11 décembre 2019 à 06:31:51

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Surendettement et licenciement

Démarré par Ohamas, 15 août 2014 à 13:23:22

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

Ohamas

15 août 2014 à 13:23:22 Dernière édition: 10 avril 2016 à 17:13:58 par biquette59 »
Bonjour, nous remboursons un plan de surendettement depuis 2 ans. En 2013, j'ai été licenciée avec des indemnités que je n'ai pas signalé à la BDF, et aujourd'hui, il ne me reste plus rien de ces indemnités. Toujours au chômage, et mon conjoint depuis peu (juillet 2014), pensez-vous que nous puissions déposer un nouveau dossier pour revoir notre plan suite à notre changement de situation, même si je sais que j'ai commis l'erreur de ne pas signaler mon licenciement ? Je pense connaître la réponse à ma question, de celle ou celui qui voudra bien m'écrire ... "Continuez à rembourser votre plan, car la BDF ne pourra rien pour vous au regard de votre silence et il ne faut pas attendre d'être au pied du mur pour agir !" Quelque chose dans ce genre mais de mieux formuler !!! MERCI de votre réponse. Cordialement.

Smilysoul

bonjour,

pour justifier le redépôt d'un dossier il faut expliquer pourquoi et comment votre situation s'est dégradée ...
Là effectivement la BDF pourra se poser la question de savoir si vous avez touché des indemnités...
- Quel en était le montant ?
- Qu'avez vous fait de cet argent ?  ;)

L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

BRUYERE

Bonjour ohamas et bienvenue sur ce forum,

Effectivement, il aurait fallu signaler ces indemnités ... >:(

Quel en était le montant exact ? et surtout  à quoi avez-vous utilisé cette somme ? si vous pouvez en justifier l'utilisation très précisément  il y a peut-être moyen d'argumenter... ;)

Quelle est par ailleurs la durée totale de votre plan ? arriveriez-vous à vous en sortir sans redépôt ??



Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

BRUYERE

Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

Ohamas

MERCI de prendre le temps de me répondre.
Notre plan est sur 8 ans.
IL = 46 000 € utilisés pour régler des impôts impayés, des loyers impayés, des factues impayées malgré notre plan et aussi vivre mieux sans compter pendant quelque mois et me voilà au pied du mur ... problèmes d'argent à nouveau malgré une thérapie depuis 3 ans ... Indéfendable devant une commission !!!


Smilysoul

15 août 2014 à 14:10:53 #5 Dernière édition: 15 août 2014 à 14:12:54 par Smilysoul »
Citation de: Ohamas le 15 août 2014 à 14:05:19
46 000 € utilisés pour régler des impôts impayés, des loyers impayés, des factues impayées malgré notre plan et aussi vivre mieux sans compter pendant quelque mois et me voilà au pied du mur ... problèmes d'argent à nouveau malgré une thérapie depuis 3 ans ... Indéfendable devant une commission !!!

46 000 € ouahh c'est une somme  ::)
Toutes ces dettes n'étaient pas incluses dans votre plan ?
Plan que vous n'arrivez pas à tenir apparemment ? quelle est la somme totale à rembourser dans votre plan ?
Thérapie ... vous pouvez nous en dire plus ?  ;)
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

Ohamas

Oui, ces dettes se sont accumulées après le plan que nous n'arrivions pas à honorer !
Thérapie depuis 3 ans suite à des difficultés rencontrées avec une nouvelle hiérarchie, continuellement sur mon dos et qui a aboutit à un licenciement au retour de ma formation. Thérapie qui a aussi permis d'aborder d'autres sujets comme l'argent qui, aujourd'hui est encore présent et problématique. Bref, je ne pense pas pouvoir défendre, à nouveau mon dossier auprès d'une commission de surendettement...

Ohamas

Somme totale du remboursement : 98 549 €

Persévérance

46 000€ oui ça va quand même être dur à défendre  :-\ :-\

Vous parlez de thérapie et d'argent, vous avez des soucis d'achats compulsifs ?
Je vais finir par réussir à essayer d'arriver de ne plus paniquer dans le vide

Ohamas

Je n'ai pas été diagnostiquée comme telle même si je peux paraître comme telle ! Disons que sur le moment ça me fait du bien de dépenser et après je regrette ! Alors, oui, je suis sûrement dans cette pathologie !

Ohamas

Pour tout vous dire, même si ce n'est pas l'endroit, je vis avec un homme alcoolique, ce qui occasionne bien des problèmes concernant l'argent où j'ai dû à maintes reprises combler les manques d'argent dûs à cette maladie ... Désolée de vous faire part de cela, mais c'est un problème qui occasionne nos problèmes d'argent ...

Ohamas

Désolée de faire dans le mélodrame et d'oser en parler aujourd'hui car même si j'ai défendu seule notre dossier devant les Tribunaux, sans parler de ce problème de dépendance à l'alcool, je pense que je pourrai en faire part aujourd'hui, sans vouloir nuire à mon conjoint, mais dire que cette maladie ne nous a pas épargné, encore aujourd'hui !

Smilysoul

aucun jugement sur ce forum Ohamas  ;)
nous cherchons simplement à vous aider de notre mieux ...
D'où la rafale de questions  :P

Citation de: Ohamas le 15 août 2014 à 15:04:00
j'ai défendu seule notre dossier devant les Tribunaux

pour quel motif ?

Votre conjoint est il suivi pour sa dépendance à l'alcool ?
L'espérance est un risque à courir.
Georges Bernanos

Ohamas

J'ai fait part d'un arrêt de la cour d'Appel de Versailles qui a estimé, le 09/09/2010 l'abus des clauses abusives qui tend à placer l'emprunteur dans une position d'interdépendance envers le prêteur.
Non, mon compagnon n'est pas suivi malgré mes différentes propositions.

Persévérance

Je dirais que la priorité c'est de traiter les causes sinon vous n'arriverez pas à vous en sortir donc vous faire aider pour vos soucis d'acahts compulsifs et essayer d'inciter fortement monsieur à se faire aider (mais ce n'est pas facile de convaincre quelqu'un qui a des soucis d'alcool de se faire traiter ...).
Je vais finir par réussir à essayer d'arriver de ne plus paniquer dans le vide

En haut