20 octobre 2019 à 10:20:12

Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures recommandées et/ou imposées, PRP (Procédure de Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Comment faire quand un proche est dans le déni ?

Démarré par LucilleD, 14 février 2019 à 15:36:27

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En bas

LucilleD

Bonjour,
Mon frère est endetté jusqu'au cou. Il n'a jamais fait de démarches pour demander de l'aide à des travailleurs sociaux, etc. Ça dure depuis des années.
Il survit grâce à l'argent que lui donne notre vieux père, qui est au bout de ses possibilités financières.
Mon père voudrait cesser d'aider mon frère mais il craint que mon frère ne se retrouve pour de bon à la rue.
Que pouvons-nous faire ?
Peut-on considérer que mon frère est en quelque sorte un majeur vulnérable à protéger  (de lui-même...) et faire un signalement ? 
Merci d'avance pour vos conseils.

bisane

Bonjour !

C'est difficile de vous répondre avec aussi peu d'éléments...
Sachez cependant que cette demande ne peut émaner que de lui-même.
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

noirkate

Bisane, il me semblait qu'un parent pouvait faire une demande de mise sous tutelle ...et j'ai trouvé ceci  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2120

Lucille, votre frère a t il des revenus ? D'où proviennent ses dettes ? Habite t il seul ? 
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

bisane

Heu... NK, pour en arriver là, il faudrait que l'état de santé, mentale (auquel cas il faudrait aussi en passer par une hospitalisation  à la demande d'un tiers) ou physique, de frérot, soit très très altérée !!!
Du peu que dit Lucille, je crains que ce ne soit pas tout à fait le cas... :-\
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

LucilleD

Merci pour vos réponses.
Toute personne peut effectivement signaler au procureur une personne majeure qui a besoin d'être protégée. Le procureur lance ensuite une enquête et décide en fonction des résultats des mesures adpatées : tutelle, curatelle, hospitalisation, etc.
La situation de mon frère dure depuis plus de 20 ans. Bien des gens vivent très bien avec beaucoup moins que ce que mon père lui donne. Lui dépense tout et plus, puisque malgré ça, il a été expulsé de son logement, et qu'il a d'autres dettes.
La solution la plus simple serait que mon père demande sa propre mise sous tutelle au motif que mon frère abuse de la faiblesse due à son âge, mais il ne veut pas être celui qui fera LA démarche qui mettra mon frère à la rue. 
Je pourrais signaler au procureur le soupçon d'abus de faiblesse de mon frère sur mon père, mais je serais mise au ban de la famille. J'hésite depuis des mois.
D'où ma question sur un signalement de mon frère. Il a un passé d'addictions. Ce n'est plus le cas. Ses demandes d'argent incessantes sont comme une forme de distorsion de la réalité. Comme s'il n'avait pas conscience, par exemple, du fait qu'il demande à mon père plus que la retraite qu'il touche.  
Je me demandais si quelqu'un avait connaissance de situations comparables de personnes surendettées dans le déni, et quelles actions concrètes étaient possibles par l'entourage.

bisane

Votre dernier message comporte quelques contradictions, ou en tout cas des choses pas tout à fait explicitées :
Citation de: LucilleD le 14 février 2019 à 23:45:46il a été expulsé de son logement
Citation de: LucilleD le 14 février 2019 à 23:45:46LA démarche qui mettra mon frère à la rue
Où votre frère est-il hébergé ?
Perçoit-il des revenus propres ?


Citation de: LucilleD le 14 février 2019 à 23:45:46Je pourrais signaler au procureur le soupçon d'abus de faiblesse de mon frère sur mon père
Votre père aurait-il des facultés amoindries ?
Dans ce que vous dîtes, il semble être très consentant (même s'il souhaite sortir de ce manège), non ?


Des personnes surendettées dans le déni, il y en a pléthore, puisque, justement, c'est souvent cet aveuglement qui les conduit à cette situation.
Mais il y a déni et déni... :-\
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

noirkate

Citation de: LucilleD le 14 février 2019 à 23:45:46Je pourrais signaler au procureur le soupçon d'abus de faiblesse de mon frère sur mon père, mais je serais mise au ban de la famille.
A vous de voir ce qui est le plus important ! Sauvegarder votre père me semble devenir urgent si lui même n'ose pas couper les vivres à votre frère .. Ils semblent tous les deux partis pour une descente "aux enfers".. 

Si vous êtes mise au ban de la famille, et bien ce sera une bonne cause !

Votre père ne veut pas faire la démarche, mais apparemment ça ne l'ennuierait pas que quelqu'un d'autre le fasse !  Devant l'inertie de votre père et de votre frère, il faut bien que quelqu'un prenne le taureau par les cornes ..
La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute

IllicoPresto

La dessus je rejoint NoirKate, c'est une situation qui ne s'arrangera pas d'elle même, et qui est à coup sûr envenimable. A vous de voir qu'elle solution sera la meilleure, puis être au ban de la famille c'est pas irréversible, ceux qui ont un peu de jugeote comprendront très bien la situation. On ne peut pas faire plaisir a tous le monde.
« Aimez qu'on vous conseille, et non pas qu'on vοus lοuе. »
Nicolas Boileau-Despréaux

LucilleD




Difficile d'être seule contre tous, même quand on est sûre d'avoir raison.

LucilleD

Mon frère a trouvé une solution de relogement temporaire très chère et financée par mon père. Il exerce une profession libérale dont il ne parvient pas à vivre.
Mon père est très âgé, ce qui est une forme de faiblesse.

Ulysse2013


C'est vraiment une décision que vous seule (apparemment) pouvez prendre, car vous seule connaissez votre situation familiale.

Si vous êtes persuadée que votre père a des facultés mentales amoindries par l'âge, il faudra alors enclencher une procédure de tutelle en faisant nécéssairement entrer dans la boucle une évaluation psychiatrique/gériatrique.

 Si votre père n'est pas consentant, cela risque d'être tres douloureux. Ce sera néanmoins peut-être nécessaire.

Si, comme vous le laissez entendre, votre père vous appelle à l'aide sous une forme dissimulée, amenez le à formuler clairement sa demande.

Dans tous les cas, vous auriez avantage à mettre dans la boucle des intervenants psy, pour soutien, évaluation et aide à la prise de décision. Vous semblez bien seule et pourriez de toutes façons bénéficier d'un tel soutien professionnel pour vous aider à affronter la situation.

Un dossier de surendettement pour votre frère ne pourrait, mais ce n'est là que mon avis personnel, intervenir que dans un deuxième temps.
Le pire n'est jamais sûr...

agathe

votre papa a bien un médecin attitré il serait bon que vous le rencontriez, il peut vous être d'une grande aide.

LucilleD

Merci pour vos messages.
Cela rejoint tout ce que je sais et pense déjà.
Y'a plus qu'à...

bisane

Citation de: LucilleD le 15 février 2019 à 18:05:57Y'a plus qu'à...
Et ça... c'est le plus dur ! :-\

On reste à vos côtés si vous en éprouvez le besoin, en tout cas ! ;)
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

En haut