Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement
05 avril 2020 à 04:06:47
Nouvelles:

Ce site est destiné à archiver les fils inactifs du Forum Entraide Surendettement.
Retourner au forum d'aide aux surendettés actif

recours d'un creancier contre nous

Démarré par jean paul, 25 août 2010 à 21:57:25

« précédent - suivant »
En bas

jean paul

25 août 2010 à 21:57:25 Dernière édition: 23 septembre 2010 à 14:34:05 par jean paul »
 ;) ;)

catsen

Bonjour Jean-Paul et bienvenue,

Des personnes compétentes vont venir vous répondre en attendant je fais déplacer votre fil dans la section "le dossier est déposé"

A tout à l'heure
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

bisane

Merci, Jean Paul, d'avoir posté sur le forum  ;)... et j'espère que vous retrouverez votre fil, qui a en effet été déplacé...

Ne vous inquiétez pas trop pour la déchéance du terme.

Il faudrait par contre nous détailler un peu plus pour les charges et mensualités contractuelles des crédits pour avoir une idée plus globale de la situation.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

Jose33120

26 août 2010 à 01:36:43 #3 Dernière édition: 29 août 2010 à 13:00:11 par Jose33120 »
Bonsoir Jean Paul,


Bienvenue sur votre forum, celui ci vous sera bénéfique lorsque en effet vous aurez des chutes de moral et savoir que vous êtes écouté et non jugé sera pour vous une source de venir puiser votre bonne humeur.

Je reviens en effet sur votre dossier et il serait important de nous donner quelques éléments suplémentaires, revenus de la famille charges fixes incomprésibles , reste a vivre montant des créances, combien de créanciers.

Ouvrez un compte saint à la banque Pos. afin de gérer beaucoup mieux vos dépenses .

Ne vous inquitéez pas concernant la déchéance du terme, cela nous le verrons par la suite. Mais il est bon déjà de se préserver de toutes ses informations des créancier qui veulent tout tout de suite. Alors on se calme on se posent quelques minutes cela permets parfois de mieux repartir.

Bon courage jean paul et surtout on garde la Pêche. José33120
le bonheur est au bout du chemin,
la route sera longue mais heureuse à la fin.

joel29

Bonjour Jean Paul

Cette attaque d'un dossier recevable est quelque peu systématique, depuis que le gouvernement à dit que le plan de surendettement protègerait les maisons des surendettés, on n'est pas à une contradiction près.

Vous avez un argument dans votre endettement la nécessité d'un logement stable pour votre fils.

L'autre argument c'est votre capacité de remboursement, combien la BDF avait-elle fixé de mensualité?

Si je comprends bien les autres crédits sont autour de 60000€ ? C'est des crédits que vous aviez avant le financement de votre immobilier?

Cela fait assez de question  !!!

jean paul

28 août 2010 à 21:30:56 #5 Dernière édition: 23 septembre 2010 à 14:33:32 par jean paul »
 ;)

bisane

Hello !

J-P, vous faites comme vous voulez, mais attention à la confidentialité (votre signature)... afin de ne pas avoir de regrets un jour !  ;)

Une dernière (j'espère !  ;)) question : de combien était la mensualité du prêt immo ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

joel29

Oui j'ai voulu faire (planté) un message tout à l'heure avec la même question, et est ce que cette mensualité risque d'évoluer?

En même temps une décision importante s'est prise au moment de votre demande de financement pour cette maison, je comprends la démarche, est ce que la banque avait bien tout les éléments pour mesurer votre capacité de remboursement.


jean paul

09 septembre 2010 à 20:15:06 #8 Dernière édition: 23 septembre 2010 à 14:34:45 par jean paul »
 ;)

bisane

Hello, JP !

708 € de capacité de remboursement, cela va couvrir à peine les crédits conso....

JP, avez-vous tenté de faire jouer les assurances pour la perte d'emploi ?

Vous avez augmenté de combien les autres crédits depuis la souscription du prêt immo ?
De quel ordre a été la perte de revenus ?



il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

jean paul

12 septembre 2010 à 12:44:50 #10 Dernière édition: 23 septembre 2010 à 14:35:50 par jean paul »
 ;)

bisane

Hello, JP, mon commentaire sur la mensualité n'était pas un jugement de valeur, mais un avis purement comptable....

J'essaie de vous expliquer mon raisonnement :
- un plan ne peut excéder 10 ans (bientôt 8)
- avec la mensualité retenue, même si vous ne remboursiez que les crédits conso, vous en auriez pour 10 ans
- on imagine mal que le remboursement du prêt immo soit reporté en fin de plan
C'est un exposé caricatural, mais qui peut vous aider à comprendre....

L'autre solution serait que la mensualité englobe le tout, avec un effacement partiel des crédits conso en fin de plan... ce qui paraît improbable, dans la mesure où vous avez un actif = votre bien immobilier.

L'enjeu de la maison n'est donc pas des moindres !

Le JEX n'a cependant à se prononcer que sur la recevabilité, et j'imagine que l'argument du créancier va aller dans le sens de la vente de la maison.
Il me semble qu'il faut argumenter devant le juge principalement sur le bien-être de votre fils, et votre perte de revenus (involontaire... ? ... en tout cas imprévue) pour que vous obteniez la recevabilité.....
Après, on avisera....

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

jean paul

13 septembre 2010 à 16:59:19 #12 Dernière édition: 23 septembre 2010 à 14:35:21 par jean paul »
 ;)

bisane

JP, le créancier, il n'en a rien à faire, de votre situation. Si vous vendez,il rentrerait dans ses fonds !  >:(

Le plus embêtant, c'est que votre capacité de remboursement est réduite, et que même en diminuant les taux d'intérêt, vous ne pouvez absolument pas tout rembourser en 10 ans.
Vous ne pouvez donc pas du tout argumenter dans ce sens.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

joel29

Avec où sans avocat l'idée est là.... obtenir un maintien de la recevabilité.

CiterLe JEX n'a cependant à se prononcer que sur la recevabilité, et j'imagine que l'argument du créancier va aller dans le sens de la vente de la maison.
Il me semble qu'il faut argumenter devant le juge principalement sur le bien-être de votre fils, et votre perte de revenus (involontaire... ? ... en tout cas imprévue) pour que vous obteniez la recevabilité.....
Après, on avisera....


La perspective de pouvoir garder la maison pour le long terme passe par une augmentation de la capacité de remboursement. Tout au plus vous pouvez ajouter que vous allez tout faire pour augmenter vos revenus pour faire face. On appelle ça un moratoire partiel qui donne deux ans pour voir si la capacité à rembourser se renforce.


En haut