05 juin 2020 à 16:57:32

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Conséquences possibles de la fin d'un moratoire...

Démarré par bisane, 06 avril 2020 à 10:50:37

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

bisane

3 choses à retenir ici :
- moratoire de 18 mois prévoyant la vente d'un bien immobilier, clause qui n'a pas été respectée ;
- non dépôt d'un nouveau dossier et non reprise du paiement des mensualités contractuelles ;
- déchéance du terme prononcée par la banque, suivie d'une assignation des emprunteurs.

Ces derniers essaient de "jouer" sur les délais, la mise en demeure les intimant de régulariser la situation sous 8 jours...
Sauf que leur argumentation a tendance à oublier les préconisations du plan et leur obligation de reprendre les mensualités contractuelles du prêt à l'issue de celui-ci ! :P
Argumentation qui, au passage, ne me semble pas "parfaitement conduite...


3. En premier lieu, l'arrêt relève que le moratoire consenti aux emprunteurs par la commission de surendettement des particuliers, préconisant la vente amiable du bien immobilier leur appartenant dans le délai de dix-huit mois, est venu à expiration sans être respecté par les emprunteurs, ni renouvelé. Il ajoute que la mise en demeure de payer les sommes dues adressée aux emprunteurs leur imposant un délai de huit jours aux fins de régularisation n'est entachée d'aucune irrégularité et n'a pas été respectée.
4. De ces constatations et appréciations, la cour d'appel, qui n'avait pas à procéder à d'autres recherches, a exactement déduit que la banque pouvait se prévaloir de la déchéance du terme.


Cour de cassation - chambre civile 1 - 8 janvier 2020 - 18-24232
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut