28 Novembre 2021 à 16:02:39

Conseils surendettement, dossier de surendettement, mesures imposées, RP (Rétablissement Personnel), commission de surendettement
Accompagnement budgétaire & financier, soutien moral, marche à suivre, lettres type (modèles de lettres), aide aux surendettés, surendettement des particuliers, que faire ?
Excès de crédits, crédit revolving, crédit à la consommation, litiges crédit renouvelable, informations juridiques, mode d'emploi surendettement

Le dossier Banque de France (surendettement) est-il la solution ?

Démarré par nine66, 28 Juillet 2013 à 22:54:42

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Persévérance

Je vais finir par réussir à essayer d'arriver de ne plus paniquer dans le vide

nine66

L'audience au Tribunal va avoir lieu dans 15 jours, je sais de toute évidence que je vais être jugée de mauvaise foi, car j'ai omis de déclarer des crédits, donc le tribunal va me charger au maximum. J'en suis malade.
Croyez-vous  que le fait d'être en déprime grave (ce qui est mon cas) puisse jouer dans le report de ce rendez-vous ?
Je ne me sens pas capable d'assister à cette audience. Actuellement, le dossier est recevable et j'arrive à remonter un peu la pente. J'aimerais pouvoir reporter cette audience afin que je puisse m'en sortir mieux.
L'avocat qui me défend m'avait dit qu'il allait demander l'aide juridictionnelle, mais c'est impossible vu mes revenus, lorsqu'on joint les revenus de mon mari.
La grave erreur que j'ai fait c'est de n'avoir pas divorcé, car mon mari malade alcoolique, me met tout sur le dos. Comment peut-il faire pour se dédouaner de ces crédits pour lequel il n'y est pour rien ?
Pourrait-il porter plainte contre moi, cela ne m'attaquerait pas, au contraire, l'essentiel est qu'il garde sa maison, car je crains que sinon, il va se suicider.




nine66

Oui j'ai un avocat, mais il m'avait parlé d'une demande d'aide juridictionnelle, et vu nos revenus, il ne peut pas la demander.
La date d'audience est le 27 mars prochain, et ne sera donc pas reporté.


Mon mari qui est buveur excessif, me fait une vie impossible. Il ne veut pas assister et c'est mieux ainsi.
Mais, comment peut-il se dédouaner de ces crédits pour lesquels c'est vrai, il n'y ait pour rien.


Dans ce cas, l'avocat pourrait prendre seulement mes revenus personnels.


Oui, je n'ai pas tout déclaré et je suis sûre que je vais être déclarée de mauvaise foi.
Je me moque de ce qui va m'arriver à moi, l'important pour mon mari est de garder sa maison.
Moi je suis prête à le quitter si c'est la solution.
Comment procéder, faire une demande de séparation, c'est un peu tard avant l'audience.


bisane

Il va falloir essayer d'être d'une efficacité maximum !

Pour cela, merci de suivre les indications suivantes :

Ce serait bien que vous ouvriez d'ores et déjà un nouveau fil dans cette section : dossiers litigieux - argumentations contre irrecevabilité (donc celle ci) en :
- écrivant un titre précis, avec votre pseudo, le type de recours, et, dès que vous l'avez, la date de l'audience
- faisant un lien vers votre fil d'origine
- résumant votre situation dans le 1er message du fil
- joignant
ce tableau (avec les chiffres tels que retenus par la BDF) et votre lettre de saisine dans le 1er message

Dès que vous avez le motif du recours, de nous le faire connaître, et, si une argumentation vous est envoyée, de nous la faire suivre.

et
afin de nous faire gagner un temps précieux merci de bien vouloir compléter ce questionnaire :

- date de dépôt :
- date de recevabilité ou irrecevabilité :
- date convocation tribunal :
- motif du recours ou de l'irrecevabilité :
- capacité de remboursement retenue par la BDF :
- type de prêt de celui ayant émis le recours - date d'ouverture - montant emprunté - montant restant dû :
- décompte du capital épargné et/ou remboursé depuis la décision de la BDF :
- listes des documents fournis pour la demande du prêt :



Merci également de compléter ce message avec vos informations personnelles :

Ne pouvant plus faire face à mes échéances, j'ai déposé un dossier de surendettement le xx.xx.xxxx, qui a été déclaré (ir)recevable par la commission le xx.xx.xxxx.
Un créancier a déposé un recours contre cette décision le  xx.xx.xxxx, qui fait l'objet de la présente audience.
J'ai formé un recours contre cette décision le xx.xx.xxxx, qui fait l'objet de la présente audience.

Je tiens avant tout à décrire le parcours qui m'a conduit au surendettement (1/), puis m'attacherai à décrire ma situation actuelle (2/), pour enfin répondre aux arguments mettant en cause ma bonne foi (3/).


il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

bisane

Vous êtes suivie, pour la déprime ?

Quelles sont les dettes que vous n'avez pas déclarées et pourquoi ?

Vous étiez-vous renseignée pour l'assistance juridique ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

nine66

Non je ne suis pas suivie pour la déprime. Toute ma vie j'ai porté à bout de bras mon époux avec ses problèmes qu'il nie bien entendu,
et essayé de faire en sorte que la famille s'en sorte par le haut.
Aujourd'hui, tout ce que j'ai fait est un énorme échec, j'ai tout raté.
Pour m'en sortir j'aurais dû faire ma déclaration de surendettement il y a plusieurs années.
Par ailleurs, j'ai cru en des vendeurs de rêve une société d'options binaires qui m'ont fait croire que je pouvais gagner de l'argent (moi qui ne suis pas joueuse), j'ai déposé en trésorerie 58500 euros puis 6000 euros. Après ils m'ont remboursé partiellement, mais cela m'a détruit énormément. Ces gens m'ont accompagné vers la descente aux enfers durant 1 an 1/2.
Durant ce temps j'ai omis de me rendre compte qu'il fallait agir pour les crédits.
La recevabilité Banque de France a été faite le 23/09/2013.
2 créanciers ont refusé la recevabilité au prétexte qu'on avait des biens immobiliers : une maison principale valeur 200 000 €, et un appartement invendable car loué à une Société Appart City, là encore, le notaire de la région m'a dit que c'était une arnaque qu'on nous avait vendu, ce qu'il faudrait faire c'est trouver un prêt in fine afin de nous permettre de le garder 5 ans le temps qu'on puisse se libérer contractuellement, et fiscalement.
La maison n'est pas hypothéquée, mais après avoir fait un grand nombre de demandes chez des  courtiers, tout est négatif, car quand le dossier est au surendettement, ils ne veulent pas s'engager, et quand on est FICP, rien n'est possible.
Bref, tout ceci concourt à me détruire psychologiquement de façon magistrale.
Rien ne me retient à la vie.
Mes enfants, auraient pu racheter la maison en créant une SCI, mais ils ne le veulent absolument pas :
les aînés ont 3 et 4 enfants dont des étudiants, c'est très coûteux.
les 2 plus jeunes sont en couple et font des projets de résidence principale,
les préoccupations de leurs vieux parents, même s'ils sont d'une grande gentillesse à notre égard, ne les concernent pas.
Ils sont malheureux de me voir vivre cela, et en même temps me culpabilisent d'avoir cédé à ces Sociétés d'escrocs.
Audience au TRIBUNAL le 27 mars 2014.
Ma question urgente :
Comment je peux faire reporter cette date d'audience ? J'ai rendez-vous avec le Psy le 21 (car c'est avec des mois de délais).
Mon mari peut-il porter plainte contre moi (c'est ce que je lui conseille) et pourrais-je le dédouaner des crédits ce qui le libérerait ?










bisane

Vous avez un certain art pour ne pas répondre aux questions posées...  ;)

Et je me répète : il va falloir être très efficaces d'ici le 27 !


Vous n'avez aucune justification pour demander un report.

Votre mari pourrait porter plainte... peut-être... encore faudrait-il que cette dernière aboutisse !  :-\
Et quoi qu'il en soit, ce n'est pas l'urgence du moment !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

nine66

Vous m'avez posé de nombreuses questions. Je pensais vous avoir répondu.
Excusez-moi.
Dites-moi à laquelle je n'ai pas répondu ?

bisane

Suivez surtout les indications de ce message...  ;)

Vous n'avez pas répondu, en particulier, à ceci :
Citation de: bisane le 06 Mars 2014 à 22:42:24Quelles sont les dettes que vous n'avez pas déclarées et pourquoi ?

Vous étiez-vous renseignée pour l'assistance juridique ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

nine66

Les dettes que je n'ai pas déclarées étaient des dettes qui sont sur le point d'être soldées, et pourquoi parce qu'elles n'avaient pas de retard de règlement.
Vous faites bien de me parler de l'assistance juridique, je l'ai dans mes assurances, il faut que j'appelle mon assurance.
Je vous en remercie.
Ma situation est douloureuse, et je me culpabilise énormément.
Alors que d'autres retraités jouissent d'une retraite sereine, moi, je galère avec ces problèmes, et en quelque sorte, je trouve cela injuste avec le mal que je me suis donnée après 43 années de travail sans interruption, 4 enfants, et un mari difficile, une santé fragile (je suis asthmatique).
A chaque fois, que j'ai cru qu'une solution était trouvée, à chaque fois, ce n'était qu'une promesse.
Il y avait des solutions : hypothèque sur la maison mais en étant FICP et en plus à la banque de France, aucune solution.
Les démarches pour m'en sortir j'en ai fait dans tous les sens, sans compter les escroqueries de toutes sortes, et tout cela pour rien.
Merci pour votre écoute.

zorah0412

mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et d'avoir raison!

nine66

L'assurance Juridique, je me suis renseignée auprès de mon assurance. On doit me contacter dans quelques jours pour des documents à fournir, mais sur le principe, ils sont d'accord.
La facture de l'avocat est de 973.00 €.
Je vous dirai à quelle hauteur, ils prennent en charge.

catsen

Nine la maison est à vous et à votre mari, que vous partiez ou non ne changera rien à cet aspect

à moins que vous ne soyez mariée sous le régime de la séparation de bien

il faut vous faire aider par un professionnel pour ne pas sombrer et ne pas assumer seule cette charge ;)   Si vous avez peur de votre mari il faudrait voir une association qui aide les femmes à s'en sortir 
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

bisane

il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

BRUYERE

Je m'empresse de rire de tout de peur un jour d'être obligée d'en pleurer

bisane

Je le souhaite aussi...
Pattes et oreilles croisées quoi qu'il en soit !
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...



nine66

19 Juillet 2014 à 10:03:00 #44 Dernière édition: 01 Août 2014 à 13:41:24 par biquette59 »
Grâce à l'avocat, le dossier a été reporté, car l'avocat de la partie adverse avait donné un dossier complet qui a été envoyé la veille de l'audience. Mon avocat a demandé de l'étudier, c'est se moquer du débiteur que de faire un truc pareil. Ce que l'avocat de la Cxx, ne savait pas  c'est que j'avais un avocat, j'aurais été bien dépourvue devant un "tueur", c'est insupportable ce qu'ils peuvent inventer pour continuer de vous mettre à genoux.

L'audience est reporté de mars vers Juin.

Entretemps j'ai eu la chance de me renseigner sur la vente de mon appartement en loi demessine (objet du contentieux avec le Cxx) qui est le seul créancier à me poursuivre.
On a acheté une "déduction fiscale" qui n'était pas adaptée, or le Cxx était liée à cette Société et a perçu grâce à cette vente un % du prix de l'appartement.

Donc à l'audience de Juin, mon avocat avait entre les mains toutes les précisions contre eux.

Donc l'audience a été reportée en Septembre.

Ce n'est pas pour çà que je vis bien, et je suis de plus en plus tourmentée.
Que peux-faire le juge dans ce cas, j'ai mis mon appartement en vente, mais c'est un bien invendable. La société qui l'exploitait (bail commercial) est en liquidation.

Ce que j'avais dit à l'avocat se trouve être confirmé par un courrier reçu depuis juin qui confirme le transfert de la gestion de la résidence de cet appartement à une autre société, avec baisse du loyer (alors qu'il y avait garantie de loyer), et impossibilité de le vendre car la résidence n'est pas rentable. Les investisseurs le savent.

Voilà, ma situation est douloureuse pour de "nombreuses raisons".
Je ne vois pas le bout du tunnel.

Ce que je souhaiterais c'est obtenir un délai de 2 ans pour y voir plus clair.
J'aurai 68 ans dans 2 mois, et je ne vis plus, je survis. Cette situation me bouffe complètement, en plus en couple, c'est atroce, car il me met tout sur le dos, et par ailleurs, il a une amie depuis 5 ans,
Si j'ai multiplié les solutions pour m'en sortir c'était pour le quitter, et tout se retourne contre moi.

Je n'ai pas les moyens de le quitter, c'est une situation INSUPPORTABLE. J'aimerais trouver un rachat de prêt avec hypothèque sur la maison, et le plaquer en trouvant une location pour moi, mais aujourd'hui mes moyens financiers ne me le permettent pas.

Merci de votre écoute.

SkarO

Bonjour Nine,


Vous faites vous aider par un psychiatre? Je crois que vous en parlez dans le fil, mais est-ce toujours d'actualité?


Je ne crois pas qu'une vie puisse se résumer à une suite d'échecs, par contre je pense que ce sont les échecs qui nous empêchent de voir la réalité de nos vies.


Votre révolte est aussi forte que l'est votre dureté envers vous même, et si vous vous accordiez un peu de paix? :)
"Vivre simplement... Pour que simplement d'autres puissent vivre." Gandhi

bisane

Difficile de se faire une idée de votre situation en ces quelques mots et tant de mois d'absence...
Pourquoi ne pourriez-vous pas prendre une location ?
il n'y a que les combats que l'on ne livre pas que l'on est sûr de perdre...

biquette59

Citation de: nine66 le 19 Juillet 2014 à 10:03:00

Donc l'audience a été reportée en Septembre.



Quelle est la date du report de votre audience, Nine ?  ;)

catsen

Bonjour Nine,

j'ai noté le report de l'audience en septembre, avez vous la date précise?

pouvez vous compléter le tableau dont nous avons parlé à plusieurs reprises?
Je vous envoie un sourire pour faire vivre votre journée