13 novembre 2019 à 15:08:30

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Levé interdit bancaire retardée

Démarré par guillaume_1980, 15 mars 2017 à 02:06:47

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

guillaume_1980

15 mars 2017 à 02:06:47 Dernière édition: 15 mars 2017 à 02:09:45 par guillaume_1980 »
Bonjour à tous et à toutes !!

Voila je vous écris ce petit message dans l'espoir que qq'un avec des connaissances sur le sujet pourra éclairer ma lanterne...

Ma femme a fait un crédit à une entreprise spécialisée en crédit  (GE money) pour ne pas les citer. Elle travaillait la bas a cette epoque mais a demissionné (ce qu'ils n'ont pas vraiment digérer ceci etant dit mais bon).

Toujours est il que durant l'année 2016, une année très difficile financièrement pour nous, elle n'a pu régler ses traites 3 mois de suite. Ge ayant refusé tout arrangement ou réechelonnement etc... (le côté "pas digéré" cest ça)

Passé au contentieux, vous devinez la suite.

Peu après nous avons reçu une "injonction de payer" la totalité de la somme d'un coup. Pour ceux qui ne savent pas ce que cest (tant mieux pour vous !!! ;) ) cest une lettre rédigée par un juge vous ordonnant de payer dans les plus brefs délais et cela a une valeur executoire (pas de negociation, de dossier à deposer, cest maintenant et cest comme ça, cest pas autrement..). Outre la manière de faire des plus sauvage sur laquelle je ne vais pas m'attarder :

La somme a été réglé par emprunt familial. L'huissier a apporté cette somme à GE.

-GE a toujours refusé de délivrer une attestation de fin de pret depuis decembre 2016.
-GE l'avait fait ficher interdit bancaire pour le coup (normal certes, mais sans prévenir qui que ce soit à commencer par l'intéressée)
-Ils trainent les pieds maintenant pour faire lever cet interdit bancaire et délivrer (accessoirement) cette attestation de fin de pret en pretextant qu'ils "n'ont pas que ça à faire" (en attendant elle est interdit bancaire avec ce qui en découle je vous laisse aisément imaginer !!!)

Questions : Est ce légal de ficher qq sans l'aviser. Pour une banque cest illégal je le sais déjà. Mais pour un organisme de crédit comme eux ?
Comment les contraindre à faire leur boulot en régularisant cette situation de leur côté et arrêter de trainer les pieds, cest manifestement illégale de jouer la montre comme ça mais comment peut on se defendre légalement ?
(nous nous sommes renseignés à l'IEOM, uniquement l'organisme qui a fait le fichage peut l'enlever...)

Merci pour vos lumières !!

Guillaume
ps: je vis en Nouvelle Caledonie.
ps2: modifs de typo

bisane

Bonjour !

J'ai déplacé votre fil dans une section plus appropriée.


Que GE M n'ait pas digéré une démission, je veux bien le croire, mais je pense qu'elle en a vu d'autres !  :P Quant à penser que le refus de tout arrangement tienne à ça, j'en doute fortement !
Par ailleurs, on n'est pas interdit bancaire pour impayés de crédits. On est fiché au FICP, ce qui a pour conséquence de rendre l'accès au crédit plus difficile. Si elle est fichée au FCC, lequel fichage a, lui pour conséquence l'interdiction d'émettre des chèques, c'est qu'il y a eu des chèques impayés non régularisés, ce qui n'a rien à voir.
Il n'y a aucune obligation de prévenir le débiteur de son fichage au FICP. Mais il est fort probable qu'avant ou pendant le passage au contentieux cette information ait été donnée.

Le prêteur peut peut-être traîner des pieds... Il est plus probable qu'il prenne le temps de vérifier que la dette, y compris les dépens et autres intérêts aux quels vous avez été condamné (enfin, Mme), est entièrement soldée.

Si vraiment le fichage est abusif, vous pouvez menacer de saisir le tribunal et la CNIL (fichage abusif au FICP - mise en demeure de la CNIL à l'adresse de la paribasienne).
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut