Question que je me pose

Démarré par melin, 16 mai 2010 à 04:52:32

« précédent - suivant »
En bas

melin

16 mai 2010 à 04:52:32 Dernière édition: 17 mai 2010 à 04:52:26 par melin »
Bonjour a tous

Je viens vers vous car je me pose énormement de question.
Mon époux et moi -meme avons déposer un dossier de surrendettement debut janvier 2010.
Un moratoire de 2 ans a été suggerer par la BDF car capaciter de remboursement nul.

La je vient de recevoir le courrier de la BDF pour me dire qu'un créancier refuser le plan.
J'ai appeler ma conseillère qui ma dit que c'etait le trésor public qui refuser.
Je ne comprend pas pourquoi car la somme est vraiment minim ( 300 euro), je penser même qu'il aurais demander  un paiement  de 20/30  euro par mois.

Notre difficulter on débuter lors du vol de notre véhicule (remboursement tres minim de l'assurance et crédit  encore en cours , j'ai toujours régler nos factures et nos crédits en nous privant sur l'alimentation - l'habillement et loisirs.
Je précise que nous somme  1 couple avec 3 enfants et qu'ils nous rester 300 euro max pour manger donc aucun loisirs et habillement avec les rentrées scolaires des enfants.

La BDF a estimer que notre reste a vivre est de 960 euro et de ce faite que notre capaciter de remboursement été nul. (Moi avec les 960 euro de la BDF pour le reste a vivre je  payer mes credit 500 euro par mois et 300 euro de nourriture).

A la date du depot du dossier je n'avait encore aucun retard de paiement crédit et facture courante , juste un retard de 300 euro au impot .
Il y a que a partir du mois de février 2010, suite a un accident du travail de mon epoux   ma conseillere de BDF ma conseiller d'arreter les prelevement de mes 3 Crédit car nous ne pouvions plu nous en sortir  (il y est encore actuellement et le son médecin demande un reclassement proffessionnel).

Je suis vraiment perdu car l' assistante social me disait que mon dossier été bon ,aucun retard de paiement avec mes credits , Factures courantes a jour sauf  les impots (Redevance TV et cantines)

Mes questions sont :

Pourquoi le + petit creancier 300 euro a refuser lorsque mes crédits + important non ?

Comment se déroule la phase  avec le juge car j'ai pas le choix de continuer la procedure ? (Vie devenu impossible et souci de santé assez important)  

Et comment sa se passe car depuis Février 2010  je règle plu mes crédits (suite a l'accident de travail de mon époux) ?

Désoler de vous embetter avec mes soucis mais j'ai vraiment besoin d'aide car totalement perdue
Merci d'avance pour vos réponse  





julia26

16 mai 2010 à 07:43:07 #1 Dernière édition: 16 mai 2010 à 07:48:39 par julia26 »
Bonjour Melin et bienvenue

Vous savez parfois les créanciers refusent le plan ou ne répondent pas pour des sommes encore plus petites !!

Mais la c'est le trésor public et c'est particulier !! les modérateurs vous répondront au plus tôt

En attendant je vous donne ce lien pour que vous puissiez voir les différentes étapes possibles d'un dossier

https://forum-entraide-surendettement.fr/index.php?topic=148.0
Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent.

bisane

Hello, Melin !


Que répondre à cette question ?
CiterPourquoi le + petit creancier 300 euro a refuser lorsque mes crédits + important non

... parce qu'ils sont tombés sur la tête ?  ;)
Incompréhensible, et absurde.
Il doit pas être sympa, votre trésorier général !  ;)

Pour le reste, la seule chose qui soit un peu embêtante dans votre cas, c'est que les intérêts continuent à augmenter votre dette.
Une petite précision : avez-vous déjà reçu les mesures recommandées, ou pas encore ?
La réponse permettra d'être plus précis sur la réponse concernant la "phase".
Mais ne vous faites pas de souci : cette "phase" est souvent longue, mais a priori, elle reprend à peu de choses près le plan initial proposé par la commission de surendettement, et vous ne devriez pas avoir le plaisir de rencontrer le juge.


CiterDésoler de vous embetter

Vous n'embêtez personne, Melin. Soyez la bienvenue... et faites comme chez vous !  ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

ISI

Melin,

j'ai connu ça avec les impôts, pour le même montant.
Il y avait une CR à zéro mais pour eux la BDF a arrêté 12,50 euros par mois sur les 24 mois de moratoire.
Et ils ont refusé.
C'est parti en recommandations.
Nounou d'enfer!

melin

16 mai 2010 à 18:05:19 #4 Dernière édition: 16 mai 2010 à 18:30:47 par melin »
Salut et merci a tous pour vos réponses

Non je n'ai pas recu de recommander de la part de mes créanciers juste des lettres simple me disant de regler mes mensualiter de retard..

Et ce que je comprend pas j'ai  un couple d'amis endetter + que nous (retard dans beaucoup de charge courante - Non payement d'assurance voiture et logement depuis 1 ans -  Reserve d'argent non honorer sur plusieur mois et une dette du tresor public de + de 600 euro et eux on eu leur dossier qui est passez sans souci.
Je presice que nous somme dans la meme ville avec le meme tresor public et BDF.
Donc pourquoi me refuser le moratoire lorsqu'il accepte pour d'autre personne avec + grosse dettes.

Message de ISI
Il y avait une CR à zéro mais pour eux la BDF a arrêté 12,50 euros par mois sur les 24 mois de moratoire.
Et ils ont refusé.

Pour mes amis , les impots ont  accepter un moratoire de 2 ans et dans la 2eme année 7 euro par mois se qui me parait vraiment peu

La vie est vraiment injuste et apres il se demande pourquoi des gens font des Tentatives de suicide.
J'y pense de + en + mais mon epoux et mes enfants me retiennent dans mon geste .

Ma pensée du jour  : qu'elle vie de merde et je pense qu'il faut faire comme beaucoup de monde vivre et payer c'est facture que qd on peu .




julia26

Melin

dans le courrier que vous avez reçu de la BDF y a t'il  une lettre a renvoyer signée pour la demande de passage en phase des recommandations ?
Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent.

melin

Oui je l'ai rempli et j'envoie sa dem1  en recommander , peur qu'il la recoivent pas

julia26

Une fois votre demande envoyée c'est le JEX qui doit donner force exécutoire au plan recommandé par la BDF

CiterMais ne vous faites pas de souci : cette "phase" est souvent longue, mais a priori, elle reprend à peu de choses près le plan initial proposé par la commission de surendettement, et vous ne devriez pas avoir le plaisir de rencontrer le juge.


Et comme vous l'a dit Bisane cela ne fait que retarder le plan :)
Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent.

melin

Ma conseilliere ma dit la meme chose que sa ne faisait que reculer le plan et que le juge obtera pour le moratoire 2 ans ou effacement des dettes

bisane

Re...

Melin si la vie était "juste", ça se saurait depuis longtemps...
Mais je crois que vous risquez de gaspiller l'énergie qu'il vous reste en vous révoltant contre le sort qui est réservé à vos amis en comparaison du vôtre.
Vous n'êtes malheureusement pas au bout du chemin, et cette énergie, vous en aurez besoin pour des choses plus constructives !

Ce n'est pas bien grave, d'être en recommandations.
Et essayez de "profiter" de ce moment pour mettre autant que possible un petit pécule de côté.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

melin

16 mai 2010 à 19:12:02 #10 Dernière édition: 16 mai 2010 à 19:58:19 par melin »
Merci Bisane

Peu tu me dire combien de temps  les interets vont il continuer a monter ?

Doit ton reprendre les paiements pendant la recommandation ?

Pour ce qui est de mon energie j'en ai encore un peu , je vient de faire 2 pneumothorax total et j'ai du subir un talcage  et mon pneumothorax ( rectification mon pneumologue)  ma conseiller de rester zen sans stress ce qui est difficile pour moi car je suis quelqu'un de super stresser et nerveuse.

Merci pour vos réponses

bisane

16 mai 2010 à 19:27:09 #11 Dernière édition: 16 mai 2010 à 19:35:48 par bisane »
Citermon pneumothorax ma conseiller de rester zen

Le pneumothorax peut en effet vous y inviter, mais j'espère que c'est bien le pneumologue qui vous l'a conseillé !  ;)

Les intérêts continuent à courir tant que le plan n'est pas signé.
Au taux contractuel pendant au maximum 9 mois, au taux légal ensuite.

CiterDoit ton reprendre les paiements pendant la recommandation ?

Si vous le pouvez, essayez de continuer à négocier un échéancier avec les impôts.
Pour le reste, non, pas la peine de verser quoi que ce soit, d'autant que votre capacité de remboursement est estimée à 0 !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

melin

oui dsl c'est mon pneumologue qui ma conseiller de reste zen et calme .

Oki je vais voir avec les impots pour fixer un écheancier.

Merci de vos réponses

l'indien

CiterSi vous le pouvez, essayez de continuer à négocier un échéancier avec les impôts.
Pour le reste, non, pas la peine de verser quoi que ce soit, d'autant que votre capacité de remboursement est estimée à 0 !


Ok négocier avec les impôts, ok pour le reste.

Je suis surpris, la France ne doit pas venir jusque dans le Finistère.

Pour nous la règle c'est les retard d'impôts sont hors du plan, aussi les amendes, et les remboursements au fond d'indemnisation.

Donc dans votre exemple, dès que la déclaration de surendettement est déposé on négocie auprès du trésorier un paiement, tenant compte de la situation.

En général le paiement est très adapté, mais jamais zéro, par contre dans votre situation le trésorier vous aurait envoyé vers un recours gracieux à l'inspection "feuille rose" pour effacement partiel.

Quand le remboursement est en route on demande l'effacement des pénalités (les 10%); on sait qu'ils se téléphonent mais sur  un plan réglementaire la BDF n'a aucun pouvoir sur les impôts.

Une petite histoire nous suivons des gens qui sont passé par la prison, avec le service social SPIP. On peut trouver quelqu'un qui a une dette énorme auprès du fond d'indemnisation, a coups de 100 000€ pour qui on peut négocier 20€ par mois. Mais c'est toujours hors plan.

En haut