bafouée

Démarré par domdom, 21 avril 2012 à 15:06:23

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

domdom

Bonjour, je ne savais pas ou le poster, dans le Républicain Lorrain .

" publié le 19/04/2012 à 05:00
société | thionville Crédits à la conso discrédités
L'Union fédérale des consommateurs de Moselle rend les résultats d'une étude accablante sur la distribution de crédits à la consommation.
Notez cet article
1
2
3
4
5

   Facebook
   Twitter
   Imprimer
   Envoyer

Patricia Renaux et Denis Lognon font partie des bénévoles qui ont mené l'enquête dans 27 magasins de Moselle. Photo Dominique STEINMETZ.

Patricia Renaux et Denis Lognon font partie des bénévoles qui ont mené l'enquête dans 27 magasins de Moselle. Photo Dominique STEINMETZ.

Rien de plus simple que de s'endetter. Patricia en a fait l'expérience. Comme d'autres conseillers litiges de l'association UFC de Moselle, elle s'est rendue incognito dans un magasin d'ameublement pour sa fille. Elle demande quelles sont les possibilités de financement d'un achat dépassant les 1 000 €. « Le vendeur propose illico un crédit revolving sans proposer d'autres solutions, sans demander la solvabilité de ma fille », témoigne Patricia, atterrée. En une phrase, le commerçant a balayé la loi Lagarde imaginée l'an passé et visant à protéger le client et à empêcher la distribution de crédits à tout va. Un garde-fou inefficace, rarement appliqué au vu de l'enquête réalisée par les bénévoles de l'association de défense des consommateurs. Les antennes de Thionville, de Metz, de Moselle-Est et de Dieuze ont fait le test dans 27 commerces du département pour réaliser leur enquête, entre le 21 janvier et le 4 février, toujours selon le même scénario.

Dans 71 % des cas, aucune alternative n'est proposée à l'emprunteur. L'information sur les caractéristiques du crédit (comme le montant des intérêts sur les mensualités) est négligée. « 63 % des demandeurs ont manqué de conseils », relatent les enquêteurs. En outre, la solvabilité des clients n'est vérifiée qu'une fois sur cinq. Enfin, les vendeurs sont censés consulter le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Peine perdue.

« Nous avons déjà reçu une personne cumulant à elle seule 30 crédits renouvelables », explique le président de l'UFC à Thionville. Les dossiers de surendettements, cumulant ces crédits à la consommation, ont explosé sur l'ensemble de l'Hexagone (+6,6% en 2011) et la Moselle n'est pas épargnée.

Pour pallier ces dérives multiples pointées par l'enquête, l'association de consommateurs saisit la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) « pour que la loi Lagarde soit respectée ». Les bénévoles comptent sur un coup de pouce des parlementaires du département. Ils souhaitent aussi qu'une meilleure distinction entre carte de fidélité et carte de crédit renouvelable, souvent confondues, soit garantie. Tout comme la vérification de la situation financière du client dès le 1 er euro emprunté et la demande systématique des pièces justificatives pour un crédit d'un montant de plus de quatre chiffres. Des mesures devenues nécessaires à courte échéance.

bisane

Dom... vous pouvez mettre le lien, SVP ?


Voilà en tout cas qui confirme ma 1ère impression à la lecture de la Loi Lagarde !  :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

zorah0412

mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

domdom

21 avril 2012 à 19:29:50 #4 Dernière édition: 21 avril 2012 à 19:48:58 par bisane »
Bonsoir , justement je voulait vous répondre "   //www.republicain-lorrain.fr/moselle/.../credits-a-la-conso-discredites"; desoler le lien ne fonctionne plus.


Thionville | Crédits à la conso discrédités - Le Républicain Lorrain

zorah0412

mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

bisane

Mais le mien, si !  :P
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

zorah0412


Ce mercredi l'association de consommateurs dépose plainte contre les établissements de crédit qui ne respectent pas la loi Lagarde qui permet d'assainir les pratiques de ces professionnels. A l'occasion d'une nouvelle étude réalisée en 2012, l'UFC-Que Choisir met en valeur des résultats affligeants.

l'UFC a déposé plainte contre des enseignes de distribution mais aussi: Sofconcon, Finpasfin, bonhomme vert, Cof10 et Cofgaga  bbbo bbbo bbbo bbbo bbbo bbbo bbbo


http://lci.tf1.fr/economie/consommation/credit-a-la-consommation-ufc-que-choisir-depose-plainte-7192266.html
mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!


bisane

Il était surprenant que cet étude ne soit menée qu'en Moselle...
Et elle était bien nationale (ça fait un moment que l'âne guette !  ;)) et fait écho à celle qu'ils avaient menée en 2009.

Et les résultats sont impressionnants !

- l'obligation légale de proposer l'alternative d'un crédit amortissable n'est pas respectée
- celle de s'assurer de la solvabilité de l'emprunteur est savamment éludée
- les cartes fidélité (que la Cour des Comptes avait dénommées du la jolie appellation de cartes confuses) restent maîtresses en la place
- tant les magasins que les sites Internet de crédits sont épinglés...

Quand je disais que la DGCCRF allait avoir du boulot !  >:D
Un petit regret sur cette étude : ils ne se sont pas assurés que le personnel proposant ces crédits avaient, comme le prévoit la loi, suivi une formation spécifique !




L'âne ne peut que regretter que sa position développée ici (entre autres...) soit confirmée : La réforme du crédit à la consommation vu par Mme Lagarde... un revolver désarmé ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

zorah0412

petite info de "l'interieur" du vautour!
Ils le savent très bien qu'ils ne respectent pas et le font sciemment ;) >:D
mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

Comailles


zorah0412

mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

zorah0412

Citation de: Comailles le 25 avril 2012 à 18:10:44
on appelle cela de la "gestion de risque" >:D


exactement, ils savent qu'ils risquent peu, à part une IP annulée ici ou là :P
En espérant que l'UFC aura du poids..... ;)
mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut